Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Les acouphènes et les vertiges : peut-on les prévenir et les soigner ?

SANTÉ > Bien-être

Les vertiges et les acouphènes sont un problème courant dans notre vie quotidienne. Certains vertiges ne sont pas de simples étourdissements, mais peuvent être causés par d’autres maladies. Pour prévenir les vertiges et les acouphènes, vous devez manger davantage d’aliments qui enrichissent le sang et faire de l’exercice physique.

Causes des acouphènes et des vertiges

Les causes des acouphènes et des vertiges sont nombreuses. La première étape consiste à déterminer ces causes. Par exemple, les vertiges autogènes peuvent être associés à des acouphènes et à une perte d’audition. Dans le cas du syndrome de Ménière, la perte d’audition se produit au fur et à mesure que la maladie progresse. Les acouphènes et les vertiges peuvent se produire quand il y a un blocage au niveau des cervicales. Dans ce cas, un ostéopathe pourra les soulager. Quand le problème est vraiment gênant, il est recommandé de consulter un médecin ORL ou un neurologue.

Les facteurs suivants peuvent également entraîner des vertiges et des acouphènes.

1. Les effets secondaires de certains médicaments
Certains médicaments contre l’hypertension, pour le cœur, le diabète, et même les médicaments contre le rhume et la grippe peuvent avoir cet effet secondaire.

2. Les troubles de l’oreille moyenne et interne
Différents problèmes d’oreille peuvent provoquer des vertiges, comme l’otite moyenne, la maladie de Ménière, etc. Les virus du rhume peuvent également envahir l’oreille interne et causer des problèmes, voire provoquer des vomissements.

3. Les maladies chroniques
Si le diabète, les maladies de la trachée, les maladies rénales, etc., ne sont pas bien contrôlés, elles peuvent également provoquer des vertiges, par exemple, une hypoglycémie.

4. Le ralentissement du rythme cardiaque provoque des irrégularités dans l’apport d’oxygène au cerveau, ce qui entraîne des vertiges.

5. Une tension artérielle trop élevée ou trop faible peut affecter le cerveau et provoquer des vertiges.

6. Le fer joue surtout un rôle dans le transport de l’oxygène dans le sang. La grossesse ou les menstruations importantes diminuent le taux de fer dans le sang, diminuant l’apport d’oxygène dans les cellules, provoquant des vertiges.

 Les acouphènes et les vertiges : peut-on les prévenir et les soigner ?
La consommation d’aliments riches en fer, comme le bœuf, les lentilles et le riz noir, peut aider à prévenir les vertiges et les acouphènes. (Image : Evelyn Chai / Pixabay)

Des aliments pour prévenir les acouphènes et les vertiges

Quelques changements dans l’alimentation et l’hygiène de vie peuvent aider à prévenir les acouphènes et les vertiges.

1. Enrichir son apport quotidien de fer en consommant du foie de bœuf, des algues nori, du cacao en poudre, des lentilles, du riz noir, etc.

2. Manger moins d’aliments gras : la consommation quotidienne totale de graisses des personnes âgées devrait être limitée à environ 40 grammes, et elles devraient manger moins d’aliments riches en graisses tels que la crème ou les aliments frits.

3. Les aliments qui stimulent la circulation sanguine sont les champignons noirs, les fruits rouges et les poissons gras. Cela permet de dilater les vaisseaux sanguins et d’améliorer la viscosité du sang. C’est propice à la microcirculation normale des petits vaisseaux sanguins dans l’oreille.

4. Le zinc est un oligoélément important, une carence est une des raisons de la presbyacousie. Les aliments riches en zinc sont le foie de veau, le jaune d’œuf, les fruits de mer.

5. Consommer souvent du melon d’hiver chinois, des radis, du taro (tubercule japonaise), des champignons noirs, des châtaignes moulues, des haricots azuki ou du riz pour résoudre le flegme et l’humidité.

6. Pratiquer activement des entraînements sportifs. Les personnes ayant un physique médiocre peuvent améliorer leur forme physique, et celles qui ont un corps gras peuvent améliorer la circulation du Qi et du sang et accélérer l’élimination de l’eau et du flegme.

Recette de la bouillie anti-vertige au riz et au sésame

Ingrédients : 30 grammes de graines de sésame noires frites, 50 grammes d’anis, une quantité appropriée de sucre et une quantité appropriée de riz.

Préparation : Broyer les graines de sésame frites puis réserver. Cuire le riz et l’anis dans trois volumes d’eau pour un volume de riz. Une fois cuit, retirer l’anis et ajouter les graines de sésame ainsi que le sucre. Faire mijoter encore 2 à 3 minutes. Mangez chaud matin et soir. L’effet convient aux étourdissements causés par une insuffisance rénale.

Rédacteur Catherine Keller

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.