La symbolique de l’Ascension

Eve Saint-Michel
Le 20/05/2020
La fresque de l'Ascension du Seigneur dans l'abside principale de Chiesa di San Sigismondo par Camillo Boccaccino (1505–1546), à Crémone en Italie. (Image : sedmak / 123rf)
La fresque de l’Ascension du Seigneur dans l’abside principale de Chiesa di San Sigismondo par Camillo Boccaccino (1505–1546), à Crémone en Italie. (Image : sedmak / 123rf)
 

L'Ascension est une fête Chrétienne qui est célébrée le jeudi de la cinquième semaine après Pâques. En 2020, elle a lieu ce jeudi 21 mai.

Que symbolise ce jour ?

Le mot ascension, vient du latin ascendere qui se traduit par monter, s’élever. 

L’église catholique de France indique que « "L’Ascension du Seigneur",  célèbre l’entrée du Christ dans la gloire de Dieu, c’est-à-dire la fin de sa présence visible sur terre. Elle préfigure notre vie dans l’Eternité. Son départ symbolise un nouveau mode de présence, à la fois tout intérieure, universelle et hors du temps, car le Christ reste présent dans les sacrements et tout particulièrement celui de l’Eucharistie. Croire que le Christ ressuscité est entré dans la gloire est un acte de foi ».

Ainsi, dans la culture catholique, c’est celui de la montée de Jésus aux cieux et le rappel du sacrifice par la chair d’un homme venu sur cette Terre, il y a maintenant plus de 2000 ans. Son vœu : vouloir assumer les péchés du monde. Cet événement se situe 40 jours après les fêtes de Pâques.

 
C’est le rappel du sacrifice par la chair d’un homme venu sur cette Terre, il y a maintenant plus de 2000 ans. Son vœu : vouloir assumer les péchés du monde. (Image :  / CC-PD-Mark / Domaine public)
L'Ascension est le rappel du sacrifice par la chair d’un homme venu
sur cette Terre, il y a maintenant plus de 2000 ans.
(Image : Wikimedia / CC-PD-Mark / Domaine public)
 

Le symbolisme des 40 jours

Pourquoi ces 40 jours entre Pâques et l’Ascension ? Selon TV.CATHOLIQUE.FR « c’est le moment où Jésus va transmettre à ses apôtres une nouvelle Loi, leur expliquer ce qui est la Nouvelle Alliance, les Nouvelles Tables de la Loi qui ne sont plus gravées dans la pierre, mais dans le cœur des hommes ».

Selon le site Univers de la Bible, 40 est un chiffre que l’on retrouve souvent. Comme la période durant laquelle la pluie est tombée lors du Déluge dans l’Arche de Noé, ou celle au cours de laquelle Moïse passa 40 jours et 40 nuits au Mont Sinaï pour recevoir les Tables de la loi. Ou encore les 40 jours de la Tentation du Christ dans le désert. Sans parler de l’errance des Hébreux dans le désert qui dura 40 jours, avant de rejoindre la terre promise.

Les 40 jours entre Pâques et l’Ascension, font aussi écho aux 40 jours du Carême qui pourraient ainsi traduire un temps d’attente, d’épreuves, voire d’introspection.

L'édifice dédiée à l'Ascension

À Jérusalem au Mont des Oliviers, une petite construction est dédiée à l’Ascension. Au centre d’un mur circulaire, l’élégant petit monument octogonal contient la dernière empreinte supposée du pied de Christ. La tradition rapporte que lorsque le premier édifice y fut construit en 376, il fut impossible de paver le sol au dessus de l’empreinte, ou de couvrir le monument d’une toiture. La chapelle fut reconstruite en 1152, son dallage contient toujours l’ouverture par où apparaitrait la dernière trace de pas supposée du Christ.

 

À Jérusalem au Mont des Oliviers, une petite construction est dédiée à  l’Ascension. (Image : Wikimedia / adriatikus / CC BY-SA)
À Jérusalem au Mont des Oliviers, une petite construction
est dédiée à l’Ascension. (Image : Wikimedia / adriatikus / CC BY-SA)
 

La fête de l'Ascension dans l'histoire

Il est possible de retrouver des traces de la fête de l’Ascension à partir du IVe siècle. Jusqu’au XVIIIe siècle la Venise des Doges mettait en place une célébration particulière de l’Ascension qui s’accompagnait de la sortie du célèbre bateau des Doges, le Bucentaure : un bateau sans mat ni voile. Venise en possédait 4 de ce type qui rivalisaient de luxe et de magnificence.

Au cours de cette célébration le Doge, premier magistrat, jetait un anneau d’or dans la Mer Adriatique pour signifier qu’il l’épousait. Cette coutume remonte à l’an 1177. Le Bucentaure tira son nom de ce qu’il portait à sa proue l’image d’un centaure ayant le corps d’un bœuf au lieu de celui d’un cheval.

 

La Venise des Doges mettait en place une célébration particulière de l’Ascension. Au cours de cette célébration le Doge jetait un anneau d’or dans la Mer Adriatique pour signifier qu’il l’épousait. (Image : Wikimedia / Canaletto / Domaine Public)
La Venise des Doges mettait en place une célébration particulière de l’Ascension. Au cours de cette célébration le Doge jetait un anneau d’or dans la Mer Adriatique pour signifier qu’il l’épousait. (Image : Wikimedia / Canaletto / Domaine Public)
 

L’Ascension de nos jours

Dans plusieurs pays est célébré chaque année, entre le 30 Avril et le 3 Juin, le jour de l’Ascension qui tombe un jeudi, jour férié en France. 

Le calendrier français est parsemé de ces jours de congés offerts par l’Etat pour célébrer des fêtes chrétiennes et civiles. Ainsi, chaque année 11 jours sont traditionnellement considérés fériés en France.

À noter, que cette fête chrétienne, n’est pas un jour férié dans des pays pourtant marqués par la chrétienté comme l’Italie, l’Espagne, la Pologne, le Portugal ou la Grande Bretagne. Contrairement à la France, pays qui revendique haut et fort sa laïcité.