Comment prévenir la dépression automnale 

Par Vision Times
Le 24/10/2020
Sortir et contempler cette belle nature sera bénéfique, vous rendra heureux et chassera la tristesse de l’automne. (Image : Hans Braxmeier / Pixabay)
Sortir et contempler cette belle nature sera bénéfique, vous rendra heureux et chassera la tristesse de l’automne. (Image : Hans Braxmeier / Pixabay)
 

Le frisson d’automne ou dépression automnale arrive lorsque les jours raccourcissent, le froid s’installe et le ciel s’assombrit. Certaines personnes le subissent de plein fouet. À la tristesse s’ajoutent un malaise spirituel, de la rêverie, de l’insomnie, une tension qui peut engendrer des nausées, voire des  palpitations. La  triste solitude automnale était  déjà évoquée dans l’antiquité. Il existe  des moyens  efficaces pour sortir des émotions négatives de l’automne et affronter la vie de manière positive et optimiste.

Pourquoi est-on facilement triste en automne ?

Nombreux sont les écrivains et les lettrés qui ont partagé leur sentiment de chagrin et de tristesse en cette saison. Les œuvres de la poétesse Qiu Jing décrivant cet état d’âme ont eu une certaine influence sur les générations suivantes. Le poème « Les sons de l’automne » de l’écrivain Ouyang Xiu de la dynastie Song du Nord dépeint la morosité du vent d’automne, le flétrissement de toutes choses et la lassitude pour un monde difficile où la vieillesse s’installe.

La cause du sentiment de tristesse ressentie à l’automne peut être d’ordre physiologique. Le manque de luminosité naturelle empêche l’organisme de synthétiser la vitamine D, ce qui a une influence sur le moral. Avec la diminution de la durée des jours et de l’ensoleillement, la sécrétion de mélatonine augmente. En particulier, lorsque le vent d’automne souffle et que le temps est à la pluie, la sécrétion de thyroxine et d’adrénaline est inhibée et la morosité s’installe. L’esprit est également sujet à la langueur. Comme disaient les anciens : « Le ciel est sombre et les gens déprimés ».

Dans la théorie des cinq éléments (métal, bois, eau, feu et terre) de la Chine ancienne, le poumon, la tristesse et l’automne sont associés à l’élément métal. En automne, particulièrement pendant les jours de pluie, les gens ont facilement tendance à être tristes. Une baisse soudaine de la température inhibe également le métabolisme et les fonctions physiologiques du corps, entraînant un dysfonctionnement endocrinien, puis une humeur dépressive, des difficultés de concentration et même une série de symptômes telles que palpitations, rêveries et insomnies.

 

Concentrez-vous sur les choses positive. (Image : silviarita / Pixabay)
Concentrez-vous sur les choses positive. (Image : silviarita / Pixabay)
 

Trois façons de surmonter la tristesse d’automne

1. Se concentrer sur des thèmes positifs

Lire ou regarder des œuvres positives, éviter les livres et les séries télévisées obscurs provoquant des émotions négatives et apprendre à se projeter positivement dans l’avenir, enrichir son temps libre en participant régulièrement à des activités qui ont du sens, qui nourrissent, qui font du bien.

2. Rester actif

Quand la luminosité diminue, chaque occasion de passer du temps à l’extérieur favorise la production d’hormones de la bonne humeur. Jardiner, se balader, promener son chien, rencontrer des amis, etc…

Faire du sport permet aussi de fabriquer des endorphines et de booster l’organisme. Il y a aussi le vélo, la randonnée, la course à pied ou la marche, le choix est large.

La nature est flamboyante en automne, c’est un festival de couleurs chaudes, le rouge, l’orange, le jaune, tout concourt à nous donner le sourire ! Ouvrir grand les yeux et contempler la magnificence !

 

Prendre un bon petit déjeuner. (Image : Omi Sido / Pixabay)
Prendre un bon petit déjeuner. (Image : Omi Sido / Pixabay)
 

3. Booster sa bonne humeur avec une alimentation adaptée et l’exposition à la lumière

Prendre un bon petit déjeuner. Consommer des produits laitiers, des œufs et des fruits autant que possible pour compléter l’apport en protéines, en calcium et en vitamines afin d’améliorer l’endurance et la volonté.

Etre attentif à nourrir le cœur et le foie, boire du thé à la rose ou au chrysanthème ou encore du thé aux graines de lotus, car ils ont pour effet de nettoyer le foie et leur consommation à long terme est très utile contre la dépression. Manger plus de racine de lotus, de graines de lotus, de blé, de réglisse, de jujube, de longane, etc. Ces aliments peuvent nourrir l’esprit et calmer les nerfs, ils sont très utiles pour lutter contre l’anxiété et la dépression. Les noix, les poissons, etc. contiennent du phosphore qui peut également contribuer à temporiser la dépression.

La pièce à vivre doit conserver un bonne luminosité. Laisser les rideaux ouverts pendant la journée. Lorsque les pluies d’automne perdurent, augmenter la lumière le soir pour inhiber la sécrétion de mélatonine.


Traduit par Catherine Keller

Source : https://www.secretchina.com/news/gb/2020/09/20/946209.html