À vos agendas : voici l’année de la Souris !

Par Vision Times
Le 27/01/2020
(Image : Shenyunperformingarts.org)
(Image : Shenyunperformingarts.org)


En ce Nouvel an chinois, voilà contée pour vous une histoire de malice… une histoire de souris.

Le Nouvel an chinois approche à grands pas, et cette année, la star de toutes les festivités sera... la souris !

D’accord, il est vrai que cet animal du zodiaque se réfère plutôt au rat et de ce fait à l’année du Rat. Mais, en chinois, la distinction entre ces deux animaux est minime - les deux s’appellent shǔ - alors l’Année de la Souris ne sonne-t-elle pas mieux ?

Peut-être vous demandez-vous aussi pourquoi chaque année, en janvier ou février, on parle d’animaux ? Et ce qu’il y a de si significatif à propos d’une petite souris. Bon, attendez un peu, plongeons-nous dans le folklore chinois afin de trouver la réponse.
 

Représentation du Nouvel an chinois de Yao Wenhan dans la Chine du XVIIIe siècle (Shenyunperformingarts.org)
Représentation du Nouvel an chinois de Yao Wenhan dans la Chine du XVIIIe siècle. (Shenyunperformingarts.org)
 

Tout a commencé dans un passé très lointain, au début des temps. Les gens d’alors n’avaient aucun moyen de mesurer le temps. Ils ne savaient pas quand ils étaient nés, ni quel âge ils avaient. Pour résoudre ce problème, le puissant empereur de Jade décida d’assigner 12 animaux pour symboliser les différentes années. Mais... quels seraient les animaux dignes de figurer dans le zodiaque ?

C’est ainsi que fut lancée La Grande Course. L’empereur de Jade annonça que les 12 premiers animaux franchissant la ligne d’arrivée se verraient attribuer une place dans le zodiaque chinois. En apprenant la nouvelle, tous les animaux tremblèrent d’excitation à l’idée de s’engager dans cette longue course.

Parmi ceux-ci se trouvaient Chat et Souris. Ils étaient, à l’époque, les meilleurs amis du monde. Ils se promirent de se serrer les coudes et de se réveiller mutuellement, svils s’endormaient en chemin, afin de ne pas perdre la course.

Le jour de la course, ils se levèrent très tôt, avant même que Coq ne chante et réveille les autres. Ensemble, Chat et Souris traversèrent tranquillement la campagne, profitant pleinement de leur avance.

Atteignant la dernière ligne droite, ils s’arrêtèrent devant une large rivière tumultueuse. Sur la rive opposée se trouvait l’arrivée de la course. Trop effrayé pour nager, Chat demanda : «Et maintenant, qu’allons- nous faire ?». N’ayant pas de réponse, Souris se mit à chercher une solution en scrutant les alentours. Il n’était pas question de renoncer à la première place. Soudain, elle aperçut Bœuf non loin de là, prêt à plonger dans la rivière.

«M. Bœuf !» couina le petit rongeur. «Pouvez-vous nous aider à traverser la rivière ?»

Bien que ce soit une course, le vieux Bœuf était trop aimable pour refuser. «Bien sûr», répondit-t-il. «Grimpez sur mon dos et accrochez-vous.»

 
(Image : Shenyunperformingarts.org)
 

Ensemble, ils se frayèrent un chemin à travers les eaux tumultueuses. Chat, épuisé par le voyage matinal, se pelotonna tout doucement et s’endormit. Souris, quant à elle, n’avait d’yeux que pour la récompense finale. Elle voulait gagner. En traversant ensemble Bœuf serait de toute façon trop lent pour gagner, mais Chat...

Souris scruta son ami endormi. D’un mouvement rapide de ses petites pattes, elle poussa Chat à l’eau et se précipita vers l’oreille de Bœuf. «As-tu entendu quelque chose ?» demanda Bœuf. «Non, non, non», répondit Souris, «rien du tout, M. Bœuf ! Continuez, nous approchons de l’arrivée ! Dépêchez-vous !» Sans réaliser la ruse dont faisait preuve le rongeur, le bœuf obéissant continua à avancer. Dès qu’ils mirent pied à terre, Souris sauta précipitamment du dos de Bœuf et franchit la ligne d’arrivée la première. Bœuf arriva juste derrière elle.

Derrière lui suivirent Tigre, Lapin et Dragon. Cheval aurait dû être en sixième position, mais Serpent l’effraya et réussit à le devancer. Puis vinrent Chèvre, Singe et Coq qui traversèrent ensemble la rivière sur un rondin. Derrière eux se trouvait Chien, qui aurait pu finir plus tôt s’il n’avait pas été trop occupé à s’amuser dans l’eau. Enfin arriva Cochon, complètement épuisé par cette épreuve.

Lvempereur de Jade annonça donc l’ordre du zodiaque - commençant par Souris, finissant par Cochon - le cycle se répétant ainsi, année après année. Alors que l’empereur consultait la liste, Chat rampa sur la rive, à bout de souffle : «Je suis en retard, je suis désolé ! Quel rang est-ce que j’obtiens ?».

Lvempereur de Jade gloussa : «Treizième».

Tous les poils de Chat se hérissèrent. Furieux, les yeux écarquillés, abasourdi par la trahison de son amie, le félin se précipita vers Souris. Depuis lors, Chat et Souris devinrent ennemis jurés.

Cela nous montre que peut-être, à l’image de la croyance bouddhiste, derrière toutes relations, bonnes ou mauvaises, se cachent des causes prédestinées.

Ou bien il s’agit simplement d’une histoire expliquant lvordre des animaux. Ou alors que la compétition et les coups bas pour l’obtention de gains personnels à court-terme n’en valent pas la peine. L’année de la Souris est, en fin de compte, devenue l’année du Rat, et les souris endurent la terreur des chats depuis des siècles, des dynasties, des éons... Qui sait vraiment depuis combien de temps ? Il nous faudrait compter tous les cycles infinis du zodiaque pour y répondre.

 

Bon Nouvel an chinois, de la part de nous tous ici à Shen Yun Performing Arts !
 

Auteur : blog d’Alison Chen, Première danseuse de la Compagnie Shen Yun Performing Arts

Source : https://fr.shenyunperformingarts.org/