Press "Enter" to skip to content

Tradition. Un disciple de Confucius montre l’exemple

CHINE ANCIENNE > Tradition

Un disciple de Confucius, Min Sun, montre l’exemple de la piété filiale

Min Sun, également connu sous le nom de Min Ziqian, était l’un des disciples préférés de Confucius, et l’un des plus éminents, connu pour sa piété filiale. (Image : Wikimedia)

Min Sun, également connu sous le nom de Min Ziqian, était l’un des disciples favoris de Confucius, et l’un des plus éminents, connu pour sa piété filiale. Il était originaire du royaume de Lu pendant la période des Printemps & Automnes (770-476 av. J.-C.). La légende suivante, reconnue pour son intégrité morale, a été incluse dans le texte confucéen classique Les vingt-quatre parangons de la piété filiale.

La légende raconte que Min Sun avait été élevé par sa belle-mère. Sa vraie mère était décédée quand il était encore jeune, et son père s’était remarié. Sa belle-mère avait donné naissance à deux fils et les favorisait grandement par rapport à Min Sun. Pendant les mois d’hiver, sa belle-mère gardait ses propres fils bien au chaud en doublant leurs vêtements de coton, alors qu’elle garnissait les vêtements de Min Sun de brindilles et de mauvaises herbes.

 
Un jour, alors qu'il emmenait son père en calèche, Min Sun a lâché les cordes parce que ses mains étaient si froides qu'il ne pouvait pas s'accrocher à elles. (Image: Wikimedia)
Un jour, alors qu’il emmenait son père en calèche, Min Sun lâcha les rênes à cause de ses mains gelées. (Image : Wikimedia)
 

Un jour, alors que Min Sun emmenait son père en calèche, ses mains étaient tellement gelées qu’il lâcha les rênes. Son père se mit en colère, l’insulta et le fouetta. Le fouet déchira les coutures des vêtements de Min Sun, révélant les brindilles et les mauvaises herbes à l’intérieur. Son père réalisa alors que sa femme avait maltraité Min Sun.

A leur retour, le père de Min Sun voulut chasser sa femme hors de la maison, pour avoir maltraité son fils, mais Min Sun s’agenouilla devant son père, le suppliant de lui pardonner. Il s’écria : « Si vous permettez à ma belle-mère de rester, moi seul souffrirai du froid, mais si elle part, nous gèlerons tous. » Son père fut touché et rappela sa femme. La belle-mère était pleine de regrets et tellement touchée par la gentillesse de Min Sun, qu’à dater de ce jour, elle commença à le traiter comme un vrai membre de sa famille.

En Chine, il existe plusieurs monuments commémoratifs dédiés à Min Sun, dont la tombe de Min Ziqian à Jinan, dans la province de Shandong, et le temple Min Ziqian à Suzhou, dans la province d’Anhui.

Rédacteur Laïla Hachimi

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.