Press "Enter" to skip to content

Tradition. La culture culinaire traditionnelle du festival Qixi : des coutumes souvent méconnues

CHINE ANCIENNE > Tradition

La culture culinaire chinoise a une longue histoire, et chaque festival traditionnel propose une cuisine exclusive. Le festival Qixi, qui se déroule le 4 août de cette année, ne fait pas exception.

Le septième jour du septième mois du calendrier jaune a lieu le festival traditionnel le plus romantique de Chine : le festival Qixi, également connu sous le nom de festival Qi Qiao.

La coutume culinaire du festival Qixi varie d’une région à l’autre, mais on parle généralement de manger de la « nourriture astucieuse » (QiaoShi), avec des raviolis, des nouilles, des beignets et des wontons comme nourriture du festival.

La culture culinaire traditionnelle du festival Qixi : des coutumes souvent méconnues
Les jeunes filles, souvent des amies proches, préparent ensemble des raviolis pour le festival Qixi. Elles enveloppent respectivement une pièce de monnaie en cuivre, une aiguille et une date rouge, dans trois raviolis. (Image : wikimedia / Shanghai Museum / Domaine public)

Le Qiao Guo

Le Qiao Guo est la nourriture la plus célèbre du festival Qixi. Il est également connu sous le nom de « Qi Qiao Guo ». Les principaux ingrédients sont l’huile, les nouilles, le sucre, le miel.

La nuit de Qixi, une table est dressée sous la lune, avec du thé, du vin, des fruits et des brûleurs d’encens pour vénérer Altaïr le Bouvier et Vega la Tisserande. Il y a aussi des femmes qui préparent des Qiao Guo pour les hommes. C’est une manière de montrer leur ingéniosité d’une part, et leur attirance d’autre part.

La culture culinaire traditionnelle du festival Qixi : des coutumes souvent méconnues
La légende raconte que celle qui mange le ravioli contenant une pièce de monnaie sera chanceuse, celle qui tombe sur l’aiguille sera habile et celle qui mange le ravioli avec la datte aura un mariage précoce. (Image : wikimedia / Shanghai Museum / Domaine public)

Des préparations dotées d’une connotation astucieuse pour le festival Qixi

En plus de manger du « Qiao Guo », il est coutumier de manger également des aliments aux significations ingénieuses, voire fines, et de bon augure.

Les nouilles Qiao Ya, ou nouilles aux germes de haricots mungo

Les germes de haricots mungo utilisés pour la préparation des nouilles aux germes doivent être germés 7 jours à l’avance. Lorsque les germes mesurent deux à trois centimètres de long, on peut commencer à préparer des nouilles faites maison à la main.

Le poulet

La légende, au cœur du festival Qixi, veut que le Bouvier et la Tisserande se rencontrent sur le pont de la pie uniquement le septième jour du septième mois de l’année. Lorsque le coq fait entendre sa voix, ils doivent se séparer. Afin de prier pour que les amoureux ne soient jamais séparés, les gens avaient l’habitude de cuisiner un poulet le septième jour du septième mois lunaire, afin que le coq n’annonce pas l’aube.

Le melon à fleurs

Le septième jour du septième mois lunaire, est une bonne occasion pour les femmes de montrer leur savoir-faire, en sculptant des melons en divers trésors et animaux rares.

Le mélange des cinq graines

Les cinq graines sont les longanes, les dattes rouges, les noisettes, les cacahuètes, les graines de pastèque ou de citrouille. Ils signifiaient beaucoup de fils et beaucoup de bénédictions.

Les raviolis

Les jeunes filles, souvent des amies proches, préparent ensemble des raviolis pour le festival Qixi. Elles enveloppent respectivement une pièce de monnaie en cuivre, une aiguille et une datte rouge, dans trois raviolis. Après avoir imploré pour obtenir de l’intelligence, elles mangeaient les raviolis ensemble. La légende raconte que celle qui mange le ravioli contenant la pièce de monnaie sera chanceuse, celle qui tombe sur l’aiguille sera habile et celle qui mange le ravioli avec la datte aura très vite un bon mariage.

La culture culinaire traditionnelle du festival Qixi : des coutumes souvent méconnues
Les bâtonnets de Jiangmi sont un en-cas chinois d’origine Han. Il s’agit de bâtonnets de riz gluant frits enrobés de sucre. (Image : Capture d’écran / YouTube)

Les bâtonnets de Jiangmi (Jiang Mi Tiao)

Les bâtonnets de Jiangmi sont un en-cas chinois d’origine Han. Leur consommation fait partie d’une ancienne coutume du festival Qixi, pratiquée par le peuple de Nanjing.Il s’agit des bâtonnets de riz gluant frits enrobés de sucre.

Les germes de haricot mungo

À Guangzhou, les filles utilisent les germes de haricot mungo pour vénérer les dieux. C’est ce que l’on appelle « légumineux pour vénérer l’immortelle » ou « légume pour vénérer les dieux ».

Le miel

Le miel symbolise la douceur de vivre en couple. De plus, la ruche, une structure hexagonale construite par les abeilles, est une conception ingénieuse : c’est pourquoi la coutume de manger du miel le jour de Qixi est aussi recommandée.

La soupe de pâtes en feuilles

Il était populaire, sous la dynastie Wei (220-266), de préparer des soupes de pâtes en feuilles, le septième jour du septième mois lunaire. Sous la dynastie Tang (618-907), la nourriture du festival comprenait le gâteau Qibing du septième jour du septième mois, et cette date a été choisie comme la fête du séchage des livres. Les trois départements et six ministères recevaient chacun une quantité d’or, afin de préparer le banquet, appelé « club de séchage de livres ».

Les nouilles végétariennes

Au Japon, la nourriture traditionnelle du festival Qixi est constituée de nouilles végétariennes. On dit que les nouilles végétariennes japonaises ont évolué à partir des nouilles fines chinoises appelées « suo bing » chinoises, qui évoquent la voie lactée ou le fil de tissage de Vega la Tisserande.

La culture culinaire traditionnelle du festival Qixi : des coutumes souvent méconnues
À ce jour, le festival Qixi est toujours une fête traditionnelle romantique. De nombreuses activités coutumières ont perdu de leur sens ou ont disparu, mais la légende du Bouvier et de la Tisserande a été transmise de génération en génération. (Image : wikimedia / Shanghai Museum / Domaine public)

Le jour de fabrication du médicament

Le festival Qixi est également un jour propice à la fabrication des médicaments. On dit qu’il existe un remède magique à base de pin et de cyprès, fabriqué à partir de la rosée du septième jour du septième mois lunaire, et qu’une pilule peut prolonger la vie de dix ans et deux pilules de vingt ans.

En outre, il existe également d’autres pilules pour l’immortalité à base de pin, de cyprès et de feuilles de lotus. Parmi les remèdes plus pratiques, citons le jus d’acacia solaire pour les hémorroïdes, la décoction de courge amère pour les yeux, la cueillette de pédoncules de melon pour la dysenterie, et ainsi de suite. L’efficacité de la préparation ! Seuls ceux qui l’ont essayé le savent.

À ce jour, le festival Qixi est toujours une fête traditionnelle romantique. De nombreuses activités coutumières ont perdu de leur sens ou ont disparu, mais la légende du Bouvier et de la Tisserande a été transmise de génération en génération.

Rédacteur Charlotte Clémence
Collaboration Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.