Press "Enter" to skip to content

Histoire. Quelques faits intéressants sur la Chine ancienne

CHINE ANCIENNE > Histoire

Pendant la dynastie Tang, les pièces de monnaie étaient percées d’un carré au centre. (Image : Gaby Stein / Pixabay / CC0 1.0)

La Chine était et demeure l’un des pays les plus fascinants de l’histoire humaine. Dans la Chine antique, les anciens faisaient preuve de sagesse, de savoir et d’ingéniosité. Ils étaient les précurseurs de la tradition et de la bienséance. Voici quelques faits intéressants sur la culture la plus puissante, la plus influente et la plus étalée que l’humanité ait connue. La Chine ancienne se réfère aux 5000 ans de civilisation chinoise.

Pièces attachées avec des cordons

La première utilisation du papier-monnaie date de la dynastie Tang (618-907 ap. J.-C.). Avant cela, on utilisait des pièces de monnaie avec des petits trous carrés en leur centre servant à les relier (les porte-monnaie étant inconnus à cette époque). Mais les gens se sont lassés de transporter ces longues chaînes de pièces, ils ont donc trouvé une solution innovante qui consistait à « déposer » les pièces auprès d’une personne de confiance. Les commerçants et le peuple en général recevaient des « papiers de crédit » en fonction de leur dépôt. Voici comment est apparue le premier papier-monnaie, 500 ans avant que les Européens n’en aient eu vent.

Interdictions envers l’empereur

Alors que les autres nations du monde étaient gouvernées par des rois, la Chine était dirigée par un souverain portant le titre d’empereur de Chine, mandaté par le ciel. L’empereur n’était donc pas un simple homme ordinaire. Il était le « Fils du ciel », et les gens ordinaires n’étaient pas autorisés à le toucher. Même son propre médecin n’avait pas le droit de le toucher. Ainsi, lorsque le médecin devait prendre le pouls de l’empereur, il attachait un cordon à son poignet et posait son diagnostic. Il y avait aussi des empereurs que les gens du commun n’étaient pas autorisés à regarder.

Comment le médecin était payé

Un fait amusant qui semble tout compte fait assez raisonnable est que, dans la Chine ancienne, les médecins étaient payés uniquement si le malade était guéri.

Pas de guérison, pas de paiement dans la Chine ancienne. (Image : wikimedai / WolfgangMichel / CC0)
Pas de guérison, pas de paiement dans la Chine ancienne.
(Image : wikimedai / WolfgangMichel / CC0)

Si le patient décédait ou que la maladie persistait, le médecin ne percevait rien. Cette façon de procéder semble judicieuse, car cela obligeait le médecin à travailler plus en profondeur. De nos jours, en Chine, les médecins de l’État sont rémunérés par le biais d’impôts, même s’ils ne diagnostiquent aucun patient. À bien y penser, la Chine était capitaliste bien avant les Européens.

Première montre

La première horloge a été inventée par un moine bouddhiste tantrique du nom de Yixing, en 727 ap. J.C. Le dispositif mécanique comportait un système complexe de roues, d’arbres, de cloches, de tambours, de tiges à emboîtement et de goupilles, pour afficher les principales heures de l’aube au crépuscule. Un « écoulement » régulait la force de rotation avec des roues tournant à vitesse constante. L’eau faisait tourner les roues automatiquement, et pour que l’eau ne gèle pas pendant les mois d’hiver, une torche était allumée à l’intérieur pour maintenir la chaleur et le bon écoulement.

Quelques faits aléatoires

Il était interdit aux roturiers d’entrer dans la Cité interdite. (Image : MaoNo / Pixabay / CC0 1.0)
Il était interdit aux roturiers d’entrer dans la Cité interdite. (Image : MaoNo / Pixabay / CC0 1.0)

 

  • Dans la Chine ancienne, la punition par condamnation à mort pouvait impliquer l’exécution de membres de la famille proche et élargie.
  • Une arme utilisant la poudre à canon a été inventée par les Chinois au Xe siècle.
  • La Grande Muraille de Chine a été construite pour garder à distance les envahisseurs du nord ainsi que les Mongols.
  • Les ongles longs étaient considérés comme un signe de noblesse.
  • Maître Sun Tzu, le grand stratège, a été testé sur ses capacités. Il a eu pour mission de transformer les 180 concubines du harem de l’empereur en de féroces guerrières. Comme il ne parvenait pas à se faire obéir, il a exécuté les deux concubines préférées de l’empereur, responsables du manque de coopération. Les autres concubines se sont alors acquittées de leurs obligations par la suite.
  • Les combats de criquets étaient très populaires. Les adultes appréciaient beaucoup ces combats,
  •  
  • alors que les enfants considéraient les criquets comme des animaux de compagnie.
  • Le cuju, un ancien jeu de balle ressemblant au football était connu en Chine dès le IIe siècle av. J.-C, pendant la dynastie Han. La FIFA a reconnu ce sport comme la plus ancienne forme de football.
  • Pendant la Dynastie Tang, les gens instruits devaient se saluer à l’aide de poèmes composés sur place.
  • En Chine, l’empereur ou Fils du Ciel était traditionnellement symbolisé par le dragon et l’impératrice par le phénix. Les grues symbolisaient la longévité et les canards la loyauté conjugale.
  • La crème glacée, incluant de la glace, du riz et du lait, a été inventée en Chine en 200 av. J.-C
    .
  • Il y a plus de mille ans, les Chinois portaient des lunettes. Lors de ses visites en Chine en 1271, Marco Polo avait remarqué que les lunettes étaient largement adoptées par le peuple chinois.
  • Le soutra du Diamant, datant de l’an 868, est le plus ancien livre imprimé du monde. Il a été découvert en 1907 dans les grottes de Mogao de Dunhuang, dans le nord-ouest de la Chine et se trouve aujourd’hui à la British Library.
  • Certains hauts fonctionnaires de la cour se déguisaient en gens ordinaires pour tester les gens et savoir ce qu’ils pensaient.

Rédacteur Nello Tinazzo

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.