Une monnaie numérique fabriquée en Chine

Par Vision Times
Le 29/07/2020
La Chine lancera bientôt sa propre cryptomonnaie. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
La Chine lancera bientôt sa propre cryptomonnaie. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Suite à la faillite de Lehman Brothers et à la crise financière de 2008, la popularité des cryptomonnaies a commencé à augmenter. Contrairement aux monnaies régulières soutenues par l’État, les crypto-monnaies sont décentralisées par nature, ce qui signifie que personne n’a un contrôle absolu sur la production et la distribution de ces monnaies.

Le Bitcoin va bientôt devenir la principale cryptomonnaie au monde. En 2010, vous pouviez à peine acheter deux pizzas avec 10000 Bitcoins. Mais actuellement, un seul Bitcoin peut vous rapporter plus de 9000 $ US. La Chine a révélé qu’elle avait l’intention de lancer prochainement des monnaies numériques via la banque centrale (CBDC, Central Bank Digital Currency), une initiative qui va en fait à l’encontre de l’objectif de la création de cryptomonnaies.

État des cryptomonnaies

Dans le système monétaire actuel, les banques centrales émettent des devises qui sont dispersées dans la société par des intermédiaires comme les banques commerciales. Cela donne à la banque centrale un contrôle complet sur la production et la distribution de la monnaie, ce qui lui permet de contrôler les taux de change et de maintenir l’offre et la demande aux niveaux souhaités. Les cryptomonnaies étant produites par des individus et des groupes sans frontières nationales, l’État n’a aucun rôle dans la circulation des devises. C’est pour conserver le pouvoir de contrôle étatique sur les devises que de nombreux pays envisagent d’émettre des CBDC.

Cependant, une fois que les banques centrales commenceront à émettre des CBDC, les intermédiaires comme les banques commerciales deviendront inutiles puisque les monnaies numériques peuvent être émises directement par une banque centrale, au client final, mettant ainsi les banques centrales en conflit direct avec les banques commerciales. Vu d’un point de vue positif, les crypto-monnaies soutenues par l’État garantiront que le système financier numérique d’un pays ne sera pas repris par des acteurs privés comme la cryptomonnaie Libra de Facebook. Mais si le gouvernement est autoritaire, comme c’est le cas en Chine, les CBDC ne feront que renforcer davantage le régime communiste tyrannique.

 

La Banque populaire de Chine  envisage d’émettre sa propre monnaie numérique. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
La Banque populaire de Chine  envisage d’émettre sa propre monnaie numérique. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Plan de cryptomonnaie de la Chine

La cryptomonnaie chinoise aurait pour nom le DCEP (Digital Currency Electronic Payment), soit le « paiement électronique en monnaie numérique » . Les utilisateurs devront télécharger une application approuvée par la Banque Populaire de Chine (PBOC) qui fera office de portefeuille électronique. L’argent du compte bancaire lié sera converti en cryptomonnaie.

Une fois le système pleinement mis en œuvre, le régime communiste exercera un contrôle complet sur toutes les transactions financières se déroulant en Chine en supprimant lentement les transactions en espèces. En conséquence, il sera plus facile pour Pékin de menacer les gens en les avertissant que tout leur argent serait bloqué. Avec cela, dans un pays où les gens n’ont pas le droit d’utiliser de l’argent liquide et d’effectuer uniquement des transactions via des portefeuilles numériques, comment un individu dont le portefeuille est bloqué par le gouvernement est-il censé recevoir et stocker de l’argent, ou effectuer des paiements ?

« Des années plus tard, si nous regardons en arrière, les deux événements historiques déterminants de 2020 seraient la pandémie de coronavirus, et l’autre, la monnaie numérique (de la Chine)… En théorie, après le lancement du yuan numérique, il n’existera pas de transaction que les autorités réglementaires ne seront pas en mesure de voir - les flux de trésorerie seront entièrement traçables », a déclaré Xu Yuan, chercheur principal au centre de recherche sur la finance numérique de l’Université de Pékin, au South China Morning Post.

 

En dehors de la Chine, Bitcoin ne sera probablement pas affecté par la monnaie numérique ou DCEP (digital currency, electronic payment). (Image : Pixabay / CC0 1.0)
En dehors de la Chine, Bitcoin ne sera probablement pas affecté par la monnaie numérique ou DCEP (digital currency, electronic payment). (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

En ce qui concerne le Bitcoin, sa popularité internationale ne devrait pas être beaucoup affectée en raison de la monnaie numérique de la Chine. Qui voudrait miser son argent sur un actif complètement manipulé par d’autres ? La valeur d’un instrument financier réside dans la confiance que les gens lui accordent. Le Bitcoin est une cryptomonnaie gratuite et ouverte qui n’est contrôlée par aucun individu, pays ou organisation. En tant que tel, le Bitcoin fera toujours l’unanimité par rapport au DCEP, pour les personnes en dehors de la Chine.


Traduit par Nello Tinazzo

Version en anglais : A Digital Currency Made in China