Inflation : quelle en sera l’ampleur ?

Par Vision Times
Le 20/04/2020
Une fois que les craintes du virus du PCC se seront dissipées, les particuliers et les entreprises pourraient envisager d’emprunter de l’argent. (Image :  pixabay / CC0 1.0)
Une fois que les craintes du virus de Wuhan se seront dissipées, les particuliers et les entreprises pourraient envisager d’emprunter de l’argent. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Alors que nous nous attendons à ce que l’épidémie du virus de Wuhan s’essouffle, les économistes sont déjà en train d’anticiper sur la manière dont ces quelques semaines de confinement et les conséquences économiques qui en découlent impacteront l’avenir.

L’un des facteurs qui préoccupent tout le monde est l’inflation. Malheureusement, les choses ne se présentent pas bien à cet égard.

Inflation et Covid-19

En mars, le président américain Donald Trump a signé un plan de relance économique de 2 000 milliards de dollars visant à aider l’économie américaine à se prémunir contre les effets négatifs du virus du PCC. Washington ne pourra réunir cette somme qu’en vendant la dette publique, également connue sous le nom de dette souveraine. La question logique est donc de savoir qui va acheter cette dette ?

Normalement, les acteurs du marché privé auraient acheté une bonne partie de la dette. Cependant, une économie faible a aspiré une partie importante de leur richesse. Pour aggraver les choses, les taux d’intérêt sur ces dettes seront si faibles, comme le montrent les taux de la dette souveraine au printemps 2020, qu’il ne serait pas logique, d’un point de vue financier, que de nombreux acteurs du marché privé investissent dans cette dette. Il ne reste donc qu’un seul candidat comme acheteur majeur : la banque centrale.

 

Le président Donald Trump a récemment signé un plan de relance économique de 2 000 milliards de dollars. (Image :  flickr / CC0 1.0)
Le président Donald Trump a récemment signé un plan de relance économique de 2 000 milliards de dollars. (Image : flickr / CC0 1.0)
 

Selon la National Review, « alors qu’une banque centrale met en marche ses presses numériques pour absorber ce niveau extraordinaire de nouveaux financements par l’emprunt, les liquidités affluent vers le gouvernement puis vers le grand public. L’effet immédiat est une augmentation importante du niveau des dépôts à vue. Cela signifie que la masse monétaire a incroyablement augmenté en très peu de temps ». Cela déclenchera inévitablement une inflation car les prix des biens et des services commenceront à augmenter. Associé à une économie faible où les consommateurs ne sont pas disposés à dépenser beaucoup et à des niveaux de chômage élevés, cela pourrait être une mauvaise nouvelle pour l’économie.

Une fois que les craintes au sujet du virus de Wuhan se seront dissipées, les particuliers et les entreprises pourraient envisager d’emprunter de l’argent pour profiter des taux d’intérêt extrêmement bas. Cela peut finir par créer une situation dans laquelle la croissance économique reste lente mais où les prix s’accélèrent, ce qui entraîne ce que l’on appelle une stagflation. La seule façon d’éviter un tel scénario serait que la Réserve fédérale augmente les taux d’intérêt. Mais étant donné qu’une telle action pourrait déclencher une réaction négative de la part du public, l’administration semble moins susceptible de le faire.

Dette et récession

Selon certains experts, l’économie mondiale est déjà entrée dans une période de récession. Ceci est confirmé par la faiblesse des données du PMI des États-Unis, de la Chine et des pays de l’Union européenne, ainsi que par les niveaux de chômage historiques aux États-Unis qui seraient neuf fois supérieurs au précédent pic atteint en 1982. Dans une telle situation, la protection de vos finances est d’une importance capitale. Et la première chose à faire avant que la situation ne s’aggrave est de rembourser ou du moins de minimiser les dettes que vous avez en cours.

 

Donner la priorité à l’élimination des dettes à taux d’intérêt élevé comme les cartes de crédit, etc. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Donner la priorité à l’élimination des dettes à taux d’intérêt élevé comme les cartes de crédit, etc. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

« Peu importe où nous nous trouvons dans un cycle de marché, donnez la priorité à l’élimination des dettes à taux d’intérêt élevé, quoi qu’il arrive... Être dans une position où vous avez éliminé ce type d’obligations à coût élevé vous permet de mieux vous préparer à d’autres choses sur le plan financier. Plus vous serez en mesure de mettre de côté pour l’épargne et moins vous aurez de dettes, plus vous pourrez en disposer en cas d’urgence », a déclaré Lauren Anastasio, CFP, conseillère en patrimoine chez SoFi, à Bankrate. Si vous faites partie des rares chanceux qui ne sont pas trop endettés, commencez à épargner autant que vous le pouvez. Réduisez les dépenses inutiles pendant un certain temps et concentrez-vous sur la création d’un fonds de réserve suffisamment important pour soutenir votre mode de vie, même si vous vous retrouvez sans emploi.


Traduit par Camille A.

Version en anglais : Inflation: How Bad Will It Get?