Une hausse du chômage se profile insidieusement en Chine

Par Vision Times
Le 10/09/2020
Les chiffres du chômage en Chine ne représentent pas l’ampleur réelle du chômage sur le terrain. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Les chiffres du chômage en Chine ne représentent pas l’ampleur réelle du chômage sur le terrain. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Le taux de chômage en Chine s’est révélé être de 5,7% en juin, ce qui est inférieur au pic de 6,2% en février. Le taux de chômage du pays est resté assez stable au cours des dernières décennies, oscillant autour de 4 à 5%. Le fait que l’épidémie de Covid-19 n’ait fait grimper le taux que d’ environ 6% semble surprenant. La vérité est que ces chiffres ne représentent pas l’ampleur réelle du chômage sur le terrain.

Problème de chômage

La première chose à comprendre à propos des données sur le chômage en Chine est qu’elles ne représentent que les régions urbaines. Les zones rurales sont complètement négligées. Deuxièmement, même lors du calcul du chômage urbain, les chiffres ne tiennent pas compte de la population massive de travailleurs migrants dans ces zones. Cela est dû à la politique chinoise du « Hukou » qui divise la population en citoyens urbains et ruraux. Lorsqu’un résident rural migre vers une région urbaine pour y travailler, il conserve le statut de résident rural.

En 2018, la Chine comptait environ 291 millions de travailleurs migrants. Selon les données officielles du gouvernement, le nombre de travailleurs migrants a chuté de façon spectaculaire à 129 millions en mars, ce qui suggère une perte massive d’emplois. Les données sur le chômage négligent également de prendre en compte les petits magasins, hôtels, grossistes, restaurants, etc., qui emploient une main-d’œuvre peu qualifiée. De nombreuses personnes travaillant dans ces secteurs font face au chômage. Une fois que vous avez pris en compte tous ces facteurs, la réalité concernant le chômage émerge.

 

Selon les données officielles du gouvernement, le nombre de travailleurs migrants en Chine a chuté de façon spectaculaire à 129 millions en mars, ce qui suggère une perte massive d’emplois. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Selon les données officielles du gouvernement, le nombre de travailleurs migrants en Chine a chuté de façon spectaculaire à 129 millions en mars, ce qui suggère une perte massive d’emplois. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Selon une étude de la société de courtage Zhongtai Securities, le taux réel de chômage en Chine est approximativement de 20,5%, ce qui signifie qu’environ 70 millions de personnes sont sans travail. Lorsque le rapport a été publié sur Internet, il a été mystérieusement supprimé assez rapidement. Les analystes d’UBS suggèrent également qu’environ 70 à 80 millions de Chinois se sont retrouvés au chômage à la fin du mois de mars. La question est : pourquoi Pékin cache-t-elle les chiffres du chômage? La réponse est que le Parti communiste a peur des conséquences une fois que les gens se rendront compte de l’ampleur réelle du chômage.

Le fait que 8,7 millions de nouveaux diplômés entrent sur le marché du travail cette année complique encore davantage le problème. Si ces jeunes restent sans emploi, ils pourraient contester la structure du pouvoir politique établie. « Garantir l’emploi, c’est protéger le peuple mais aussi protéger le pouvoir politique… Tant que l’emploi est maintenu et que les problèmes alimentaires de base sont résolus, la stabilité du régime n’est pas menacée », a déclaré Chen Daoyin, analyste politique indépendant et ancien professeur de l’Université de science politique et de droit de Shanghai., selon un rapport de Business Standard. Le Parti communiste chinois mène probablement une propagande pour convaincre le public que le taux de chômage reste faible.

Croissance économique

En juillet, la Chine a indiqué qu’au deuxième trimestre son PIB avait augmenté de 3,2% par rapport à l’année dernière. Cela a surpris les économistes car les chiffres ont dépassé de 2%leurs attentes quand à la croissance. Par rapport au premier trimestre 2020, la croissance a augmenté de 11,5%. Dans un article récent, Oxford Economics prévient que le rebond impressionnant de la Chine au deuxième trimestre 2020 pourrait être surestimé. Le cabinet de conseil note que la Chine s’appuie sur son indice des prix à la production pour ajuster la croissance industrielle de son compte national.

 

Le Brookings Institute a comparé le taux de croissance de la valeur ajoutée industrielle déclarée (l’une des composantes utilisées lorsque la Chine calcule son PIB) avec le taux de croissance des recettes de la taxe sur la valeur ajoutée industrielle. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Le Brookings Institute a comparé le taux de croissance de la valeur ajoutée industrielle déclarée (l’une des composantes utilisées lorsque la Chine calcule son PIB) avec le taux de croissance des recettes de la taxe sur la valeur ajoutée industrielle. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Ceci est en contradiction avec ce que font des pays comme l’Allemagne et les États-Unis - ils utilisent les indices de l’inflation. Le problème de l’utilisation de l’indice des prix à la production est qu’il est largement influencé par les prix des produits de base et l’industrie lourde. Début 2020, les prix mondiaux des métaux et de l’énergie se sont effondrés, ce qui rendrait les chiffres de croissance de la Chine plus optimistes qu’ils ne le sont. De ce fait, tant que nous ne serons pas en mesure de constater une reprise stable de la croissance sur quelques trimestres, combinée à de fortes dépenses de consommation, nous ne pourrons être certains que l’économie chinoise est sur la voie de la reprise.


Traduit par Nello Tinazzo

Version en anglais : Hidden Unemployment Crisis Looms in China