Rendez-vous au printemps

Par Vision Times
Le 04/03/2020

Chanson dédiée aux Chinois à Wuhan 

rendez vous au primteps (Pixabay)
(Pixabay)
 

Rendez-vous au printemps (約在春天相見, pinyin : yuē zài chūn tiān xiàng jiàn) est une chanson composée par le célèbre caricaturiste chinois Guo Jingxiong qui vit au Canada.

Cette version est chantée par Wen Zhao, un célèbre commentateur sur les actualités chinoises, et Qiu Min, la réalisatrice du documentaire primé Au nom de Confucius.

Cette chanson est dédiée aux Chinois à Wuhan pour les encourager. Notre pensée est également avec toutes celles et tous ceux qui vivent en Chine durant cette période difficile.

 
 

Rendez-vous au printemps *

Rendez-vous au printemps
Quelle merveilleuse scène
Debout sous la Montagne Luojia
Vêtus de blanc
Nous rions sous une pluie de pétales de Sakura

Rendez-vous au printemps
Traversons ce cauchemar hivernal
La fumée des cuissons de la Rue Hubujie

Ne peut pas réchauffer la ligne froide
Qui peut mieux comprendre la nostalgie que nous

Franchissons la mort
Retenons nos larmes
Le brouillard cache le Fleuve Yangtsé, 
La Grue jaune devient invisible
Alors que le diable nous menace toujours
Qui va nous sauver, qui va nous piéger

En fuite pour la survie
Essuyons nos larmes 
La bienveillance sera notre dernier espoir 
Le mensonge est pire que la peste qui fait rage
Qui chante et danse quand les malheurs surviennent

Rendez-vous au printemps 
Pour honorer un ancien serment
Assis sur les deux rives, attendons le bateau du salut
Unis par la jeunesse
Avançons ensemble pour un avenir radieux

Franchissons la mort
Retenons nos larmes
Le brouillard cache le Fleuve Yangtsé, 
La Grue jaune devient invisible
Alors que le diable nous menace toujours
Qui va nous sauver, qui va nous piéger

En fuite pour la survie
Essuyons nos larmes 

La bienveillance sera notre dernier espoir                       
Le mensonge est pire que la peste qui fait rage
Qui chante et danse quand les malheurs surviennent

De tous les coins du pays 
Nous subissons le chagrin et la douleur
Qui défendra notre pays natal en souffrance
Traversons ces épreuves et gardons l’espoir
Changeons le temps et ressuscitons l’ère de Wuhan

Quelques éléments à connaître  

Au nom de Confucius

Au nom de Confucius (假孔子之名) est le premier film documentaire exposant les controverses mondiales croissantes entourant l’Institut Confucius (IC) du gouvernement chinois, un programme de plusieurs milliards de dollars pour l’enseignement de la langue chinoise, rattaché à plus de 1600 universités et écoles étrangères à travers le monde. Il met en vedette l’histoire personnelle exclusive d’une ancienne enseignante d’un IC, Sonia Zhao, ayant démissionné et dont la plainte a mené à la première fermeture d’un IC sur un campus nord-américain. 

Monsieur Guo Jingxiong 

Guo Jingxiong, connu sous le nom de « Da Xiong » (大雄), est le premier caricaturiste chinois à être devenu célèbre sur la scène internationale et primé au 33e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême. Pendant la campagne anti-extradition à Hong Kong en 2019, de nombreux manifestants ont tenu une série d’affiches, qui étaient les œuvres de Guo Jingxiong. Cette fois-ci, Monsieur Guo Jingxiong nous dévoile son talent musical en composant cette chanson pour encourager les Chinois à Wuhan et exposer les solutions drastiques prises par le gouvernement de Wuhan, telles que le confinement, alors que le même soir, à Pékin, a été tenue une soirée de gala toute joyeuse.

 

Une petite fille se tient sous un parapluie jaune, elle incarne la bonté. C’est l’un des neuf dessins dédiés au mouvement anti-extradition à Hong Kong en 2019. (Image : Da Xiong / Secretchina.com)
Une petite fille se tient sous un parapluie jaune, elle incarne la bonté.
C’est l’un des neuf dessins dédiés au mouvement anti-extradition à
Hong Kong en 2019. (Image : Da Xiong / Secretchina.com)

 

Refus au lavage du cerveau. (Image : Da Xiong / Secretchina.com)
Refus au lavage du cerveau. (Image : Da Xiong / Secretchina.com)

 
Le Ciel protègera Hong Kong. (Image : Da Xiong / Secretchina.com)
Le Ciel protègera Hong Kong. (Image : Da Xiong / Secretchina.com)
 

La Montagne Luojia (珞珈山

La Montagne Luojia (珞珈山) est une montagne située sur le campus de l’Université de Wuhan. Le nom « Luojia » (落駕) signifie « l’arrivée du roi ». Selon une légende, le Duc de l’Etat de Chu (楚國) a mis le pied sur cette montagne pendant la période des Royaumes combattants, d’où le nom de « Luojia ». D’après une autre explication, Luo signifie les pierres dures, et Jia fait référence aux beaux bijoux des femmes aristocratiques de l’ancien royaume Chu. Aujourd’hui, Luojia ou la Montagne Luojia est devenu le synonyme de l’Université de Wuhan. 

La Rue Hubujie (戶部街

Elle a été construite sous la dynastie Ming et doit son nom à son emplacement adjacent au Ministère de Fantai (ou Hubu de Pékin, l’équivalent du Ministère des Finances et de l’Intérieur) sous la dynastie Qing. Cette rue, connue pour ses restaurants et ses traiteurs qui proposent différents types de petit-déjeuner très variés et savoureux, est un site touristique incontournable pour les touristes qui visitent Wuhan.

La Grue Jaune

La Grue Jaune fait référence à la Tour de la Grue Jaune (黃鶴樓) qui se situe à Wuhan, sur la Montagne Sheshan, qui est l’une des trois tours célèbres sur le Fleuve Yangtsé. Cette tour comprend 5 étages pour une hauteur de 50,4m, bénéficiant ainsi d’une vue splendide sur le Fleuve Yangtsé au pied de la Tour. Dans l’histoire, la première tour a été construite en 233 durant la période des Trois Royaumes Combattants. La tour actuelle est construite dans les années 1980. Cette tour est étroitement liée à la culture divine de l’ancienne Chine. D’après une légende, l’immortel WANG Zi’an (王子安) est venu sur cette montagne sur le dos d’une grue jaune volant dans le ciel, d’où le nom « Montagne de la Grue Jaune ».

 

La Tour de la Grue Jaune (Image : Xia Yong, Dynastie Yuan, 1271-1368 / Domaine public)
La Tour de la Grue Jaune (Image : Xia Yong, Dynastie Yuan, 1271-1368 / Domaine public)
 

Plus tard, un pavillon a été construit sur cette montagne et a été baptisé « tour de la grue jaune ». Cette tour a également été un site de pratique célèbre dans le taoïsme de la dynastie des Song du Nord jusqu’aux années 1950. La Tour de la Grue Jaune est également une source d’inspiration pour les poètes chinois de renom tels que Li Bai (李白) ou Cui Hao (崔顥). Li Bai a composé un poème sur la tour pour son ami Meng Haoran qui partait pour la Ville de Yangzhou, se trouvant à l’est de la Chine :

故人西辭黃鶴樓,
煙花三月下揚州。
孤帆遠影碧山盡,
唯見長江天際流。

Mon vieil ami m’a quitté à la Tour de la Grue jaune,

Au printemps, en mars, à la saison des fleurs, pour aller à Yangzhou par le Fleuve Yangtsé.

Quand l’ombre lointaine de son bateau solitaire se fond dans les montagnes émeraudes,

Je ne vois que le Fleuve Yangtsé se précipiter vers l’horizon.

La guerre sino-japonaise

Durant la guerre sino-japonaise, dans les années 1930 à 1940, l’Université de Wuhan a été occupée par l’armée japonaise pour y construire des hôpitaux afin de soigner les soldats blessés pendant la guerre. Vers 1939, afin de soulager le mal du pays de ses soldats, l’armée japonaise a fait venir environ 30 plants de cerisiers du Japon et les a plantés des deux côtés de l’avenue des cerisiers, sur le campus de l’Université de Wuhan. Les nouveaux plants de cerisiers qui se trouvent aujourd’hui dans cette université ont été offerts par le gouvernement japonais après la guerre, lorsque la Chine et le Japon ont rétabli les relations diplomatiques.
 

Références

* Parole et musique : Da Xiong 
Chanteur, chanteuse et chanteuse VIP : Wen Zhao, Qiu Min et Xiao Yu



Traduit par Caroline Daix