La Chine rechigne à donner accès au laboratoire de Wuhan

Par Vision Times
Le 18/05/2020
Malgré les demandes croissantes de mener une enquête sur l'origine du Covid-19, la Chine est restée sourde face à toutes ces sollicitations. (Image : fernando zhiminaicela / Pixabay)
Malgré les demandes croissantes de mener une enquête sur l’origine du Covid-19, la Chine est restée sourde face à toutes ces sollicitations. (Image : fernando zhiminaicela / Pixabay)
 

Malgré les demandes croissantes de mener une enquête sur l’origine du Covid-19, la Chine est restée sourde face à toutes ces sollicitations.

Il semble que le Parti communiste chinois (PCC) craigne toute enquête indépendante sur le laboratoire de Wuhan, qui serait à l’origine de l’épidémie de coronavirus. Certaines des actions récentes du laboratoire, y compris la suppression de photos, indiquent un régime paniqué qui tente de protéger certains secrets gênants.

Le laboratoire de Wuhan

L’Institut de virologie de Wuhan (WIV) a supprimé sur son site web certaines images montrant des scientifiques travaillant dans le laboratoire, ainsi que des visites de diplomates américains. Selon le Daily Mail. « le matériel édité comprend une page du site web de l’Institut montrant des images du personnel entrant dans les grottes pour prélever des échantillons sur des chauves-souris porteuses de coronavirus, les scientifiques portant un équipement de protection minimal. Et l’Institut semble avoir également supprimé la référence à une visite à l’Institut en mars 2018 de Rick Switzer, un expert en science et technologie de l’ambassade américaine à Pékin ».

L’ambassade américaine a envoyé quelques messages au pays après la visite de Switzer, mettant en garde contre le risque que des expériences sur les chauves-souris soient menées dans le laboratoire. Une note indique que les diplomates ont trouvé que le laboratoire manquait sérieusement de techniciens bien formés et d’autres personnels nécessaires pour faire fonctionner l’installation de haute sécurité. Le professeur Clive Hamilton, un expert chinois, pense que le coronavirus s’est échappé du laboratoire de Wuhan et non du marché de fruits de mer comme l’a annoncé le gouvernement chinois. Il souligne que les premiers cas d’infection en Chine ont été découverts chez des personnes qui n’avaient aucun contact avec le marché de Wuhan. La seule conclusion possible est donc qu’elles ont contracté le virus ailleurs, peut-être du fait d’une fuite du laboratoire de Wuhan.

 

En 2018, les diplomates de l’ambassade américaine ont constaté que le laboratoire manquait sérieusement de techniciens bien formés et d’autres personnels qualifiés pour faire fonctionner l’installation à haut niveau de confinement. (Image : pixabay / CC0 1.0)
En 2018, les diplomates de l’ambassade américaine ont constaté que le laboratoire manquait sérieusement de techniciens bien formés et d’autres personnels qualifiés pour faire fonctionner l’installation à haut niveau de confinement. (Image : pixabay CC0 1.0)
 

En février, deux scientifiques des universités de Wuhan avaient rédigé un article intitulé « Les origines possibles du coronavirus 2019-nCoV ». Dans ce document, les chercheurs soulignent que les chauves-souris qui seraient porteuses du virus vivent à environ 869 km du marché des fruits de mer. De plus, les habitants de Wuhan n’ont pas l’habitude de manger des chauves-souris. S’ajoute à cela le fait qu’ils n’aient trouvé aucune preuve pour soutenir la théorie selon laquelle les chauves-souris seraient commercialisées dans la région. Les scientifiques ont suggéré que le Covid-19 pourrait avoir fuité du Laboratoire de Wuhan.

Empêcher l’enquête d’aboutir

Au vu de ces preuves, il est clair que Pékin rejette fermement toute enquête par un tiers sur l’origine du Covid-19. Si le laboratoire de Wuhan est identifié comme étant son origine, cela constituerait un énorme embarras pour Pékin car cela mettrait en évidence le laxisme des normes professionnelles du pays. De plus, si le laboratoire était impliqué dans des choses comme les armes biologiques, comme le prétendent certains médias, une telle découverte pourrait impliquer le Parti communiste chinois comme responsable de l’épidémie virale mondiale.

Selon un rapport, les fonctionnaires chinois ont gravement entravé l’enquête menée par les chercheurs internationaux d’une mission de l’Organisation mondiale de la santé qui tentaient de trouver les origines du virus. Les fonctionnaires ont apparemment refusé de fournir à l’équipe chargée de l’enquête les mises à jour et autres détails importants qu’ils avaient demandés. Pékin riposte également aux pays qui réclament de nouvelles enquêtes sur l’origine du coronavirus.

 

Lorsque l’Australie a demandé une enquête sur la source du coronavirus, Pékin a menacé d’augmenter les droits de douane sur les importations d’orge australienne et a suspendu les importations de bœuf en guise de représailles. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Lorsque l’Australie a demandé une enquête sur la source du coronavirus, Pékin a menacé d’augmenter les droits de douane sur les importations d’orge australienne et a suspendu les importations de bœuf en guise de représailles. (Image : pixabay CC0 1.0)

 

Lorsque l’Australie a demandé une enquête, le gouvernement chinois a averti qu’une telle démarche porterait atteinte aux relations entre les deux pays « au-delà de toute réparation ». Pékin a menacé d’augmenter les droits de douane sur les importations d’orge en provenance d’Australie et a suspendu les importations de bœuf en guise de représailles. Ces actions extrêmes du Parti communiste chinois ne font que renforcer les soupçons selon lesquels le laboratoire de Wuhan a certainement quelque chose à voir avec le virus, ce que le gouvernement ne veut pas que le monde sache.


Traduit par Camille A.

Version en anglais : China Afraid of Granting Access to Wuhan Lab