Press "Enter" to skip to content

Monde. Un audit du vote numérique pourrait mener D.Trump à la victoire

ACTUALITÉ > Monde

L’examen des bulletins de vote numériques pourrait conduire Donald Trump à la victoire. (Image : pixabay.com)
 

Actuellement, Joe Biden devance Donald Trump dans les Etats clés, avec une différence de quelques milliers de voix. La situationpourrait s’inverser avec un audit des bulletins de vote numériques susceptible de révéler des votes frauduleux exprimés par correspondance. Le processus d’évaluation et de traitement des bulletins de vote consiste à contacter les électeurs pour confirmer les informations inscrites sur les bulletins.

En Géorgie, le délai légal pour les bulletins de vote par correspondance est « au plus tard, avant la fermeture des bureaux de vote le jour du scrutin ». Le 4 novembre, le lendemain de l’élection, les membres du Parti démocratique géorgien ont commencé à envoyer des équipes pour rassembler les bulletins de vote rejetés en raison de défauts tels que des signatures mal assorties et un marquage incorrect. Ces équipes ont encouragé les gens à réparer leurs bulletins de vote en faveur de Joe Biden.

Donald Trump aurait gagné par plus de 25 000 voix

Ce processus constitue une violation flagrante de la loi électorale de Georgie, depuis le jour des élections. Il soulève également des questions sur la chaîne de responsabilité. Les démocrates ayant clairement agi dans leur intérêt, l’intégrité des votes ne peut être considérée comme valide et doit être réexaminée. En Géorgie, Joe Biden n’a que 13 000 voix d’avance sur Donald Trump.

 

Plus de 130 000 électeurs auraient dû être rayés des listes électorales dans le Wisconsin. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Plus de 130 000 électeurs auraient dû être rayés des listes électorales dans le Wisconsin. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Selon le recours formulé par les autorités de l’État du Texas devant la Cour suprême des Etats-Unis, le rejet des bulletins de vote par correspondance en Géorgie (en raison de signatures non concordantes ou d’informations inexactes), est passé de 6,42 % en 2016 à 0,36 % en 2020. Il s’agit d’un taux de rejet anormalement bas par rapport aux taux historiques. Cela s’explique probablement par le fait que de nombreux bulletins ont été « traités » sans procédure appropriée lors de cette élection.

Si le taux de rejet de 2020 était similaire à celui de 2016, Donald Trump aurait gagné avec plus de 25 000 voix, argumente le procès du Texas. Donald Trump a demandé à plusieurs reprises au gouverneur Brian Kemp et au secrétaire d’État la vérification des signatures dans l’État de Géorgie, mais il a été ignoré.

« Je gagnerai facilement et rapidement la Géorgie si le gouverneur @BrianKempGA ou le secrétaire d’État autorise une simple vérification des signatures. Cela n’a pas été fait et (la vérification, Ndlr) montrera des divergences à grande échelle. Pourquoi ces deux " Républicains " disent-ils non ? Si nous gagnons la Géorgie, tout le reste se mettra en place », a tweeté le Président Trump.

Dans le Michigan, une employée de Detroit a témoigné devant l’assemblée législative de l’État qu’elle avait assisté au décompte des votes alors que les bulletins portaient des signatures et des adresses similaires mais pas de date sur les enveloppes. Ces bulletins étaient disposés de manière séquentielle, ce que beaucoup pensent être statistiquement impossible. On a constaté que le taux de vote par correspondance des démocrates était deux fois plus élevé que celui des républicains. 174 384 bulletins de vote par correspondance du comté de Wayne n’avaient pas de numéro d’enregistrement correct.

La présidente du GOP (« Grand Old Party », également Parti Républicain) de l’Arizona, Kelli Ward, a déclaré que près de 200 000 votes, qui ont été fait de façon numérique, n’ont pas été vérifiés.

« Il y a plus de 1,9 million de bulletins de vote anticipés, de bulletins de vote par correspondance. 28.000 d’entre eux sont dupliqués. Plus de 200.000 d’entre eux ont été fait numériquement. Nous n’avons pas pu examiner un seul bulletin de vote, pas un seul qui ait fait l’objet d’un vote numérique », a-t-elle déclaré à Newsmax.

Dans le Wisconsin, Bob Spindell, membre du comité électoral de l’État, a déclaré que la raison pour laquelle Donald Trump avait perdu contre Joe Biden dans l’État était uniquement due à la fraude. Environ 130 000 électeurs auraient dû être retirés des listes électorales de l’État.

« Ces 130.000 personnes ont été maintenues sur les listes pour l’élection de novembre, vraisemblablement par l’envoi de demandes de vote par correspondance par des groupes extérieurs... Avec un peu de chance, les partis détermineront combien de ces personnes ont effectivement voté par correspondance ou d’une autre façon », a déclaré Bob Spindell lors d’une audition. L’État a apparemment envoyé 2,7 millions de demandes de vote par correspondance, dont des dizaines de milliers ont été renvoyées pour cause d’adresses non valables.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : An Audit of Digitally Adjudicated Ballots Might Bring Trump the Win