Press "Enter" to skip to content

Monde. Quel avenir pour Hong Kong en ce moment le plus sombre ?

ACTUALITÉ > Monde

Le 28 mai, une nouvelle loi sur la sécurité nationale a été imposée à Hong Kong, marquant la fin de la liberté de la ville et la violation du principe « un pays, deux systèmes ». (Image : Studio Incendo / flickr  / CC BY 2.0)
 

Le 28 mai, le Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) a adopté une loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong. Cela signifie que le PCC a décidé de supprimer définitivement le principe « un pays, deux systèmes » de Hong Kong. A l’avenir, le PCC pourra arrêter et condamner à des peines sévères les gens de  Hong Kong selon cette nouvelle loi.

Mike Pompeo, secrétaire d’État américain, a annoncé les résultats de l’évaluation américaine sur l’autonomie de Hong Kong, le 27 mai dernier, en déclarant « Aucune personne sensée  ne peut affirmer qu’aujourd’hui Hong Kong conserve un haut degré d’autonomie par rapport à la Chine, compte tenu des faits sur le terrain. J’ai certifié au Congrès aujourd’hui que Hong Kong ne continuait pas à justifier d’un traitement en vertu des lois américaines, de la même manière que les lois américaines ont été appliquées à Hong Kong avant juillet 1997 ». (nbcnews.com)

Après des siècles, Hong Kong s’effondre et s’engage dans la période la plus sombre de son histoire.

Importance de Hong Kong pour le PCC

La déclaration conjointe sino-britannique (1er juillet 1997) stipule que la Chine a la souveraineté sur Hong Kong, mais que le système capitaliste continuera à être pratiqué à Hong Kong, de sorte que « un pays, deux systèmes » permette à Hong Kong de conserver sa liberté et l’État de droit pendant 50 ans.

C’est sur cette base que Hong Kong a pu maintenir sa stabilité et sa prospérité avec le consensus des trois parties concernées : la Chine, Hong Kong et le Royaume-Uni. C’était également le consensus de la communauté internationale.

Hong Kong a été un paradis pour le libre échange des devises. Pendant des siècles, elle a formé un marché économique naturel sous la gestion britannique. Elle dispose d’un système juridique et fiscal solide et elle se conforme aux normes internationales. Hong Kong est un centre financier international, qui se classe parmi les meilleurs au monde.

 

Hong Kong a été un paradis pour le libre échange de devises. (Image : Capture d ‘écran / YouTube)
Hong Kong a été un paradis pour le libre échange de devises. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Grâce à sa position importante, Hong Kong sert d’intermédiaire entre la Chine continentale et la société internationale en matière de développement économique. En même temps, le marché libre de Hong Kong est également un modèle et une référence pour le développement économique et politique futurs de la Chine continentale. Le maintien de la prospérité et de la stabilité de Hong Kong est crucial pour la stabilité sociale et économique de la Chine continentale elle-même.

La raison la plus importante pour laquelle Hong Kong a attiré des investissements du monde entier pour devenir une métropole internationale prospère réside dans les valeurs fondamentales de liberté et de droits humains dans le cadre du principe « un pays, deux systèmes », ainsi que dans l’environnement juridique du système constitutionnel.

Pour le PCC, Hong Kong est également très important, car Hong Kong est un canal de blanchiment d’argent et de transfert de richesses à l’étranger pour de nombreux groupes d’intérêts familiaux de la haute direction du PCC.

Pourquoi le PCC abandonne t’il Hong Kong maintenant ?

Hong Kong est très important pour l’économie et la société chinoises et pour les intérêts du PCC. Alors pourquoi le PCC imposerait-il une loi de sécurité nationale à Hong Kong à l’heure actuelle ? Cela revient à retirer à Hong Kong son statut de centre financier international.

La réponse est simple : Si le PCC doit choisir entre protéger son pouvoir politique ou renoncer à Hong Kong en tant que centre financier international, quel choix fera-t-il ? La réponse est évidente.

Le PCC fait maintenant une ultime tentative pour protéger le régime à tout prix. Par conséquent, l’abandon de Hong Kong et la répression envers Hong Kong deviendront les options futures du PCC.

Hong Kong est un pont qui relie la Chine continentale et le monde libre. Le PCC craint surtout que Hong Kong ne devienne un futur modèle de liberté et de démocratie en Chine continentale.

 

Le PCC craint surtout que Hong Kong ne devienne un futur modèle de liberté et de démocratie en Chine continentale.  (Image : Studio Incendo / flickr / CC BY 2.0 )
Le PCC craint surtout que Hong Kong ne devienne un futur modèle de liberté et de démocratie en Chine continentale. (Image : Studio Incendo / flickr / CC BY 2.0)
 

Que va-t-il arriver à Hong Kong maintenant ?

L’adoption de la loi sur la sécurité nationale par le PCC a été fortement condamnée par la communauté internationale et a rencontré une résistance implacable de la part des étudiants de Hong Kong et du public. Le PCC teste à présent les réactions des États-Unis et de la communauté internationale.

La réponse du gouvernement américain a été la plus sévère, mettant en œuvre des sanctions visant à supprimer le statut tarifaire spécial de Hong Kong. Le PCC, dans sa tentative de protéger son régime, est à l’origine du plan de sanctions le plus sévère adopté par le gouvernement américain.

Alors, quel avenir pour Hong Kong ?

Il y a plusieurs possibilités. Premièrement, l’Occident, sous la direction des États-Unis, pourrait adopter des sanctions économiques plus sévères contre le PCC, ce qui pourrait ne pas aider Hong Kong à court terme. Dans ce cas Le PCC suivrait son plan pour Hong Kong et arrêterait massivement les personnes qui se soulèvent et se révoltent, transformant finalement Hong Kong en une ville rouge comme celles de la Chine continentale.

Deuxièmement, la résistance du peuple de Hong Kong ne faiblit pas, mais elle pourrait être sévèrement réprimée par le PCC qui provoquerait des effusions de sang à grande échelle à Hong Kong, poussant le monde occidental, sous la direction des Etats-Unis, à renforcer les sanctions contre le PCC. En conséquence, les luttes intestines au sein du régime communiste chinois s’intensifieraient et les cadres du Parti changeraient de position. Seuls des changements au sein du régime du PCC peuvent faire une différence pour Hong Kong maintenant.

 

Si le peuple de Hong Kong n'abandonne pas sa résistance, il risque d'être brutalement réprimé par le PCC. (Image : Studio Incendo / flickr / CC BY 2.0)
Si le peuple de Hong Kong n’abandonne pas sa résistance, il risque d’être brutalement réprimé par le PCC. (Image : Studio Incendo / flickrCC BY 2.0)
 

En bref, avant l’effondrement inévitable du régime communiste chinois, Hong Kong connaîtra son moment le plus sombre, et la lutte du peuple de Hong Kong entrera dans une phase encore plus tragique. Au cours du processus de lutte contre le PCC, le peuple digne et respectable de Hong Kong devra sans doute verser son sang et sacrifier ses vies, laissant un souvenir louable pour l’histoire.
 

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Where Will Hong Kong Go in the Darkest Moment?