Press "Enter" to skip to content

Monde. Une journaliste de télévision allemande s’effondre en direct après avoir appelé à la vaccination obligatoire

ACTUALITÉ > Monde

La journaliste de télévision allemande Clara Pfeffer a été prise d’un malaise soudain et a failli s’évanouir en direct devant les caméras quelques instants après avoir farouchement plaidé pour la vaccination obligatoire en Allemagne le 15 février s’est effondrée en direct à la télévision juste après avoir plaidé pour la vaccination obligatoire.

« Vous dites donc que nous ne devrions activer la vaccination obligatoire qu’à partir du moment où elle sera vitale ? » a demandé Clara Pfeffer, l’animatrice de « NTV Frühstart », dans une interview avec le politicien de l’Union Sepp Müller le 15 février.

« Ne sera-t-il pas alors beaucoup trop tard ? » a-t-elle ajouté.

Clara Pfeffer semble ensuite devenir incohérente, balbutie quelques mots inintelligibles avant de s’affaisser, glissant de sa chaise et s’accrochant au bureau, tandis que Sepp Müller se précipite à son secours.

Le présentateur de l’émission met rapidement fin à l’interview et tente de sauver la face en introduisant un autre sujet.

Peu de temps après, la rédactrice en chef de NTV, Sonja Schwetje, a déclaré que tout était rentré dans l’ordre. « Après un accès de faiblesse à l’antenne, notre reporter se sent de nouveau mieux », a-t-elle écrit sur Twitter, précisant que Clara Pfeffer recevait un traitement médical.

Sepp Müller a également commenté sur Twitter : « C’était un moment effrayant », tout en souhaitant « tout le meilleur » à la journaliste.

Un clip devenu viral

Le clip de l’incident est rapidement devenu viral sur les médias sociaux, attirant de nombreux vœux, mais aussi beaucoup de sarcasmes.

« Un intervieweur de la télévision allemande fait pression pour une application plus rapide du mandat de vaccination générique (sic), puis s’effondre en direct à l’antenne à cause du changement climatique », a commenté un utilisateur de Twitter.

Clara Pfeffer s’est empressée d’assurer qu’elle allait bien, « Je me sens de nouveau mieux, je suis stable », a-t-elle déclaré, rassurant ses followers en leur disant qu’elle avait subi un examen médical, a rapporté NTV sur son site Internet.

« Tout va bien, c’était probablement un accès de faiblesse… Et puis je suis partie pendant 1 ou 2 minutes », a-t-elle dit, ajoutant qu’elle se souvenait à peine de la situation.

« Je devrais maintenant me rétablir et je vais aussi tout faire contrôler médicalement à nouveau. Et surtout, prendre au moins un petit déjeuner la prochaine fois », a-t-elle ajouté.

Clara Pfeffer n’est pas la –seule personnalité publique à s’évanouir en direct sur scène ou devant une caméra après avoir défendu les vaccins de thérapie génique Covid-19.

Un caméraman de ZDF

Le 7 février, un caméraman de la chaîne nationale de langue allemande ZDF a perdu l’équilibre de façon spectaculaire après s’être senti mal pendant le tournage d’une interview aux Jeux olympiques de Pékin.

« Hypothermie dans des températures négatives. Le caméraman de la chaîne ZDF s’est évanoui », a titré Latest Page News (LPN), le 7 février.

Le média a également ajouté  que ce n’était pas la première fois que cela lui arrivait «  étant donné les températures de -8 degrés (ressenties comme -13) à Zhangjiakou, la réaction physique est compréhensible. »

L’humoriste américaine Heather McDonald

L’humoriste américaine Heather McDonald s’est effondrée sur scène au milieu d’un set, se fracturant le crâne le 5 février, juste après s’être vantée d’avoir accepté les trois injections de Covid-19, et de s’être sentie si bien.

Un animateur brésilien

Le mois dernier, le journaliste et animateur de télévision brésilien Rafael Silva a été victime d’un arrêt cardiaque et s’est évanoui à l’écran quelques jours seulement après avoir célébré sur les médias sociaux le fait d’avoir reçu sa piqûre de rappel.

Une responsable de la santé au Danemark

En avril 2021, la principale responsable de la santé au Danemark, Tanja Erichsen, s’évanouit lors d’une conférence de presse télévisée nationale annonçant la suspension du vaccin AstraZeneca, approuvé par l’OMS.

Une infirmière du Tennessee

En décembre 2020, l’infirmière gestionnaire Tiffany Dover s’est évanouie 17 minutes après avoir reçu son vaccin Pfizer-BioNTech lors d’une conférence de presse à l’hôpital CHI Memorial de Chattanooga, dans le Tennessee.

Les médecins ont ensuite déclaré que l’évanouissement n’était pas lié au vaccin, selon WTVC-9.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.