Press "Enter" to skip to content

Monde. Au sommet du pouvoir américain, nous avons nos vieux amis

ACTUALITÉ > Monde

Di Dongsheng s’est vanté de l’influence du Parti communiste chinois (PCC) sur les élites américaines, dont Wall Street et Joe Biden. (Image : Vérités dérangeantes par Jennifer Zeng / YouTube) 
 

Le programme Tucker Carlson Tonight de Fox News a récemment montré une vidéo explosive au sujet d’une révélation d’un professeur chinois. Le professeur, Di Dongsheng, est doyen associé de l’Ecole d’études internationales de l’Université Renmin de Chine à Pékin. Tout en prononçant un discours devant un groupe de Chinois, il explique comment le Parti communiste chinois (PCC) a des alliés très haut placés dans les cercles du pouvoir américain. Cette vidéo a été tweetée par le président Donald Trump.

« L’administration Trump est en guerre commerciale avec nous. Alors, pourquoi ne pouvons-nous pas contrôler l’administration Trump ? Pourquoi entre 1992 et 2016, la Chine et les Etats-Unis ont-ils pu régler toutes sortes de problèmes ? Quel que soit le type de crise que nous avons rencontré… les choses ont été résolues en un rien de temps… Quelle en est la raison ? Je suis sur le point de lancer ici quelque chose de peut-être un peu explosif - c’est juste parce que nous avons des gens au sommet. Au sommet du cercle restreint du pouvoir et de l’influence des Etats-Unis, nous avons nos vieux amis », déclare Di Dongsheng dans la vidéo.

Le professeur note que les élites politiques (chinoises), les élites traditionnelles et l’establishment ont tous une relation profonde avec Wall Street. Il révèle que l’influence de Wall Street sur les affaires intérieures et étrangères américaines a débuté dans les années 70, lorsque la Chine a commencé à tisser des liens avec des entreprises aux Etats-Unis. Wall Street a commencé à décliner après la crise financière de 2008, et avec Donald Trump, Wall Street n’a aucune influence. Alors que Wall Street tentait d’aider à résoudre la guerre commerciale en cours entre les Etats-Unis et la Chine (probablement à l’avantage de la Chine et au désavantage des Etats-Unis), ils ont manqué de pouvoir.

Cependant, la montée au pouvoir de Joe Biden change tout. Le professeur parle de la controverse entourant le fils de Joe Biden, Hunter Biden, qui aurait des liens étroits avec le gouvernement chinois. En fait, une société associée à Hunter Biden aurait reçu un investissement de 1,5 milliard de dollars d’une banque chinoise soutenue par Pékin. Dans la vidéo, Di Dongsheng laisse entendre que Joe Biden a eu l’aide du PCC. « Donald Trump a dit que le fils de Joe Biden avait une sorte de Biden fondation mondiale. Avez-vous remarqué cela ? Qui l’a aidé (Hunter Biden) à construire la fondation ? Vous comprenez ? Il y a beaucoup d’accords », dit le professeur dans la vidéo.

Exposer les espions communistes

Deux cas de sympathisants potentiels pro-Pékin dans le système politique américain sont apparus ces derniers jours. Le premier est le démocrate Eric Swalwell, ancien candidat démocrate à la présidentielle qui est actuellement à la commission du renseignement de la Chambre. Selon une enquête menée par Axios, un espion chinois aurait aidé Eric Swalwell dans sa tentative de lever des fonds pour une campagne de réélection en 2014.

Dans une émission animée par Fox News, le leader de la minorité à la Chambre, Kevin McCarthy se demande si les dirigeants démocrates du Congrès connaissaient l’histoire de Eric Swalwell avec l’espion chinois. « Rappelez-vous ce que Eric Swalwell a dit. Il a accusé le président de tout ce qu’il a fait, en mentant au public américain et en siégeant au Comité Intel… Non seulement il devrait être démis de ses fonctions d’Intel, mais il devrait aussi être démis du Congrès », a déclaré Kevin McCarthy dans le programme.

 

Trump en colère contre Brian Kemp pour ne pas avoir soutenu sa contestation des résultats des élections. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Brian Kemp a suscité la colère de Donald Trump en ne soutenant pas sa contestation des résultats des élections. (Image : Capture d’écran / YouTube) 

Le gouverneur républicain Brian Kemp, de Géorgie, est également sous contrôle pour ses relations suspectes avec la Chine. L’avocat pro-Trump Lin Woods a récemment tweeté une vidéo de Brian Kemp demandant un investissement chinois, l’accusant de vendre l’élection présidentielle de 2020 aux machines à voter du PCC. Dans la vidéo, qui date apparemment de 2010, on peut voir Brian Kemp promettant de ne ménager aucune dépense pour promouvoir la coopération entre l’Etat de Géorgie et la Chine. Brian Kemp aurait eu des liens étroits avec les consuls généraux de Chine au cours des dix dernières années. Donad Trump a récemment exprimé sa frustration envers Brian Kemp pour n’avoir « absolument rien fait » pour l’aider à contester les résultats des élections.

Traduit par Nello Tinazzo

Version en anglais : Chinese Professor: ’At the Top of America’s Core Inner Circle of Power, We Have Our Old Friends’