Press "Enter" to skip to content

Chine. Selon les autorités chinoises, le tsunami épidémique en Chine a donné un coup d’accélérateur à l’économie  

ACTUALITÉ > Chine

L’épidémie de la Covid-19 en Chine a été décrite comme un tsunami épidémique par l’opinion publique qui estime qu’elle a également eu un impact sur l’économie. Cependant, les médias officiels affirment qu’elle a accéléré la reprise de la croissance économique.

Tsunami épidémique et autorités non préparées au changement de politique sanitaire

L’épidémie de la Covid-19 en Chine se propage rapidement, franchissant les barrières de confinement à toute vitesse. De nombreuses provinces et villes de Chine ont atteint le pic de l’épidémie, et de nombreuses critiques extérieures soulignent que les autorités de Pékin ne sont pas préparées à un revirement de la politique de prévention de l’épidémie. Cependant, le média officiel chinois Xinhua News Agency a publié un commentaire le 25 décembre disant que le pays accélérait son dynamisme économique au milieu des « feux d’artifice », sans mentionner la situation sociale chaotique telle que le manque de soins médicaux et un nombre croissant de patients gravement malades.

Selon l’article, « " l’atmosphère de feu d’artifice ", longtemps perdue, est en train de revenir, car les localités optimisent les mesures de prévention et de contrôle des épidémies en fonction du moment et des situations. Appuyer sur le " bouton d’avance rapide " pour accélérer la libération de la vitalité économique dans le " feu d’artifice ", favorisant ainsi l’amélioration globale de la machine économique ».

L’article indique que depuis le début de cette année, l’économie chinoise a résisté à la pression et que la croissance économique pour l’année prochaine est globalement prometteuse.

Cet article se voulait également rassurant en disant : tout mettre en œuvre pour rétablir un niveau de production normal et accélérer la relance du travail et de la production des entreprises, continuer à stimuler la vitalité de la production des différents acteurs du marché, et accélérer la progression des investissements dans les projets clés.-

Les discours divergent entre médias officiels et médias étrangers

Bien que les médias officiels affirment que les restaurants et les cinémas rouvrent les uns après les autres, que les entreprises reprennent le travail et la production, et que les « feux d’artifice » de la ville reviennent, le New York Times a rapporté qu’en fin de semaine dernière, les restaurants et les cinémas des villes chinoises étaient encore relativement calmes, à l’exception des hôpitaux.

Un certain nombre de commentateurs, dont Tang Xinyuan de Kan Zhongguo, ont souligné qu’au début de l’épidémie, le Parti communiste chinois (PCC) avait demandé, sans la moindre gêne, aux pays occidentaux de « copier leurs devoirs », signifiant par-là que leur politique de prévention de l’épidémie avait fait ses preuves, alors qu’en réalité, le PCC a gardé la population sous contrôle et transformé la Chine entière en une gigantesque prison. Trois ans ont passé, et il a été prouvé que la politique de prévention « zéro Covid » du Parti communiste a lamentablement échoué. L’incapacité du PCC à faire face à l’épidémie a conduit un grand nombre de personnes dans les unités de soins intensifs, créant un tsunami épidémique et un système médical proche de l’effondrement, provoquant dès à présent un grand nombre de désastres connexes.

Le média officiel China News Weekly a déclaré que les experts du big data ont combiné les indices de recherche de Baidu et des calculs complexes pour prédire la date du pic de la première vague de l’épidémie dans différentes villes. La première ville du pays atteignant le pic a été Baoding, dans la province du Hebei, le 14 décembre, et Pékin, où l’épidémie est encore à un niveau élevé, le 17 décembre, avec un taux d’infection cumulé prédit de 48,4 %, suivie de Shanghai, Shenzhen, Guangzhou et plusieurs autres villes de 10 millions d’habitants ont suivi le mouvement, atteignant un pic le 21 décembre.

Un certain nombre d’entreprises ont vu leurs activités affectées par les pénuries de main-d’œuvre, non seulement dans les usines, mais aussi dans les entrepôts et les installations de distribution, de logistique et de transport. (Image : BC Y / Pixabay)

L’activité des entreprises affectée par les pénuries de main-d’œuvre

Cependant, un grand nombre de travailleurs infectés par l’épidémie entraînera une grave pénurie dans les entreprises, et les activités des sociétés internationales bien connues telles que Apple et Tesla en Chine seront également menacées.

Tesla aurait suspendu la production de son usine de Shanghai, selon des personnes proches du dossier. Citant un avis interne et deux sources anonymes, Reuters rapporte que les travailleurs de Tesla et de ses fournisseurs sont tombés malades, ce qui a créé des difficultés opérationnelles pour l’entreprise au cours de la semaine écoulée et a nécessité une fermeture après que les autorités de Pékin aient assoupli leur politique d’autorisation zéro. Le 26 décembre, la société affirmait qu’il s’agissait des travaux de maintenance annuels sur ses lignes de production.

Le Financial Times a rapporté le 26 décembre que les activités d’Apple en Chine étaient menacées par une épidémie généralisée du nouveau variant de la Covid-19. Les experts avertissent que cela entraînera probablement une pénurie de travailleurs dans les usines de pièces détachées ou les usines d’assemblage à travers le pays, affectant davantage la production d’iPhone pendant plusieurs mois.

Les économistes de la Standard Chartered Bank, Ding Shuang et Chen Guanlin, ont également écrit dans un rapport que les PME continuent à être confrontées à des vents contraires dus à la morosité des consommateurs dans un contexte d’augmentation des cas confirmés.

D’après les données de plus de trois millions de fournisseurs de pièces détachées suivies par le cabinet d’études californien Resilinc, un certain nombre d’entreprises ont vu leurs activités affectées par les pénuries de main-d’œuvre, non seulement dans les usines, mais aussi dans les entrepôts et les installations de distribution, de logistique et de transport.

Rédacteur Yasmine Dif

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.