Press "Enter" to skip to content

Chine. Les dix péchés principaux commis par Jiang Zemin de son vivant

ACTUALITÉ > Chine

L’ancien dirigeant du Parti communiste chinois Jiang Zemin est décédé le 30 novembre. Beaucoup le considéraient comme un grand dirigeant réformateur, mais rares sont ceux qui connaissent les vrais péchés de feu Jiang Zemin : il a notamment ordonné la persécution des pratiquants du Falun Gong, cédé des territoires chinois à la Russie, détruit la morale, commis des débauches et des détournements de fonds. Ses crimes contre l’humanité sont bien plus importants que ceux d’Hitler. Cet article porte sur les dix principaux péchés de Jiang Zemin de son vivant.

Persécution des bonnes personnes et destruction de la moralité

La persécution par Jiang Zemin des pratiquants du Falun Gong qui croient en « la vérité, la bonté et la tolérance » a fondamentalement détruit la moralité et la culture traditionnelle dans le cœur des Chinois.

Le Bureau 610, qu’il a créé pour persécuter le Falun Gong, est au-dessus des lois. Il a émis un ordre secret visant à traiter les pratiquants du Falun Gong comme des suicidés s’ils étaient « tués » par les agents du Bureau 610. Le résultat de ses 20 ans de fléau sur le pays a complètement détruit la base morale du peuple chinois.

Jiang Zemin a également profité de sa position de dictateur pour utiliser un quart du PNB chinois comme ressources financières pour sa persécution du Falun Gong. Il a utilisé d’énormes sommes d’argent pour mettre en place les Bureaux 610 à l’échelle nationale et des bases de lavage de cerveau, pour utiliser en permanence les médias nationaux afin de diffuser une propagande calomnieuse et de la désinformation, et pour utiliser un grand nombre de machines d’État, telles que l’armée, la police et les prisons, ainsi que des moyens judiciaires, diplomatiques, culturels, technologiques et éducatifs pour surveiller, arrêter et persécuter les pratiquants du Falun Gong en Chine et aussi interférer avec les pratiquants du Falun Gong à l’étranger, etc.

Il a utilisé ces fonds, qui proviennent de l’argent durement gagné par le peuple chinois, de leurs impôts et des investissements étrangers en Chine, ainsi que les amendes illégales imposées aux pratiquants du Falun Gong, pour persécuter des centaines de millions d’innocents et détruire la foi des Chinois en « la vérité, la bonté et la tolérance ». Ces actions ont non seulement exercé une forte pression et entraîné de graves conséquences sur la vie du peuple chinois et sur les opérations économiques du pays, mais elles ont également entraîné la communauté internationale, sensible au développement économique, dans cette persécution sanglante de la vérité et de la foi.

Faire plaisir à la Russie et trahir son propre pays

Afin d’obtenir le soutien de la Russie pour asseoir son pouvoir, Jiang Zemin n’a pas hésité à trahir son pays en signant le traité frontalier sino-russe avec la Russie en 1999, reconnaissant officiellement que les territoires historiquement occupés par l’Empire tsariste en Chine appartenaient à la Russie et lui cédant des territoires contestés.

Il a non seulement cédé une grande partie du territoire chinois occupé par la Russie tsariste mentionnée dans les neuf traités inégaux historiques, mais aussi 900 000 kilomètres carrés de territoire contesté entre la Chine et la Russie (plus grand que 100 îles de Taïwan). Jiang Zemin a humilié son pays. Il est appelé le Président chinois, mais il est en fait le plus grand traître de l’histoire de la Chine. De plus, le contenu du nouveau pacte sino-russe a été gardé secret pour tromper l’ensemble du peuple chinois. Ce seul acte suffit de faire de Jiang l’ennemi public de la nation chinoise.

Tromper le monde et falsifier ses origines

Jiang Zemin était à l’origine le descendant de Jiang Shijun, chinois travaillant en tant que haut fonctionnaire du gouvernement fondé par les pro-Japonais sous l’occupation japonaise, et Jiang Zemin lui-même a étudié à l’université centrale de Nanjing ouvert par le gouvernement pro-japonais. Cependant, il a trompé les dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) et le peuple chinois en prétendant être le fils adoptif de son oncle Jiang Shangqing, un membre du PCC.

Copinage et cupidité

Jiang Zemin est le chef de la corruption en Chine. Il a utilisé la purge anti-corruption pour purger les dissidents. Il a utilisé son pouvoir pour promouvoir son fils Jiang Mianheng au poste de vice-président de l’Académie chinoise des sciences, pour contrôler l’industrie des télécommunications à Shanghai et pour s’enrichir dans l’industrie chinoise des télécommunications, s’appropriant 2,5 milliards de RMB de biens publics.

Jiang Mianheng était impliqué à la fois dans la politique et les affaires, utilisant le pouvoir de Jiang Zemin pour amasser des richesses et s’enrichir. La corruption s’est ainsi intensifiée dans tout le pays. L’argent durement gagné par le peuple a été englouti, et les grandes affaires de corruption ont souvent porté sur des milliards, des dizaines et des centaines de milliards de yuans, battant constamment des records. Les projets de qualité médiocre abondent. Le peuple chinois se bat pour survivre.

La destruction de l’environnement et des vies humaines

Sous l’administration de Jiang Zemin, le projet de barrage des Trois Gorges sur le fleuve Yangtze a été lancé à la hâte, entraînant des années de sécheresse et d’inondations qui ont laissé des problèmes sans fin à la Chine. Sous le prétendu slogan « secours aux victimes des inondations », d’innombrables militaires, policiers et citoyens ont été noyés. Le projet de barrage des Trois Gorges a non seulement coûté des sommes colossales, mais a aussi complètement détruit l’environnement dont la population chinoise dépend pour sa survie.

Détourner les fonds publics et s’enrichir avec l’argent du peuple

Jiang Zemin n’a aucune considération pour la vie des millions de travailleurs qui ont été licenciés, mais seulement pour son propre prestige d’empereur. Il a dépensé 100 millions de dollars US pour importer des avions spéciaux pour son propre plaisir, et a dépensé des centaines de milliards de RMB pour des parades militaires. Jiang Zemin a trompé le monde et le peuple chinois avec des mots mielleux et vides. En apparence, il a construit de nombreux gratte-ciel, mais en réalité, son clan a détourné beaucoup de biens publics. Des fonctionnaires corrompus à tous les niveaux ont ruiné l’économie du pays, laissant les banques avec 300 milliards de dollars de créances douteuses et engloutissant d’énormes quantités d’épargne nationale. La corruption du groupe de Jiang Zemin a poussé l’économie chinoise au bord de l’effondrement.

Fer de lance de la débauche qui sévit en Chine

Jiang Zemin a eu de nombreuses maîtresses et les a promues à de hauts postes gouvernementaux, notamment Song Zuying, qui est passée de simple chanteuse à général, Chen Zhili, ancienne présidente du conseil d’administration de l’Institut Confucius, Huang Liman, ancienne vice-présidente du Comité du Parti communiste chinois d’outre-mer. Quiconque a l’œil clair sait que Jiang Zemin est un voyou par nature, mais personne n’a osé s’exprimer à cause de la peur. Les actions de Jiang Zemin ont conduit à la dégradation morale de la société chinoise dans son ensemble : les fonctionnaires sont fiers d’avoir de nombreuses maîtresses, la prostitution s’est répandue dans la société, les familles se désintègrent et la sécurité se détériore.

Tortures abusives et violations des droits de l’homme

Jiang Zemin a placé sa volonté personnelle au-dessus de la Constitution et a manipulé l’ensemble de l’appareil d’État et des ressources sociales pour mener une extermination massive contre le Falun Gong, ce qui constitue une forme de terrorisme d’État qui « stigmatise la réputation du Falun Gong, coupe les revenus des pratiquants et les tue physiquement ».

En conséquence, des dizaines de millions de pratiquants du Falun Gong ont été détenus illégalement, persécutés dans les camps de concentration, condamnés à la prison, envoyés de force dans des hôpitaux psychiatriques, blessés et tués, séparés de leurs familles et chassés de leurs maisons. En raison de cette persécution, les parents, amis, collègues et employeurs de centaines de millions de pratiquants du Falun Gong ont été eux aussi réprimés.

Jiang Zemin a violé les droits de l’homme, substitué le pouvoir à la loi, condamné avant de légiférer, torturé avant le procès, transformant le gouvernement en une machine répressive.

Connivence avec les syndicats de contrebande

Sous son administration, Jiang Zemin a longtemps toléré les syndicats de contrebande, représentés par Lai Changxing à Xiamen dans le Fujian, qui était sous la gouvernance de Jia Qinglin, ancien membre du Comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois, entraînant la fermeture et la faillite d’un grand nombre d’entreprises en Chine et le licenciement de travailleurs sans aucun moyen de subsistance.

Blocage de l’information, mensonges et tromperies

Jiang Zemin a déjà utilisé le mensonge, la tromperie et le contrôle des médias pour bloquer les informations sur l’épidémie de SRAS pour ses besoins politiques personnels, ce qui a conduit à la propagation du SRAS dans le monde entier, menaçant la vie, la sécurité et le développement économique en Chine et dans le reste du monde.

Le fils de Jiang Zemin, Jiang Mianheng, a utilisé l’argent du peuple pour développer le projet Bouclier d’or, un projet systémique de blocage et de surveillance des réseaux Internet impliquant les télécommunications et les technologies de réseau, l’administration, la sécurité publique, la sécurité de l’État, la propagande et de nombreux autres départements, qui prive toujours le peuple chinois de son droit de savoir.

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.