Press "Enter" to skip to content

Chine. Chine : le PDG de l’entreprise Dawu prédit sa fin tragique

ACTUALITÉ > Chine

L’entrepreneur chinois Sun Dawu a prédit que sa sincérité et sa détermination le conduirait à une fin tragique. (Image : Vision Times composite)
 

En 1985, l’entrepreneur chinois Sun Dawu et son épouse ont créé une entreprise d’élevage d’un millier de poulets et d’une cinquantaine de porcs. Dix ans plus tard, ils ont fondé le groupe Dawu, qui s’est développé au point de devenir l’une des 500 plus grandes entreprises privées chinoises. Cette entreprise se situe aujourd’hui en tête du secteur agricole de la province du Hebei. Basée sur 325 hectares, elle compte plus de 9 000 employés, avec des actifs estimés à 204 millions de dollars et un chiffre d’affaires annuel de plus de 456 millions de dollars. Le groupe compte également 28 filiales et une joint-venture.

Le 11 novembre, vers 1 heure du matin, six fourgons chargés de policiers des forces spéciales, équipés d’échelles, armés de mitraillettes et accompagnés de chiens policiers K-9, ont fait irruption dans la maison de Sun Dawu située dans un lotissement du district de Baoding Xushui, dans la province du Hebei. Il a lui-même construit ce lotissement où réside sa famille,ainsi que ses employés.

L’hebdomadaire Southern Weekend, rattaché au quotidien chinois Nanfang Ribao, a rapporté que les policiers ont emmené le couple, leurs deux fils et belles-filles, ainsi que d’autres cadres, laissant leurpetit-fils seul à la maison sous la surveillance de la police. Sun Dawu et d’autres personnes ont été accusés de causer des troubles publics et de perturber les opérations industrielles. En conséquence, le gouvernement local a pris le contrôle total du groupe Dawu.

Un internaute a fait remarquer que la prise de contrôle du groupe Dawu par la force pourrait créer un dangereux précédent. Cet acte s’apparente à une « lutte contre les nouveaux riches », une version moderne de la « lutte contre les tyrans locaux » que le Parti communiste chinois a engagée en 1928 lorsqu’il a utilisé des méthodes violentes pour confisquer des terres et des propriétés privées en Chine.

 

Un internaute a fait remarquer que la prise de contrôle du groupe Dawu par la force pourrait créer un dangereux précédent. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Un internaute a fait remarquer que la prise de contrôle du groupe Dawu par la force pourrait créer un dangereux précédent. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Wang Yingguo, entrepreneur et militant des droits civiques et ami de Sun Dawu, a déclaré à VOA (Voice Of America) que l’incident était lié à un différend foncier entre le groupe Dawu et la ferme d’État Xushui.

À deux reprises cette année, le 21 juin et le 4 août, le groupe Dawu et la ferme d’État de Xushui se sont affrontés. Le 4 août à la première heure, le personnel de la ferme d’État de Xushui a, sans autorisation, tenté de détruire le bureau du groupe Dawu dans le village de Lang Wuzhuang, mais il a été bloqué par des employés de Dawu. La police du district de Xushui est intervenue et des dizaines d’employés de Dawu et de villageois ont été blessés.

Depuis lors, Sun Dawu a déclaré dans une interview aux médias, que la police avait pris le parti de la ferme de Xu Shui, car cette entreprise appartient à l’État, mais qu’en réalité, elle utilise le nom de l’État uniquement à des fins personnelles.

Pour Wang Yingguo, il y a aussi d’autres raisons. Il a indiqué qu’au fil des ans, le groupe Dawu s’était rapidement développé en une communauté indépendante. Le Groupe a construit un gymnase pouvant accueillir 20 000 personnes et un hôpital de luxe de 16 étages. Les résidents du village de Lang Wuzhuang et les employés du Groupe Dawu n’ont besoin de payer que 0,15 dollar par mois pour voir un médecin et 1,50 dollar pour un examen médical complet. Les autorités locales se sont senties menacées par ces avantages accordés à la communauté.

 

Un internaute a fait remarquer que la prise de contrôle du groupe Dawu par la force pourrait créer un dangereux précédent. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Sun Dawu a fait construire un gymnase et un hôpital de luxe pour les employés et les habitants du village. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Wang Ruiqin, un entrepreneur venant des États-Unis, a connu Sun Dawu. Il l’a décrit comme une personne réfléchie et responsable. Cependant le Parti communiste chinois perçoit les entreprises privées indépendantes de taille importante comme une menace pour le gouvernement, car les propriétaires de ces entreprises pensent de manière indépendante, s’intéressent aux politiques de gouvernance et ont un point de vue différent du Parti communiste chinois (PCC). Ils sont considérés comme des dissidents et courent le risque d’être restreints ou même réprimés.

À 66 ans, Sun Dawu est un entrepreneur réputé qui, bien qu’ayant accumulé des richesses considérables, mène une vie humble, sans villa ni voiture de luxe. Il a réalisé son rêve de toujours : offrir aux villageois des logements abordables, des soins médicaux et l’éducation à leurs enfants. Une vidéo publiée sur Twitter le montre déclarant qu’il ne permettrait pas à son hôpital de faire des bénéfices sur les patients, et qu’une telle chose serait pour lui une honte.

Cette récente arrestation n’est pas la première. En 2003, il a déjà fait l’objet d’une condamnation à trois ans de prison pour le crime de « collecte illégale de fonds ». À sa sortie de prison, dans une interview exclusive accordée à un journaliste financier, il a déclaré « Je suis innocent, mais je suis isolé, considéré comme incompatible avec les normes sociales. Je comprends les règles tacites, mais je ne me suis pas adapté et je ne m’adapterai pas. Au lieu de cela, je continuerai à faire ce que je pense être juste. Je réussirai, mais j’aurai aussi une fin tragique ».

Sun Dawu s’est exprimé ouvertement sur ses vues concernant les inégalités causées par les politiques du PCC. En 2012, dans son article « The Road to Urbanization in China », il a critiqué ouvertement le gouvernement et déclaré que les nombreuses couches bureaucratiques chinoises écrasent les moyens de subsistance des agriculteurs au bas de l’échelle de la société chinoise.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : A Chinese Entrepreneur Predicts His Tragic Ending

Traduit du chinois par Yi Ming