Press "Enter" to skip to content

Chine. Certaines régions du nord de la Chine font face à l’une des pires vagues de chaleur, avec des températures dépassant les 44°C

ACTUALITÉ > Chine

Certaines régions du nord de la Chine font face à l’une des pires vagues de chaleur, avec des températures dépassant les 44°C. Au total, 900 millions de personnes seraient concernées.

Selon un rapport du Centre climatique international de la Chine du 12 juillet, les températures caniculaires durent depuis plus d’un mois, couvrant une zone de plus de la moitié de la superficie du pays, dans 85 villes et 18 provinces.

Les médias d’État ont également indiqué qu’à Chongqing, mégalopole de 30 millions d’habitants située dans le sud-ouest de la Chine, la température des toits et du sol avait atteint le niveau alarmant de 50 à 60 °C.

Les autorités locales ont révélé que les vagues de chaleur à Chongqing étaient si extrêmes qu’elles ont provoqué l’effondrement du toit du musée des reliques culturelles de la Cité interdite à Chongqing 重慶故宮文物南遷紀念館. En conséquence, le musée a été fermé.

Le 24 juin, la température de surface à Jiyuan, dans la province du Henan, a culminé à 74,1° C à 13 heures, heure locale, battant le record de température jamais enregistré depuis le début de la tenue des registres en 1942.

Pas de répit en vue

Pour aggraver la situation, l’Observatoire météorologique central de la Chine a prévenu que les températures élevées devraient se maintenir pendant plusieurs mois et qu’elles ne feront qu’empirer à l’approche des « mois de forte canicule », qui s’étendent généralement de mi-juillet à fin août ou début septembre.

Ces derniers jours, l’agence a émis une alerte orange aux « températures élevées » pour la plupart des régions du sud de la Chine, densément peuplées, appelant la population à rester au frais au cours des prochaines semaines, alors que les températures continuent de grimper.

Selon les données du Centre climatique national du pays, qui surveille et compile les informations provenant des stations météorologiques de tout le pays, les températures caniculaires ont duré plus de 32 jours jusqu’à présent, et sont les plus élevées jamais enregistrées dans l’histoire régionale de la Chine.

Plus de 71 stations, de la province du Hebei (nord de la Chine) à la province du Yunnan (sud-ouest), ont enregistré des températures supérieures à 44°C.

Certaines régions du centre et du sud de l’Anhui, du centre et du sud du Jiangsu, de Shanghai, du Hubei, du centre et du nord du Hunan, du Jiangxi, du Zhejiang, du Fujian, de l’est du Sichuan, de Chongqing, du nord-est du Guizhou et d’autres régions ont toutes enregistré des températures locales supérieures à 39°C.

Des conditions qui mettent la vie en danger

Dans la province côtière orientale du Zhejiang, en particulier, les vagues de chaleur incessantes de la semaine dernière ont fait plusieurs victimes. Le 11 juillet, les autorités de cette province ont émis 54 « alertes rouges pour températures élevées » en une seule journée, battant ainsi le record du plus grand nombre d’alertes d’urgence émises sur une période de 24 heures.

De nombreuses personnes du Zhejiang ont été hospitalisées pour des symptômes de coup de chaleur potentiellement mortels, et certaines seraient décédées après leur admission. Le nombre exact de décès n’est actuellement pas connu.

Une septuagénaire a été admise à Shanghai pour des symptômes graves de coup de chaleur après s’être endormie dans sa maison où les températures avaient atteint plus de 42,5 °C. Dans le Jiangsu, un ouvrier de 48 ans a été amené à l’hôpital par un collègue de travail après s’être soudainement effondré. Les médecins ont déclaré que sa température corporelle interne avait atteint 40,7 °C, ce qui a provoqué un choc, endommageant ses organes internes.

À Nanjing, un ouvrier dans la décoration âgé de 37 ans a également été admis après s’être plaint de nausées et de vertiges, et on lui a diagnostiqué une grave insolation.

Les autorités ont conseillé aux habitants de détecter les symptômes du coup de chaleur et de se rendre à l’hôpital s’ils présentent les symptômes suivants : nausées, désorientation ou confusion, absence de transpiration malgré la chaleur et perte de conscience. S’il n’est pas traité, le coup de chaleur peut rapidement attaquer le système nerveux central et entraîner la défaillance de plusieurs organes ou causer des problèmes cardiovasculaires, hépatiques ou rénaux à long terme.

Des pénuries d’électricité s’ensuivent

En raison des températures caniculaires, au moins sept réseaux électriques provinciaux du Hebei, du Shandong, du Henan, du Shaanxi, du Gansu, du Ningxia et du Xinjiang ont atteint leur production électrique maximale le 13 juin. Les autorités ont prévenu que des coupures de courant pourraient bientôt se produire.

La société chinoise State Power Grid a révélé le 20 juin que, depuis plusieurs semaines, la plus grande charge électrique de la zone d’exploitation de la société avait atteint le niveau record de 844 millions de kilowatts. Les régions touchées comprennent le Henan, le Hebei, le Gansu, le Ningxia, Tianjin, le Shandong, le Jiangsu et d’autres régions.

Le 11 juillet, le Bureau provincial de l’énergie du Zhejiang a annoncé que certaines entreprises et usines « à forte consommation d’énergie » verraient leur électricité rationnée afin d’éviter de nouvelles pannes.

L’avis précisait que dans les semaines à venir, certaines usines allaient recevoir une note concernant la réduction de la consommation d’électricité ou « l’entretien par rotation des entreprises à forte consommation d’énergie ». Quelques fabricants de textile et de polyester à Hangzhou, Shaoxing et Haining ont déclaré avoir déjà reçu des avis de restriction, bien que les détails concernant la date de début des restrictions d’énergie n’aient pas été révélés.

Selon les données du Bureau national des statistiques, suite à la pénurie de charbon qui a provoqué des coupures de courant massives l’année dernière, la production industrielle chinoise a chuté de plus de 25 % entre janvier et mai de cette année.

Ye Chun, le directeur adjoint du Conseil de l’électricité de Chine, a déclaré que depuis août 2021, le secteur de l’énergie au charbon du pays avait subi des pertes massives, certaines entreprises faisant état de pertes allant jusqu’à 100 %.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.