Que peut-il se passer le dernier mois de l’année Gengzi ?

Par Emma Lu
Le 03/02/2021

Déduction de la médecine chinoise ancestrale par Dr Shu Rong

 

La fin du cycle complet de Gengzi est un événement qui se produit une fois tous les 60 ans et qui, selon les écrits divinatoires, expose au danger. (Image : Gerd Altmann / Pixabay)
La fin du cycle complet de Gengzi est un événement qui se produit une fois tous les 60 ans et qui, selon les écrits divinatoires, expose au danger. (Image : Gerd Altmann / Pixabay)
 

Le calendrier lunaire chinois traditionnel est basé sur un cycle de 60 ans, selon le principe des dix tiges célestes et des douze branches terrestres. Actuellement, nous sommes à la fin de la 37e année - l’année de Gengzi - du cycle actuel. Chaque année de Gengzi est associée à de grands bouleversements, en Chine et/ou dans le monde. La fin de cette année de Gengzi est prévue dans quelques jours, à la veille du Nouvel An chinois, à savoir le 11 février. À la fin de l’année de Gengzi, l’épidémie a refait surface. Que se passera-t-il dans l’année qui suit ? Shu Rong, un praticien de médecine chinoise spécialisé dans le traitement de la peste a déduit les changements pour l’homme au niveau de la santé et les tendances épidémiques au cours des prochains mois en se basant sur la « théorie des cinq éléments et des six facteurs climatiques » de la médecine chinoise.

Depuis quelques temps, de plus en plus de personnes s’intéressent à la théorie des cinq éléments et des six facteurs climatiques pour explorer le lien entre le dérèglement climatique, l’homme et les pandémies.

Le I Ching

L’hexagramme du I Ching (ou Livre des changements) qui représente la période de Gengzi 2020 est le 36ème, « di huoming yi », dans lequel « di » représente l’obscurité. Habituellement, l’obscurité est indiquée en bas de l’hexagramme avec le soleil au-dessus. Pour 2020, ces éléments sont inversés. Lorsque l’obscurité se lève, la lumière est obscurcie. Cela dénote une année marquée par la calamité, la guerre, les pandémies et le chaos.

La période représentée dans le 36ème hexagramme prendra fin le 11 février 2021. Le message est le suivant : « Si vous n’êtes pas pur, alors vous êtes en danger. » D’un point de vue sanitaire, cela signifie que même si vous êtes en bonne santé, vous pouvez être exposé au risque de contracter le virus et en subir de graves conséquences, ou vous pouvez souffrir d’une maladie grave et soudaine telle qu’une insuffisance cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

 

Le message du 36ème hexagramme : « Si vous n’êtes pas pur, alors vous êtes en danger. » (Image : Glitch Witch / Pixabay)
Le message du 36ème hexagramme : « Si vous n’êtes pas pur,
alors vous êtes en danger. »
(Image : Glitch Witch / Pixabay)
 

La sagesse ancienne

Comment une telle chose a-t-elle pu arriver ? Selon l’ancienne philosophie chinoise, cela arrive parce que le niveau moral de l’humanité a chuté. La sagesse des anciens dit que le niveau moral est en rapport direct avec la santé et qu’il faut vivre en harmonie, selon les exigences de l’univers. Aller à l’encontre des règles de la nature crée un conflit avec le champ énergétique du cosmos et représente un danger pour la santé. Si en plus de cela, des facteurs comme la pandémie qui sévit actuellement surviennent, le corps sera d’autant plus exposé au risque de développer une maladie grave.

Une autre partie de ce principe fait intervenir l’esprit et la pensée. Lorsque vos pensées sont en conflit avec la nature de l’univers, qui appelle à la pureté et à la bonté, une énergie négative s’échappe de votre corps. Cela va à l’encontre de l’énergie positive émise par le cosmos et peut entraîner le chaos dans votre corps et votre esprit. Une fois de plus, cela vous expose à un risque supplémentaire de mauvaise santé.

Que va-t-il se passer dans la période à venir ? Nous devons voir comment la saison hivernale se déroule.

Soutenir les principes et la morale

Le Canon intérieur de l’empereur jaune, l’ouvrage le plus ancien de la médecine chinoise, dit que l’hiver est la période propice pour conserver et stocker les énergies. Si l’on ne rassemble pas suffisamment d’essence vitale et d’énergie en hiver, un fléau surviendra au printemps et si un fléau sévit pendant l’hiver, le printemps sera encore pire.

Si les conditions météorologiques sont anormales en hiver, par exemple s’il neige dans des endroits où il ne neige jamais, cela signifie que les énergies ne sont pas correctement équilibrées. Le printemps prochain verra peut-être une aggravation de la pandémie.

 

Si les conditions météorologiques sont anormales en hiver, par exemple s’il neige dans des endroits où il ne neige jamais, cela signifie que les énergies ne sont pas correctement équilibrées. (Image : Hans Braxmeier / Pixabay)
Si les conditions météorologiques sont anormales en hiver, par exemple s’il neige dans des endroits où il ne neige jamais, cela signifie que les énergies ne sont pas correctement équilibrées. (Image : Hans Braxmeier / Pixabay)
 

En se conformant à cette règle et en travaillant sur le moral et sur la pensée durant la période hivernale, vous risquez moins de souffrir d’une mauvaise santé à l’arrivée du printemps.

La fin du cycle de Gengzi délivre un message : Ne perdez pas vos principes. Les deux derniers mois du cycle de Gengzi sont les plus sombres. Même les personnes en bonne santé doivent faire preuve d’une prudence accrue et s’assurer de respecter les principes moraux. Si vous pouvez les maintenir dans votre corps et votre esprit, agir en fonction des saisons et entrer en résonance avec l’énergie cosmique, vous serez à l’abri du danger.

Conserver et stocker l’énergie

Comment y parvenir ? Tout d’abord, il faut prendre soin de son corps, éviter l’alcool, les drogues illicites et les relations inappropriées. Il convient ensuite de prendre des repas réguliers, de dormir suffisamment et de se reposer.

Il est également essentiel de garder un état d’esprit positif. En éliminant la peur, le pessimisme, le découragement, les pensées négatives et l’égoïsme, votre état d’esprit va s’améliorer et votre champ énergétique sera transformé. Une vision heureuse et optimiste de l’avenir peut vous protéger de l’obscurité et du chaos qui menacent de dévaster notre monde.


Biographie : Dr Shu Rong pratique la médecine depuis plus de 30 ans. Il était médecin traitant de l’hôpital affilié à l’Université de médecine de Tongji. En 2004, il a déménagé au Royaume-Uni pour y créer une clinique. Il est connu pour le diagnostic et le traitement des maladies rares. Il était aussi médecin pour la famille royale de Dubaï. Site Web de la clinique de médecine chinoise du Doctor Rong.
 

Traduit par Fetty Adler