Culture et tradition chinoise

Une soupe de boulettes de riz farcies pour la Fête des Lanternes. (Image : Lilywy / Pixabay) La Fête des Lanternes correspond à la première pleine lune de l’année dans le calendrier lunaire chinois. À cette occasion, les gens prient les dieux pour une nouvelle année de paix et de bénédictions.
 Xiao He s’est empressé de poursuivre Han Xin à cheval. Finalement, il a pu le rejoindre, près d’une rivière. (Image : wikimedia / Yosa Buson (1716-1784) / Domaine public) Il a existé un héros exceptionnel en Chine : Xiao He (萧何), l’a salué comme étant « le héros le plus talentueux du pays », Liu Bang ( 刘邦)l’a loué en tant qu’« homme pouvant contrôler même un million de troupes et être assuré du succès dans une bataille.»
Le 2e jour du 2e mois lunaire : Festival du Dragon levant la tête. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Les festivals en Chine revêtent un caractère sacré. Ils ont une longue histoire et de riches connotations. La Chine ancienne était dominée par l’agriculture, et le dragon était considéré comme la divinité chargée de la pluie, un facteur important dans l’agriculture ancienne.
Château de glace la nuit. (Image : Bei Jiu / Vision Times) La sculpture sur glace, aussi appelée « art de la glace », est une forme d’art qui utilise la glace comme matière première.
L’empereur Zhou Wuwang reçoit le livre des rites céleste qui l’aidera à gouverner le pays. Il a transmis les valeurs « respect » et « pour le peuple » aux générations suivantes et la dynastie Zhou a duré 800 ans, la plus longue dynastie en Chine. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Avant que le Parti communiste chinois n’usurpe le pouvoir en 1949, les Chinois d’antan étaient un peuple très droit et intègre. Avec révérence et le sens du sacré, ils avaient peur des voies de Dieu et du ciel.
La Chine est l’un des plus anciens pays au monde avec 5000 ans de civilisation. Le Nouvel An représente la fête traditionnelle la plus importante pour les Chinois. (Image : Li Zhi / Vision Times France) La Chine est l’un des plus anciens pays au monde avec 5000 ans de civilisation. Le Nouvel An représente la fête traditionnelle la plus importante pour les Chinois.
Fleurs d’udumbara trouvées sur une statue de Bouddha en Corée du Sud. (Image : Capture d’écran / YouTube) Ces dernières années, les mystérieuses fleurs d’udumbara ont été aperçues dans le monde entier. Cette fleur est très mystique et on dit qu’elle fleurit une fois tous les 3 000 ans.
Li Shizhen, célèbre médecin, herboriste et naturaliste chinois, aussi connu sous le nom de « Saint de la médecine traditionnelle chinoise » a passé près de 30 ans à compiler des informations sur les herbes et les médicaments, classant avec précision des milliers de médicaments dans son chef-d’œuvre de pharmacologie chinoise, « le Compendium of Materia Medica ». (Image : Husky Kuma / Pixabay) Li Shizhen, médecin et pharmacologue chinois, a vécu sous la dynastie Ming, au XVIe siècle. Il a compilé un chef-d’œuvre pour établir des normes d’identification, de qualité, de force et de pureté des substances médicinales : le Compendium of Materia Medica. Cette tâche lui a pris près de 30 ans à accomplir.
Nouvel An chinois. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Certains disent que les mariages et les enterrements font partie des événements majeurs de la vie, mais ce qui reste le plus longtemps gravé au fond de la mémoire de chaque Chinois, ce sont les scènes du Nouvel An chinois.
Fondée par le grand empereur Kang Xi, Tong Ren Tang est une société pharmaceutique chinoise fondée en 1669, qui est aujourd’hui le plus grand producteur de médecine traditionnelle chinoise. (Image : wikimedia / CC BY-SA 3.0) Le grand empereur Kangxi est l’un des plus anciens empereurs de la dynastie Qing en Chine. Il monte sur le trône à l’âge de 7 ans et, à 14 ans, il est responsable de toutes les affaires de l’État. Il règne pendant 61 ans et décède à l’âge de 69 ans.
Jeune empereur Kangxi, âgé d’environ 20 ans. (Image : wikimedia / Unidentified court painter of the Qing Dynasty / Domaine public) Le grand empereur Kangxi est l’un des plus anciens empereurs de la dynastie Qing en Chine. Il monte sur le trône à l’âge de 7 ans et prend en charge toutes les affaires de l’empire dès l’âge de 14 ans. Il décède à l’âge de 69 ans, après une vie très mouvementée et accomplie.
Le nouvel an chinois. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) À l’origine, le nouvel an chinois était une fête traditionnelle au cours de laquelle les Chinois remerciaient les Cieux pour leur protection et se retrouvaient en famille.
Le poème « Retourner chez moi » de Tao Qian inscrit par Xu Chu en écriture des clercs (隸書, Lishu) sur un éventail, Dynastie Ming. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) La culture traditionnelle chinoise est également appelée culture divine. Inspirée de la sagesse des dieux, elle est reliée aux divins et dotée d’un sens profond, donc difficile à comprendre.
Han Xin n’a pas esquissé un seul geste visant à tuer ce bandit et, devant de nombreux spectateurs, il a rampé entre les jambes du bandit. Les livres d’histoire appellent cet incident « subir l’humiliation de ramper entre les jambes ». (Image : Wikimedia / CC CC0) Il a existé un héros exceptionnel en Chine : Xiao He (萧何) l’a salué comme étant « le héros le plus talentueux du pays », Liu Bang ( 刘邦)l’a loué en tant qu’« homme pouvant contrôler plus d’un million de troupes et être assuré du succès dans une bataille».
Calligraphie de Wang Xianzhi (王獻之, 344-386) spécialiste des caractères écrits en un seul trait. Sa calligraphie se caractérisait par la souplesse et l’authenticité. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) La culture traditionnelle chinoise est également appelée culture divine. Inspirée de la sagesse des dieux, elle est reliée aux divins et dotée d’un sens profond, donc difficile à comprendre.
L’esprit suit la grande voie et les mains sont connectées au ciel, Calligraphie « La grande voie » (大道帖) de Wang Xizhi (王羲之, 321-379), les dynasties Wei et Nord-Sud (魏晉南北朝, 220—589). (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) La culture traditionnelle chinoise est également appelée culture divine. Inspirée de la sagesse des dieux, elle est reliée aux divins et dotée d’un sens profond, donc difficile à comprendre.
(Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Les Chinois qualifient souvent un bon mariage de « prédestiné à trois vies » ou une super chance de « bénédiction de trois vies ». Mais que signifie le terme « trois vies » ? Il vient en fait de la compréhension des anciens Chinois et du bouddhisme sur la réincarnation d’une âme vie après vie.
Danses du dragon et du lion. (Image : Capture d’écran / You Tube) En Chine, le dragon est une ancienne tradition, symbolisant la bonne fortune. La légende veut que le dragon puisse déplacer les nuages et faire pleuvoir, éliminer les catastrophes et transmettre les bénédictions du ciel.
Pendant les guerres de l’opium, les dirigeants chinois qui régissaient les affaires civiles et militaires ont eu de nombreuses occasions d’accumuler de grandes richesses pour leurs familles. (Image : wikimedia / CC0 1.0) Sous le règne de l’empereur Daoguang (道光), de 1820 à 1850, de la dynastie Qing (清朝), les hommes d’affaires étrangers avaient introduit des quantités massives d’opium en Chine, ce qui avait conduit la population à adopter des mœurs sociales dissolues et à ruiner sa santé.