Culture et tradition chinoise

Lao Tseu à gauche, Socrate à droite. (Photo : Shenyunperformingarts.org) Cette série se penche sur les « similitudes » incontestables entre des personnages historiques du passé de la Chine et de l’Occident. Imaginez comment se seraient entendus Lao Tseu et Socrate s’ils s’étaient rencontrés ? Indépendamment des barrières linguistiques, sur quoi se seraient-ils entretenus ?
Un bateau de la dynastie Ming. (Image : wikimedia / User PHG on en.wikipedia / Domaine public) Durant les périodes Yongle (永樂年) et Xuande (宣德年) de la dynastie Ming (明朝, 1368-1644), l’amiral Zheng He (鄭和, 1371-1433) conduisit sept expéditions sans précèdent vers l’Ouest.
Une scène de la Fête des Lanternes en Chine ancienne. (Image : Musée Nationale du Palais de Taïwan / @CC BY 4.0) La Fête des Lanternes, également connue sous le nom de « Festival Shang Yuan » (上元節) est la première nuit de pleine lune de la nouvelle année chinoise d’après le calendrier traditionnel connu sous le nom de Calendrier Jaune (黃曆) car il aurait été créé par l’Empereur Jaune (黃帝), premier empereur de Chine.
Un bon médecin enseigne la prévention en traitant les causes des maladies avant que celles-ci n’apparaissent. (Musée Nationale du Palais de Taïwan / @CC BY 4.0) Selon Le livre Le Maître à la crête de faisan (He Guan Zi, 鶡冠子), le seizième livre, les grands savants du monde (Shi Xian, 世賢), le roi Wen de Wei (魏文王) a demandé au médecin Bian Que (扁鵲) lequel de ses trois frères était le médecin le plus brillant.
Le portrait de Zhu Yuanzhang. (Image : wikimedia / Domaine public) Selon les « Essais sur les sept catégories » (七修類稿), écrits par le bibliophile Lang Ying de la dynastie Ming (明, 1368-1644), lorsque Zhu Yuanzhang (朱元璋), l’empereur fondateur de la dynastie Ming, a conduit son armée à travers la rivière, le mât du grand navire sur lequel il se trouvait s’est soudainement brisé.
Le cheval de la mer offre le diagramme de l’orbite de la voie lactée. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) La culture traditionnelle chinoise est également appelée culture divine. Inspirée de la sagesse des dieux, elle est reliée au Divin et dotée d’un sens profond, donc difficile à comprendre.
Le Grand Xiang est invisible. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) La culture traditionnelle chinoise est également appelée culture divine. Inspirée de la sagesse des dieux, elle est reliée au divin et dotée d’un sens profond, donc difficile à comprendre.
Le guqin est un instrument à cordes pincées à cinq ou sept cordes, originaire de la Chine ancienne, où l’habileté du joueur était considérée comme le reflet de son caractère. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Le guqin est un instrument à cordes pincées à cinq ou sept cordes, originaire de la Chine ancienne. Dans l’ancien temps, il était considéré comme essentiel que les hommes vertueux sachent jouer de l’instrument, car c’était un symbole de sainteté et de noble caractère.
Portrait de Sima Yi. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) homme politique et stratège militaire à l’époque des Trois Royaumes (三國; 220–280), Sima Yi (司馬懿) a d’abord servi le Premier ministre Cao Cao (曹操), puis les empereurs de la dynastie Wei.
Une soupe de boulettes de riz farcies pour la Fête des Lanternes. (Image : Lilywy / Pixabay) La Fête des Lanternes correspond à la première pleine lune de l’année dans le calendrier lunaire chinois. À cette occasion, les gens prient les dieux pour une nouvelle année de paix et de bénédictions.
 Xiao He s’est empressé de poursuivre Han Xin à cheval. Finalement, il a pu le rejoindre, près d’une rivière. (Image : wikimedia / Yosa Buson (1716-1784) / Domaine public) Il a existé un héros exceptionnel en Chine : Xiao He (萧何), l’a salué comme étant « le héros le plus talentueux du pays », Liu Bang (刘邦) l’a loué en tant qu’« homme pouvant contrôler même un million de troupes et être assuré du succès dans une bataille.»
Le 2e jour du 2e mois lunaire : Festival du Dragon levant la tête. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Les festivals en Chine revêtent un caractère sacré. Ils ont une longue histoire et de riches connotations. La Chine ancienne était dominée par l’agriculture, et le dragon était considéré comme la divinité chargée de la pluie, un facteur important dans l’agriculture ancienne.
Château de glace la nuit. (Image : Bei Jiu / Vision Times) La sculpture sur glace, aussi appelée « art de la glace », est une forme d’art qui utilise la glace comme matière première.
L’empereur Zhou Wuwang reçoit le livre des rites céleste qui l’aidera à gouverner le pays. Il a transmis les valeurs « respect » et « pour le peuple » aux générations suivantes et la dynastie Zhou a duré 800 ans, la plus longue dynastie en Chine. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Avant que le Parti communiste chinois n’usurpe le pouvoir en 1949, les Chinois d’antan étaient un peuple très droit et intègre. Avec révérence et le sens du sacré, ils avaient peur des voies de Dieu et du ciel.
La Chine est l’un des plus anciens pays au monde avec 5000 ans de civilisation. Le Nouvel An représente la fête traditionnelle la plus importante pour les Chinois. (Image : Li Zhi / Vision Times France) La Chine est l’un des plus anciens pays au monde avec 5000 ans de civilisation. Le Nouvel An représente la fête traditionnelle la plus importante pour les Chinois.
Fleurs d’udumbara trouvées sur une statue de Bouddha en Corée du Sud. (Image : Capture d’écran / YouTube) Ces dernières années, les mystérieuses fleurs d’udumbara ont été aperçues dans le monde entier. Cette fleur est très mystique et on dit qu’elle fleurit une fois tous les 3 000 ans.
Li Shizhen, célèbre médecin, herboriste et naturaliste chinois, aussi connu sous le nom de « Saint de la médecine traditionnelle chinoise » a passé près de 30 ans à compiler des informations sur les herbes et les médicaments, classant avec précision des milliers de médicaments dans son chef-d’œuvre de pharmacologie chinoise, « le Compendium of Materia Medica ». (Image : Husky Kuma / Pixabay) Li Shizhen, médecin et pharmacologue chinois, a vécu sous la dynastie Ming, au XVIe siècle. Il a compilé un chef-d’œuvre pour établir des normes d’identification, de qualité, de force et de pureté des substances médicinales : le Compendium of Materia Medica. Cette tâche lui a pris près de 30 ans à accomplir.
Nouvel An chinois. (Image : Musée Nationale du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0) Certains disent que les mariages et les enterrements font partie des événements majeurs de la vie, mais ce qui reste le plus longtemps gravé au fond de la mémoire de chaque Chinois, ce sont les scènes du Nouvel An chinois.
Fondée par le grand empereur Kang Xi, Tong Ren Tang est une société pharmaceutique chinoise fondée en 1669, qui est aujourd’hui le plus grand producteur de médecine traditionnelle chinoise. (Image : wikimedia / CC BY-SA 3.0) Le grand empereur Kangxi est l’un des plus anciens empereurs de la dynastie Qing en Chine. Il monte sur le trône à l’âge de 7 ans et, à 14 ans, il est responsable de toutes les affaires de l’État. Il règne pendant 61 ans et décède à l’âge de 69 ans.
Jeune empereur Kangxi, âgé d’environ 20 ans. (Image : wikimedia / Unidentified court painter of the Qing Dynasty / Domaine public) Le grand empereur Kangxi est l’un des plus anciens empereurs de la dynastie Qing en Chine. Il monte sur le trône à l’âge de 7 ans et prend en charge toutes les affaires de l’empire dès l’âge de 14 ans. Il décède à l’âge de 69 ans, après une vie très mouvementée et accomplie.