Press "Enter" to skip to content

Culture. Analogies entre Léonard de Vinci et Lu Ban (9/10)

TENDANCE > Culture

Dans cette série de dix articles, nous nous penchons sur des personnages historiques du passé de la Chine et de l’Occident ayant d’incontestables « similitudes ». Aujourd’hui, nous comparons deux inventeurs, ingénieurs, philosophes, grands penseurs, artistes et hommes de la Renaissance, oui, nous parlons bien ici uniquement de deux personnes. Léonard de Vinci est l’incarnation occidentale de l’homme de la Renaissance. Nous l’avons appris à l’école et il a tellement contribué au développement de la civilisation occidentale que nous avons même donné son nom à une tortue.


Léonard de Vinci

Léonard de Vinci avait tenté de créer une scie à marbre. Mais qui a inventé la scie à proprement parler ? Actuellement, nous pensons que la scie a été inventée en Chine, pendant la période des Royaumes combattants (221-475 avant notre ère).

En effet, à 6 400 km à l’est de Florence et 2 000 ans avant Léonard, nous trouvons un autre homme de la Renaissance. Et couper des branches d’arbres avec une lame dentelée n’était pas sa seule invention. 

Il s’agit de Lu Ban (507-440 av. J.-C.) qui, comme on l’appelle affectueusement, n’est autre que le « Dieu de la menuiserie ». Léonard de Vinci est, bien sûr, célèbre pour ses chefs-d’œuvre artistiques, tels que le Salvator Mundi, la Cène et la Joconde. Pour autant que nous le sachions, aucune des œuvres originales de Lu Ban ne subsiste de nos jours. Il était un artiste tellement talentueux qu’un jour, le phénix en bois si réaliste qu’il avait sculpté s’est envolé. C’est peut-être pour cela qu’on ne trouve pas trace de ses œuvres...

Lu Ban

En parlant d’art volant, on attribue également à Lu Ban l’invention d’un oiseau en bois pouvant planer pendant trois jours avant d’atterrir. C’est peut-être cette même création qui lui a valu d’être crédité de l’invention du cerf-volant.

Outre le cerf-volant et la scie, il inventa et perfectionna plusieurs autres outils de menuiserie, tels que la perceuse, l’équerre, le rabot et un outil de marquage à l’encre, dont la majorité sont encore utilisés aujourd’hui.

Il existe un idiome chinois bien connu et souvent utilisé, soit pour remettre quelqu’un à sa place, soit en toute autodérision : « Brandir sa hache à la porte de Lu Ban » (班門弄斧, bān mén nòng fǔ). En résumé, ne faites pas étalage de vos petits talents de menuisier devant… le maître menuisier.

Léonard de Vinci et Lu Ban, qui ont tous deux vécu jusqu’à 67 ans, étaient des ingénieurs ayant des centres d’intérêt similaires. Alors que Lu Ban inventa le cerf-volant, Léonard de Vinci inventa de multiples machines volantes telles que l’ornithoptère et la vis aérienne (bien qu’il ait mentionné le cerf-volant comme source d’inspiration), ainsi que le parachute (peut-être au cas où les inventions susmentionnées auraient des problèmes). Alors que Léonard de Vinci inventa une voiture blindée, une arbalète géante et un canon à triple canon, Lu Ban inventa une échelle à contrepoids pour escalader les murs des forteresses ainsi que des grappins et un bélier naval. Alors que Léonard de Vinci inventa un chevalier robotisé, Lu Ban inventa un vélo en bois (pas une bicyclette, plus probablement un tricycle pour adultes).

Tous deux étaient des personnes d’action. Et la prônaient.

« J’ai, depuis longtemps, remarqué que les gens qui réussissent attendent rarement que les choses leur tombent du ciel », a dit Léonard de Vinci. « Ils sortent et font des choses. »

« Le meilleur moment pour planter un arbre », disait Lu Ban, « c’était il y a cinquante ans. Le deuxième meilleur moment, c’est maintenant. »

Nous terminerons bientôt notre série de figures historiques et il ne nous en reste plus qu’une à vous présenter. Revenez dans une semaine pour voir qui elles sont.

À suivre...

Analogies entre Léonard de Vinci et Lu Ban

Leeshai Lemish. (Photo : Shenyunperformingarts.org)

Source : Shenyunperformingarts.org