Le mystérieux pilier de Delhi : un défi pour la science

Par Vision Times
Le 29/04/2020
Le pilier de fer est traversé par une inscription. (Image : pawan.kamrani / CC BY-SA 4.0)
Le pilier de fer est traversé par une inscription. (Image : pawan.kamrani / CC BY-SA 4.0)
 

Delhi est imprégnée d’histoire avec une multitude de vieux monuments et de vestiges historiques. L’une des constructions les plus étonnantes, que vous trouverez à Delhi, est le pilier de fer qui se dresse au centre du complexe de la mosquée Quwwatul. Ce pilier est une merveille métallurgique. Fabriqué à 98 % en fer forgé, il mesure 7,3 mètres, et pèse un peu plus de 6 tonnes.

Il peut à première vue ne rien comporter de si exceptionnel tant que l’on ignore que ce pilier de fer a plus de 1 500 ans et qu’il ne rouille pas, bien qu’il ait été exposé aux éléments pendant des siècles.

Pilier aux interprétations floues : de nombreuses explications confuses autour de ce pilier

Comme d’autres monuments de Delhi, le pilier de fer, a bien des choses à raconter. Certaines sont enveloppées de mystère, d’autres sont plutôt documentées et constituent des faits établis. Le pilier est traversé par une inscription. L’inscription est longue de six lignes et se présente sous la forme de trois strophes. L’écriture est en ancien Brahmi. Il décrit les actes héroïques d’un Roi nommé Chandra, vraisemblablement de la période Gupta, selon l’âge du pilier.

Des scientifiques et des historiens du monde entier ont essayé de percer les mystères derrière ce pilier. D’une part, il est étonnant de savoir que la technologie permettant de forger un acier d’une telle qualité existait à cette époque. Un autre aspect mystérieux du pilier concerne son emplacement.

 

L’installation originale du pilier a eu lieu près d’Udayagiri dans le Madhya Pradesh. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
L’installation originale du pilier a eu lieu près d’Udayagiri dans le Madhya Pradesh. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
 

Delhi n’est pas l’emplacement original du pilier de fer. Il ne fait aucun doute que le pilier a été déplacé ici. Il existe des preuves substantielles qui suggèrent que l’emplacement original du pilier se trouve quelque part dans le Madhya Pradesh, un autre État indien. La question suivante se pose donc : comment a-t-il été déplacé vers son emplacement actuel, il y a des milliers d’années ?

Les théories concernant l’emplacement

Le pilier de fer a depuis longtemps attiré la curiosité de nombreux scientifiques, historiens et métallurgistes, on en parle, d’ailleurs, dans plusieurs livres et on trouve aussi des articles scientifiques abordant le pilier comme sujet principal.

Dans l’un de ces livres, L’histoire du pilier de fer de Delhi, l’auteur affirme que l’installation originale du pilier a eu lieu près de l’Udayagiri dans le Madhya Pradesh. Puis, plus tard, les Mughals ont pris le contrôle de l’Udayagiri et le Sultan a transporté le pilier à Delhi en signe de victoire. C’est l’une des théories les plus plausibles qui se cachent derrière le mystère de l’emplacement d’origine du pilier.

Explications du phénomène de l’absence de rouille

De même, il existe des théories scientifiques pour expliquer le mystère du pilier n’accumulant pas de rouille même après des milliers d’années. Selon les experts de l’Institut Indien de Technologie de Kanpur, l’absence relative de rouille pourrait être attribuée à un film de « misawite » se formant sur le pilier en fer.

Cette fine couche, qui est composée d’oxygène, d’hydrogène et de fer, se serait formée sur le pilier environ trois ans, après sa construction. Elle s’est ensuite répandue formant ainsi, une fine couche sur le pilier de fer, pendant plus de mille ans.

 

L’installation originale du pilier a eu lieu près d’Udayagiri dans le Madhya Pradesh. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
Contrairement à cette chaîne, le pilier n’a pas accumulé de rouille même après des milliers d’années. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

On pense que l’ancienne technique indienne de traitement du minerai de fer et de sa transformation en acier entraînait une quantité élevée de phosphore dans le métal fini et que c’est la raison de la formation de la fine pellicule protectrice autour du pilier. Là encore, on ne sait pas exactement comment les anciens Indiens disposaient à l’époque des outils et de la technologie nécessaires pour produire un acier d’une telle qualité.

« Une étude menée en 1963 par M.K. Ghosh du Laboratoire national de métallurgie suggère que le pilier a été créé en martelant des morceaux de fer chaud, un à la fois, pour former le pilier. Chaque morceau pesait de 44 à 66 livres chacun. Un examen attentif de la surface du pilier montre les marques de martelage du fer forgé. Ghosh a estimé que 120 ouvriers ont mis deux semaines pour créer le pilier », selon historicmysteries.com

Toutes théories confondues, chaque fois que vous tombez sur un objet que les gens ne comprennent pas bien, il est courant que quelques rêveurs exaltés parmi la population locale génèrent des superstitions autour de cet objet. Le pilier de fer de Delhi ne fait pas exception en la matière. Ainsi, on pense que si vous pouvez enrouler vos bras autour du pilier jusqu’à ce que vos doigts se touchent, vous aurez de la chance !

Mais quelles que soient vos croyances, il reste quelque chose de très étrange au sujet de ce pilier – les compétences techniques nécessaires pour le fabriquer, et le fait qu’il n’a pas rouillé depuis des milliers d’années – une particularité qui demeure, aujourd’hui, encore, un phénomène inexpliqué.


Traduit par Swanne

Version en anglais : Defying Science: The Mysterious Iron Pillar of Delhi