Press "Enter" to skip to content

Univers. Observer les galaxies : une expérience fascinante et émouvante

SAVOIR > Univers

Observer les galaxies est une expérience fascinante et émouvante. L’univers tel que nous le connaissons contient plus de 100 milliards de galaxies. La galaxie à laquelle appartient notre  système solaire est la Voie lactée. Avec un diamètre visible estimé entre 100 000 et 200 000 années-lumière, ce système d’étoiles, de planètes et de poussière cosmique peut être observé à l’œil nu.

Apparaissant comme une bande de lumière brumeuse dans le ciel nocturne, ses couleurs et ses composants peuvent être distingués lorsque le ciel est clair et que la pollution lumineuse est minimale.

La meilleure période pour observer notre galaxie se situe entre mai et octobre. Elle devient visible pour la première fois en mars, après avoir été absente du ciel pendant l’hiver. En juin, elle apparaît avant minuit pour devenir visible pendant la plus grande partie de la nuit au cours des mois de juillet et août, ce qui en fait la meilleure période d’observation. Lorsque l’automne arrive, on peut mieux l’observer le soir, avant le coucher du soleil.

Observer les galaxies : une expérience fascinante et émouvante
Observer la Voie lactée est un spectacle naturel somptueux, comme le montre cette photo prise dans les Alpes en 2019. (Image : wikimedia / Jiří Bubeníček / CC BY-SA 4.0)

L’histoire de son nom est fascinante. Selon la mythologie grecque, Zeus voulait que son fils Héraclès, né d’une mère mortelle, atteigne l’immortalité. Sachant que cela ne pouvait se faire qu’avec le lait d’une déesse, il déposa Héraclès sur le sein de son épouse, la déesse Héra pendant qu’elle dormait. L’élan du garçon réveilla la déesse qui le repoussa brusquement, provoquant le déversement de son lait maternel. Ce lait formerait le chemin des étoiles menant à l’Olympe, notre Voie lactée.

Notre maison et notre vue

Posée dans le ciel, la voie lactée ressemble à une bande blanchâtre formant un arc à l’horizon. Cette vue est due à l’endroit où nous nous trouvons, car nous voyons notre galaxie de face, de l’intérieur. Cependant, toutes les galaxies n’ont pas le même aspect de l’intérieur.

Il existe deux grands types de galaxies, les galaxies elliptiques et les galaxies spirales. Contrairement aux galaxies spirales, les galaxies elliptiques n’ont pas de structure définie. Elles sont une collection d’étoiles sans ordre apparent. La Voie lactée, notre galaxie est donc une galaxie spirale constituée d’une bande distincte d’étoiles, formant un disque galactique. Elle est donc une galaxie spirale.

Toutes les étoiles visibles à l’œil nu depuis la Terre se trouvent dans la Voie lactée. La seule exception est notre galaxie spirale voisine, Andromède, située à plus de 2,2 millions d’années-lumière. Andromède, qui ressemble à n’importe quelle autre galaxie du firmament, se rapproche lentement de la Voie lactée.

Les scientifiques prévoient que les deux galaxies entreront en collision dans environ quatre milliards d’années. Toutefois, selon Roelan Van Der Marel, de l’Institut scientifique du télescope spatial, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Cet astrophysicien estime que notre système solaire ne sera pas trop affecté, car les galaxies sont essentiellement des espaces vides et le risque que deux étoiles se heurtent directement est extrêmement faible.

Observer les galaxies : une expérience fascinante et émouvante
La collision entre la galaxie d’Andromède et la Voie lactée devrait se produire dans environ 4,5 milliards d’années. Les scientifiques pensent que cette collision donnera naissance à une nouvelle galaxie elliptique géante, déjà surnommée Milkomeda ou Milkdromeda. (Image : wikimedia / NASA / Domaine publique)

Comprendre ce que nous voyons

Scruter le ciel peut être une expérience à couper le souffle, et comprendre le spectacle qui se déroule sous nos yeux peut rendre cette rencontre avec notre galaxie encore plus fascinante.

La bande riche en étoiles qui traverse le ciel est souvent accompagnée de nébuleuses. Ces corps interstellaires apparaissent comme des nuages ronds et brillants dans le ciel, et sont composés de gaz lumineux expulsés par des étoiles mourantes. On estime qu’il y a environ 20 000 nébuleuses dans notre Voie lactée, mais seules 1 800 ont été cataloguées. La nébuleuse Oméga, la nébuleuse de la Lagune et la nébuleuse de la Patte de chat sont quelques-uns des éléments qui rehaussent la beauté du ciel galactique.

Les nuages interstellaires qui sont principalement formés par des nébuleuses sombres peuvent ajouter des couleurs vibrantes à la scène. Le complexe nuageux de Rho Ophiuchi, qui se situe aussi dans notre galaxie, est l’une des régions de formation d’étoiles la plus proche de notre système solaire.

Observer le centre galactique de notre Voie lactée est captivant. Le cœur de notre galaxie est un trou noir supermassif d’environ 4 millions de masses solaires, situé à quelque 30 000 années-lumière de la Terre. À nos yeux, il apparaît comme la zone centrale le long de la bande lactée et sa couleur plus sombre est due aux nuages de poussière et de gaz qui nous empêchent de voir le noyau directement.

Observer les galaxies : une expérience fascinante et émouvante
La Constellation du Sagittaire est représentée par un centaure. Pour la plupart des observateurs du ciel, il est cependant difficile de repérer la forme de cette créature mi-homme mi-cheval. Heureusement, la partie occidentale de cet ensemble d’étoiles constitue également la forme d’une théière qui peut guider l’observateur jusqu’au cœur de la Voie lactée. (Image : wikimedia / Eoghanacht / Domaine publique)

Les étoiles de la Constellation du Sagittaire, située à gauche du centre galactique, forment ce que les observateurs du ciel nomment la Théière. Ce motif étoilé possède une poignée, un bec et un couvercle comme une théière traditionnelle, ce qui le rend facile à repérer. L’analogie s’avère utile lorsque notre galaxie est prise en compte. Les étoiles brillantes qui entourent la Voie lactée sont placées près du bec de la théière, ce qui donne l’impression qu’il y a de la « vapeur ». En regardant au milieu de cette « vapeur », nous pouvons trouver la zone plus sombre correspondant au centre de notre galaxie.

Conseils pour l’observation des galaxies

Il est essentiel de s’assurer que le temps est favorable pour observer la ceinture lactée. Choisissez de vous lancer dans l’aventure lorsque le ciel est dégagé, avec peu ou pas de brouillard ou d’humidité. Il est également recommandé de s’habiller chaudement, car les nuits peuvent être fraîches, même en été.

Lorsque vous choisissez un lieu d’observation, optez pour des zones totalement dépourvues de pollution lumineuse afin de bénéficier de la meilleure expérience possible. Essayez de vous rendre à une altitude élevée où il n’y a pas de bâtiments ou d’arbres pour bloquer la vue.

Partager cette expérience avec des astronomes amateurs peut approfondir votre compréhension du cosmos. En prenant contact avec le club d’astronomie le plus proche de chez vous, votre quête de l’Univers peut s’étendre à l’infini et au-delà.

Observer les galaxies : une expérience fascinante et émouvante
L’observation de la Voie lactée peut se faire à l’œil nu. Avant l’observation, il est important d’éviter les lumières vives et de laisser vos yeux s’adapter à l’obscurité pendant au moins quinze minutes. (Image : Kendall Hoopes / Pexels)

Notre cosmos intérieur

En contemplant la beauté de notre galaxie natale nous pouvons être comme envoûtés et nous interroger sur notre place dans l’immensité de l’Univers. Réaliser que notre planète Terre est comme un grain de sable dans notre galaxie, et que la Voie lactée, à son tour, n’est qu’une galaxie parmi des centaines de milliards d’autres dans notre univers, peut nous aider à minimiser nos préoccupations humaines.

Dans la Chine ancienne, la philosophie taoïste pensait que les êtres humains partageaient la même origine, la même nature et la même structure que l’Univers : « Le corps humain est un univers minuscule, tandis que l’univers est un grand corps humain. » Dans le texte taoïste Taiping Jing, on peut lire que « l’être humain prend le Ciel comme modèle et le Ciel prend l’être humain comme modèle ».

Observer les galaxies : une expérience fascinante et émouvante
Le taoïsme considère le corps humain comme un petit univers, comme un microcosme. L’érudit taoïste Yu Yan a déclaré : « Le corps humain est créé selon le modèle du Ciel et de la Terre. Ils partagent la même structure et évoluent au même rythme. » (Image : Tumisu / Pixabay)

La sagesse ancienne peut nous aider à approfondir notre lien avec le cosmos. En considérant l’harmonie et l’unité entre l’homme et l’univers, qui nous ont été enseignées depuis des siècles, on peut réaliser que le spectacle fascinant qui se déroule dans nos cieux n’est peut-être que le reflet des trésors cachés en nous.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.