Press "Enter" to skip to content

Homme. Un très jeune garçon crée la surprise parmi des experts

SAVOIR > Homme

Un très jeune garçon israélien, né dans une famille arabophone et qui n’a jamais appris l’anglais ni aucune autre langue étrangère, montre la capacité de parler l’anglais avec un accent britannique marqué.

La vie familiale du jeune garçon

O’Neal Mahmoud, 7 ans, vit avec sa famille sur le plateau du Golan. Selon un rapport du Times of Israel, un journal de langue anglaise en Israël. Il n’a pas prononcé un mot jusqu’à l’âge de deux ans. Étrangement, personne dans la famille ne parle anglais, mais O’Neal dit souvent « Oh my goodness » en anglais. Cependant, O’Neal n’avait jamais été à l’étranger et personne dans son village n’avait jamais prononcé cette phrase.

Le grand-père d’O’Neal a déclaré : « Je ne comprends pas du tout la langue de mon petit-fils. Parfois, je dis " oui, ok " à mon petit-fils, mais je n’ai aucune idée de ce qu’il dit ».

Selon les parents d’O’Neal, il pouvait également prononcer des mots plus complexes tels que « moto », « rectangle » et « cascade » en anglais, mais il ne savait pas comment prononcer ces mots en arabe.

L’évaluation des experts

Un orthophoniste et un linguiste clinique ont examiné le jeune garçon et ont constaté que ses compétences en anglais étaient les mêmes que celles d’un enfant de trois ans issu d’un foyer anglophone, mais que ses compétences en langue arabe maternelle étaient bien inférieures à ses compétences en anglais.

Comme les compétences linguistiques d’O’Neal en arabe étaient inférieures à celles des autres enfants de son âge, sa famille l’a envoyé dans un jardin d’enfants avec un professeur d’anglais, mais même là, O’Neal avait des difficultés à interagir avec ses parents et ses camarades de classe. La famille d’O’Neal craignait que si son arabe ne s’améliorait pas, il lui serait difficile de s’intégrer dans le village.

L’histoire d’O’Neal a été présentée à la télévision israélienne. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision, les experts ont déclaré qu’O’Neal pourrait présenter une xénoglossie - la capacité d’utiliser des langues inconnues. Cette xénoglossie est le phénomène curieux consistant à pouvoir parler une langue sans qu’elle n’ait été apprise par des moyens naturels.

En outre, l’« accent anglais britannique » d’O’Neal, ressemble à celui d’un « Pakistanais du sud de Londres », ce qui, selon certains experts, pourrait être le résultat d’une « réincarnation ».

La réincarnation est précisément une croyance partagée par la famille d’O’Neal.

Rédacteur Yasmine Dif

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.