Press "Enter" to skip to content

Homme. Les similitudes entre une cigale et l’esprit Zen

SAVOIR > Homme

Il y a quelques jours, un soir, alors que je séchais mes vêtements sur le balcon, j’ai entendu la forte stridulation d’une cigale provenant d’un arbre voisin. La ville où j’habite a beaucoup d’arbres et il n’est pas inhabituel d’avoir des cigales en été, mais nous n’étions qu’en juin et je trouvais qu’il était trop tôt pour que les cigales commencent à chanter.

À ce moment-là, j’ai appelé mon fils et lui ai dit : « Ouvre la fenêtre et écoute ». « C’est la première cigale de l’année et la seule, elle est donc différente du " chœur " des cigales au milieu de l’été, mais le son est plus aigu la nuit quand tout est paisible. »

Cependant, un gros orage s’est déclenché tard cette nuit-là, et le tonnerre a continué jusqu’à l’aube avec des sons stridents, des éclairs ainsi qu’un torrent de pluie. De fortes pluies se sont poursuivies le lendemain, provoquant finalement des inondations. Le troisième jour, le temps s’est finalement éclairci, mais en raison des conditions météorologiques extrêmes, les « premières cigales de l’année » n’étaient plus audibles.

La cigale et la théorie de l’évolution

Le soir, j’ai parlé des cigales à mon fils. Une cigale grandit sous terre pendant longtemps (5, 7, 13, et jusqu’à 17 ans pour la cigale américaine (Magicicada septendecim), et lorsqu’elle sort enfin de terre et peut grimper aux branches des arbres, elle ne peut chanter que pendant quelques jours. Sa vie, comme un feu d’artifice, s’épanouit et disparaît aussitôt.

Mon fils ne semblait pas le savoir, alors il a réfléchi pendant un moment et a dit : « Papa, cela prouve que la théorie de l’évolution est fausse ». Il a ajouté : « Wow, c’est vraiment intéressant, ne penses-tu pas qu’il y ait un rapport ? » Je n’en avais aucune idée, alors je lui ai demandé de m’expliquer.

« La base de la théorie de l’évolution est que les organismes doivent évoluer plus efficacement pour répondre aux besoins de leur environnement et s’y adapter afin de survivre. » « Or, les cigales vivent sous terre pendant plusieurs années, voire une douzaine d’années, et lorsqu’elles sortent enfin, elles ne chantent que quelques jours et n’évoluent plus du tout. Ce mode de vie donne si peu d’effet qu’elles devraient être éliminées et s’éteindre beaucoup plus tôt », a-t-il expliqué.

Oh ! Je n’aurais jamais cru que mon fils était d’une telle perspicacité… Je l’ai félicité et lui ai dit : « Moi aussi, je crois que la théorie de l’évolution est erronée parce que toutes les formes de vie, en particulier les êtres humains, sont différentes. » Je lui ai demandé : « Eh bien, pourquoi ne réfléchis-tu pas à ce qu’un mode de vie particulier, comme celui de la cigale, pourrait signifier pour les humains ? »

Je m’attendais à ce qu’il réponde quelque chose comme « La vie est très courte et devrait être utilisée de manière à être efficace. » Mais après qu’il ait réfléchi avec beaucoup de sérieux, j’ai été surpris par sa réponse.

« C’est la première cigale de l’année et la seule, elle est donc différente du " chœur " des cigales au milieu de l’été, mais le son est plus aigu la nuit quand tout est paisible. » (Image : Jürgen / Pixabay)

La vie d’une cigale et l’histoire des anciens ascètes

Mon fils a répondu : « La vie d’une cigale ressemble beaucoup à l’histoire des anciens ascètes. Un pratiquant reste assis dans une grotte, sous un arbre ou au pied d’une montagne pendant plusieurs années, voire plusieurs décennies. À la fin, il atteint soudainement " l’illumination ", parvient à comprendre toutes les choses et atteint le point culminant de son existence. Comme une cigale sortant de terre… Mais le moment le plus merveilleux et le plus important est de courte durée, et après cela, l’atteinte de l’illumination et l’élévation du pratiquant ressemblent beaucoup au retour au ciel de la cigale après la fin de sa vie. »

J’ai beaucoup admiré la compréhension de mon fils, car je n’avais pas imaginé qu’une telle signification était implicite. « Si c’est vrai, alors le sens de la vie de la cigale est absolument merveilleux. »

Dès que j’ai dit cela, j’ai pensé à une autre histoire et j’ai demandé à mon fils, amusé : « Il est raisonnable de parler de la similitude entre la vie d’une cigale et la cultivation d’un pratiquant, mais sais-tu que la cigale porte un autre nom ? »

Cette fois, mon fils n’a pas pu me répondre, comme si les connaissances apprises à l’école n’étaient pas suffisantes. J’ai souri et j’ai dit à mon fils : « Un autre nom commun pour la cigale est " Chikyo ", qui signifie " savoir " pour " Chi " et " comprendre " pour " Kyo ". Cela correspond parfaitement à ce que tu viens de me dire sur la cultivation et l’illumination ! »

Nous nous sommes souri et nous nous sommes félicités mutuellement. Finalement, mon fils a dit : « La raison pour laquelle les cigales sont appelées cigales est qu’il y a une profonde signification " zen " derrière elles. »

Cette « première cigale de l’année » se cachait dans la terre depuis des années et n’était là que depuis un jour, mais nous avons eu la chance d’entendre son chant et de comprendre le dialogue et le sens d’une vie si merveilleuse.

Nous sommes reconnaissants de l’esprit Zen que la « première cigale de l’année » nous a apporté.

Rédacteur Yasmine Dif

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.