Press "Enter" to skip to content

Nutrition. Ados : la malbouffe associée à des troubles du sommeil

SANTÉ > Nutrition

Certains troubles du sommeil chez les adolescents seraient associés à la consommation excessive de boissons gazeuses et de repas de type fast-food. (Image : pencil parker / Pixabay)

Une étude menée par l’université du Queensland en Australie montre que certains troubles du sommeil chez les adolescents seraient liés à la malbouffe.

Selon Asad Khan, chercheur et professeur agrégé, la consommation fréquente de boissons gazeuses et de repas de type fast-food serait fortement associée à certains troubles du sommeil chez les adolescents du monde entier : « Cette étude est la première à examiner la relation entre un régime alimentaire malsain et des troubles du sommeil chez des lycéens de 64 pays différents. Dans l’ensemble, 7,5 % des adolescents ont déclaré souffrir de troubles du sommeil liés au stress, ces troubles étant plus fréquents chez les filles que chez les garçons ».

« Les troubles du sommeil ont augmenté avec une consommation plus fréquente de boissons gazeuses, contenant souvent de la caféine, et/ou de restauration rapide (fast-food), traditionnellement riches en énergie et pauvres en nutriments. Les adolescents qui buvaient plus de trois boissons gazeuses par jour avaient 55% plus de risques de développer des troubles du sommeil que ceux qui consommait une seule boisson gazeuse par jour ».

Les troubles du sommeil seraient majorés dans certains cas

« Les adolescents qui consommaient des repas de type fast-food plus de quatre jours par semaine avaient 55 % plus de risques de développer des troubles du sommeil que ceux qui n’en consommaient qu’une fois par semaine, tandis que les risques étaient de 49 % plus élevés chez les adolescentes ».

« La consommation fréquente de boissons gazeuses plus de trois fois par jour, et de repas de type fast-food plus de quatre jours par semaine, était significativement associée à des troubles du sommeil dans tous les pays excepté pour les pays à faible revenu ».

Free-Photos de Pixabay
La famille peut également jouer un rôle important dans le choix d’une alimentation saine, car le comportement alimentaire des enfants est souvent influencé par l’environnement familial. (Image : Free-Photos / Pixabay)

Les données, collectées entre 2009 et 2016 par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) dans le cadre d’enquêtes mondiales sur la santé en milieu scolaire, portaient sur 175 261 élèves âgés de 12 à 15 ans et provenant de 64 pays à revenu faible, moyen et élevé, d’Asie du Sud-Est, d’Afrique, de certaines parties de l’Amérique du Sud et de la Méditerranée orientale. Le Dr Khan a déclaré : « L’association entre la consommation régulière de boissons gazeuses et les troubles du sommeil était la plus élevée pour les jeunes de ces pays, en particulier pour les adolescentes ».

« L’association entre la consommation régulière de boissons gazeuses et les troubles du sommeil était relativement élevée chez les adolescents d’Asie du Sud, tandis que l’association entre la consommation de boissons gazeuses et de repas de type fast food et les troubles du sommeil était plus importante pour ceux de la région du Pacifique occidental ».

Le Dr Khan a déclaré que ces résultats étaient particulièrement inquiétants

Il a constaté qu'un sommeil de mauvaise qualité avait un impact négatif sur le bien-être et le développement cognitif des adolescents, ajoutant : « Cibler ces comportements malsains doit être une priorité au niveau des politiques et des plans nationaux. Les stratégies doivent être ajustées et adaptées à chaque pays ou région pour répondre aux besoins locaux. Les troubles du sommeil liés au stress étant plus fréquents chez les filles que chez les garçons, les filles devraient faire l’objet d’une cible prioritaire pour des interventions appropriées permettant de favoriser la gestion du stress et la qualité du sommeil ».

« Il pourrait être bénéfique de créer des environnements scolaires limitant l’accès aux boissons gazeuses et aux repas de type fast-food, et d’introduire une taxe sur le sucre pour réduire les ventes de boissons gazeuses. La famille peut également jouer un rôle important dans le choix d’une alimentation saine, car le comportement alimentaire des enfants est souvent influencé par l’environnement familial ».

L’étude a été menée en collaboration avec l’université Griffith, l’université de technologie du Queensland, l’université Deakin et Active Healthy Kids Bangladesh.

La recherche est publiée dans la revue EClinicalMedicine.

Fourni par : Université du Queensland (Note : le contenu et la longueur des documents peuvent être modifiés).

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.