Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Le thé : sa fabrication et ses étonnants bienfaits sur la santé

SANTÉ > Bien-être

Un voyage dans le monde du thé. (Image : Debby Hudson / Unsplash)

Les amateurs de thé seront peut-être surpris d’apprendre que tous les thés (à l’exception des infusions et des tisanes) proviennent d’une seule plante, le buisson Camellia sinensis. En visitant le Charleston Tea Garden en Caroline du Sud l’été dernier, j’ai découvert que c’est la manière dont les feuilles de thé sont préparées et traitées qui crée les différents types de thés.

Comment le thé est-il fabriqué ?

Tout comme pour le vin, la qualité et la saveur du thé dépendent de l’environnement dans lequel il est cultivé. Les théiers se développent généralement mieux en altitude, avec des pluies abondantes et un sol acide et riche en minéraux. Bien que le thé soit cultivé dans plus de 30 pays, la majorité de sa production provient de quelques endroits seulement : la Chine, l’Inde, le Sri Lanka, le Kenya et l’Indonésie.

Les amateurs de thé seront peut-être surpris d’apprendre que le thé provient d’une seule plante, le buisson Camellia sinensis. Le thé est l’une des rares cultures dont la cueillette s’effectue principalement à la main. (Image : 蔡 嘉宇 / Unsplash)
Les amateurs de thé seront peut-être surpris d’apprendre que le thé provient d’une seule plante, le buisson Camellia sinensis. Le thé est l’une des rares cultures dont la cueillette s’effectue principalement à la main. (Image : 蔡 嘉宇 / Unsplash)

Le thé est l’une des rares plantes dont la récolte se fait principalement à la main. La cueillette manuelle protège les feuilles délicates des meurtrissures et permet de n’utiliser que les meilleures feuilles dans le processus de fabrication du thé. Les machines utilisées parfois aujourd’hui peuvent en altérer la qualité.

Bien qu’il existe des centaines de types de thé, seules six catégories de thé « authentique » sont généralement reconnues : le blanc, le vert, l’oolong (prononcé wu-long), le noir (appelé rouge en Chine) et les moins connus comme le jaune et le pu-erh (prononcé pooh-ur). Les mélanges de thé, ainsi que les tisanes, fabriqués à partir de fleurs, de racines, de feuilles de plantes ou d’écorces, constituent le reste et sont considérés comme des « infusions » ou des tisanes.

La méthode de fabrication « orthodoxe » du thé commence par le séchage des feuilles dans un processus d’aération de 12 à 18 heures, appelé flétrissage. Ce procédé permet d’éliminer environ 50 à 60 % de la teneur en eau des feuilles, ce qui les rend plus souples et plus adaptées au processus de roulage.

L’étape suivante est l’oxydation ou la fermentation. L’oxydation est un processus enzymatique qui se produit naturellement aussitôt après la cueillette des feuilles, lorsque les protéines qu’elles contiennent sont exposées à l’air. Plus l’oxydation est importante, plus le thé sera foncé. Pour accélérer la réaction enzymatique à l’origine de l’oxydation des feuilles, on procède au roulage, une technique consistant à brasser les feuilles pour libérer davantage d’humidité, avant de les exposer à l’air. Pour stopper l’oxydation, les feuilles sont chauffées au cours d’un processus appelé fixation, qui élimine l’humidité restante.

C’est le taux d’oxydation qui différencie les différents types de thé. En gros, le thé vert ne subit pas d’oxydation, le thé blanc subit une très légère oxydation, de l’ordre de 1 à 10 %, pour le thé Oolong elle est de 10 à 85 % et pour le thé noir elle est de 100 %. Le thé jaune est traité de manière similaire au thé vert, mais comprend une opération supplémentaire d’étouffée : les feuilles de thé encore chaudes après la torréfaction sont alors recouvertes d’un linge humide, ce qui provoque une légère oxydation. Le pu-erh subit un processus de fermentation  avec des micro-organismes tels que des bactéries, levures et champignons.

Avantages pour la santé

Le thé est apprécié depuis des milliers d’années en Orient pour ses bienfaits pour la santé, et l’Occident commence enfin à les reconnaître également.

Considéré comme le plus sain des thés, le thé vert contient des polyphénols, notamment du gallate d’épigallocatéchine (EGCG) et divers antioxydants. Selon WebMD, le thé vert peut aider à brûler les graisses, limiter la croissance de nombreux cancers, diminuer le risque de maladies neurologiques telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, améliorer le taux de cholestérol et réduire le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Le thé noir aide à réduire le risque d’accidents vasculaires cérébraux et à neutraliser les effets de la fumée de cigarette sur les poumons, tandis que le thé blanc possède certaines des propriétés anticancéreuses les plus puissantes. Les thés Oolong et pu-erh contribuent à réduire le mauvais cholestérol, et le thé pu-erh peut aussi aider à prévenir la prise de poids.

Il existe de nombreuses variétés de thés bénéfiques pour la santé. (Image : Alice Pasqual / Unsplash)
Il existe de nombreuses variétés de thés bénéfiques pour la santé. (Image : Alice Pasqual / Unsplash)

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), on dit que l’on peut passer une journée sans manger, mais pas une journée sans thé. Bien que cette notion ne soit pas courante dans la médecine occidentale, la MTC estime que le corps nécessite un équilibre entre le Yin et le Yang, un cycle de refroidissement et de réchauffement. Le thé a la capacité étonnante de réchauffer et de refroidir le corps, le ramenant ainsi à l’équilibre.

Les imperfections de la peau, telles que par exemples les tâches, sont une indication d’une trop grande chaleur interne, il faut donc utiliser un thé rafraîchissant, comme le thé vert ou le thé blanc. Une mauvaise digestion est une indication d’un corps trop froid, il est donc préférable d’utiliser un thé réchauffant, comme le thé noir ou le thé pu-erh. En règle générale, le thé vert est meilleur en été et le noir en hiver.

Savourer une tasse de thé (ou deux)

Le thé blanc, l’un des plus recherchés, est apprécié aussi bien par les connaisseurs que par les novices. Délicat et peu transformé, il a une saveur douce avec des nuances fruitées et florales. De ce fait, le thé blanc est une bonne option pour les novices. Selon le Sencha Tea Bar, deux des variétés les plus populaires sont l’aiguille d’argent et la pivoine blanche.

Le thé vert, qui subit une cuisson à la poêle selon la méthode traditionnelle chinoise, a une saveur de noisette torréfiée, tandis que le thé japonais matcha, obtenu par le broyage des feuilles de thé vert sous forme d’une fine poudre, a une saveur herbacée, avec une légère amertume et un arrière-goût sucré.

Le thé Oolong a une saveur florale et une touche finale suave. Les thés Oolong soumis à moins d’oxydation ont tendance à avoir des tons plus floraux, tandis que les variétés plus oxydées ont une saveur forte et maltée.

Vous rêvez peut-être d’avoir une cabane, une pièce ou un espace de détente bien à vous, pour déguster votre thé. (Image : Stephanie Renee Cluff / Unsplash)
Vous rêvez peut-être d’avoir une cabane, une pièce ou un espace de détente bien à vous, pour déguster votre thé. (Image : Stephanie Renee Cluff / Unsplash)

Le thé noir représente 75 % de la consommation de thé dans le monde. Ses saveurs varient en fonction de la région et de la variété de théiers. Le thé de Ceylan, cultivé au Sri Lanka, a des aromes de chocolat, d’épices et d’agrumes, tandis que le thé noir de Chine a une saveur forte et astringente. Le thé indien Assama a une saveur maltée et terreuse, tandis que le Darjeeling a une saveur florale et fruitée.

Le thé pu-erh, moins connu et populaire en Chine, et le thé jaune ont des qualités similaires aux thés noirs et verts, respectivement.

La température de l’eau et le temps d’infusion sont importants, car ils influencent la saveur du thé. Le thé vert doit être traité avec la plus grande douceur et infusé dans une eau à température comprise entre 65° C et 70° C, pendant 2 à 4 minutes. Le thé blanc doit être infusé dans une eau à température comprise entre 70° C et 80° C, pendant 4 à 6 minutes, le thé Oolong dans une eau à 90° C pendant 5 à 8 minutes et le thé noir, le plus résistant, dans une eau à température comprise entre 80° C et 95° C, pendant 4 à 6 minutes.

Si vous souhaitez faire l’expérience de différentes sortes de thés, vous pouvez consulter votre salon de thé local, votre boutique ou Internet. Vous pouvez également essayer un nouveau thé chaque mois en vous inscrivant à un club de thé, suivre des cours en ligne ou même suivre une formation pour devenir sommelier en thé.

Le Dr Denning a toujours cru en la médecine des causes profondes. Elle a utilisé son diplôme de médecine et son diplôme de psychologie pour créer un programme dont les résultats ont été prouvés. Le désir du Dr Denning de corriger les causes sous-jacentes de nombreuses maladies chroniques a été le moteur de son intérêt pour la nutrition et la gestion du poids. Grâce à ses années d’expérience dans ce domaine, le Dr Denning a aidé des milliers de patients à perdre des milliers de kilos.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : How Is Tea Made and What Are Its Amazing Health Benefits?