Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Le coronavirus pourrait faire vieillir le cerveau de dix ans

SANTÉ > Bien-être

Une étude menée par L’Imperial College de Londres sur 84 000 personnes qui se sont remises de la Covid-19, a constaté que de nombreux patients souffraient de déficits cognitifs importants. (Image : Anna Shvets / Pexels)
 

Une vaste étude menée en octobre 2020 par L’Imprérial College de Londres sur 84 000 personnes qui se sont remises de la Covid-19, a constaté que de nombreux patients souffraient de déficits cognitifs importants. Le cerveau de certains des patients les plus gravement touchés par la maladie aurait même vieilli de 10 ans.

Aujourd’hui, plus d’un an après les débuts de la pandémie, de nombreuses études ont montré qu’une infection à la Covid-19 peut entraîner de graves dommages neurologiques.

Selon la Dr Yuhong Dong, experte européenne en virologie et responsable scientifique chez Biotech, même s’il n’existe pas de traitement médicamenteux standard pour les lésions nerveuses, la méditation peut aider à réparer les dommages causés aux nerfs, améliorant ainsi l’état de dégénérescence du cerveau.

Voici un extrait d’un entretien avec la Dr Yuhong Dong.

La méditation allonge les télomères et permet ainsi le rajeunissement du cerveau

Le vieillissement du cerveau est le plus précoce. Lorsque le coronavirus s’attaque aux cellules cérébrales, il peut entraîner des lésions et une dégénérescence du cerveau, notamment des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer et de Parkinson.

Le Dr George Slavich, expert en psycho-neuro-immunologie (PNI) et psychiatre à l’université de Californie à Los Angeles, et le Dr David Black, expert en médecine préventive à l’université de Californie du Sud, ont examiné conjointement 20 études randomisées et contrôlées, réalisées par des médecins internistes au cours des 20 dernières années. Certains résultats ont montré que les personnes qui méditaient avaient les télomères plus longs que celles qui ne méditaient pas.

Dans une autre étude publiée dans la revue scientifique Neuroreport, portant sur des personnes qui pratiquaient la méditation depuis neuf ans en moyenne, les chercheurs ont constaté que les personnes qui méditaient présentaient un cortex cérébral plus épais, et que celles qui le faisaient depuis le plus longtemps avaient les cortex les plus épais. Cette étude démontre que la méditation peut apporter des changements positifs à la structure du cerveau.

La méditation favorise l’irrigation du cerveau

Pratiquer la méditation peut vous apporter de nombreux bienfaits. Le fait de s’asseoir avec les jambes croisées amène le cœur à augmenter sa capacité d’approvisionnement en sang, favorisant l’afflux de sang vers le cerveau. (Image : Joffers951 / wikimedia / CC BY-SA 4.0)
Pratiquer la méditation peut vous apporter de nombreux bienfaits. Le fait de s’asseoir avec les jambes croisées amène le cœur à augmenter sa capacité d’approvisionnement en sang, favorisant l’afflux de sang vers le cerveau. (Image : Joffers951 / wikimediaCC BY-SA 4.0)
 

Un autre avantage de la méditation est qu’elle permet d’améliorer la circulation sanguine dans la matière grise.

Certaines personnes pensent que le fait de méditer en croisant les jambes peut comprimer les vaisseaux sanguins et entraver la circulation sanguine. En fait, même si les vaisseaux sanguins sont comprimés lorsque les jambes sont croisées, cela permet au sang d’être distribué dans d’autres parties du corps. En outre, cela amène le cœur à augmenter par réflexe sa capacité d’approvisionnement en sang et favorise la circulation sanguine vers le cerveau.

Pour fonctionner efficacement et rester en bonne santé, le cerveau nécessite un apport sanguin suffisant. Alors que le cerveau ne représente que 2 % environ du poids total du corps, 20 % du sang pompé par le cœur est dirigé vers le cerveau. Des études montrent que la méditation augmente le flux sanguin vers le cerveau à un niveau impressionnant de 35 %.

La méditation permettrait de réparer les lésions cérébrales

La méditation exige que l’on calme son esprit, que l’on ne pense à rien et que l’on élimine toutes les distractions. En atteignant cet état de calme, on élimine activement les émotions négatives, le stress et l’anxiété. La capacité d’auto-guérison du cerveau est renforcée, ce qui permet de réparer les nerfs endommagés.

La capacité à combattre les virus

L’étude de l'université de Californie à Los Angeles (UCLA) a également révélé que la méditation améliore la capacité du corps à combattre les virus. Cela se manifeste principalement par le renforcement du système immunitaire de l’organisme. En effet, en état de méditation, le nombre de lymphocytes T auxiliaires augmente et leur fonction est renforcée.

En d’autres termes, la méditation renforce l’immunité et les capacités antivirales de l’organisme, ce qui lui permet de détruire le coronavirus lorsqu’il tente d’attaquer le cerveau.

La méditation renforce l’énergie du corps
 

La méditation revitalise le cerveau et augmente l’énergie du corps. (Image : Honey Kochphon Onshawee / Pixabay)
La méditation revitalise le cerveau et augmente l’énergie du corps. (Image : Honey Kochphon Onshawee / Pixabay)
 

La méditation présente un autre avantage étonnant.

La méditation demande de plaquer la langue contre le palais (toit de la bouche). Du point de vue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), le fait de maintenir la langue contre le palais permet aux méridiens du corps de se connecter. La médecine moderne a découvert que les méridiens sont liés à la circulation de l’énergie dans le corps. La méditation peut favoriser la circulation de l’énergie vitale dans les méridiens, augmentant ainsi l’énergie dans le corps.

La MTC considère depuis longtemps la méditation comme un moyen de maintenir et de promouvoir la santé. Aujourd’hui, la médecine moderne commence à accorder de plus en plus d’importance à la méditation comme moyen de guérir le corps et de restaurer la santé.

Chez de nombreux patients, le coronavirus a laissé des séquelles neurologiques entraînant un déclin cognitif, une fatigue extrême, une perte de l’odorat et du goût, ainsi que d’autres problèmes. La communauté médicale ne dispose d’aucune forme de traitement efficace pour ce type de symptômes. Sur la base des études menées à l’UCLA et ailleurs, les patients devraient envisager la possibilité de pratiquer quotidiennement la méditation pour se ressourcer et accélérer leur rétablissement physique et leur intégrité corporelle.
 

Le Dr Denning a toujours cru en la médecine des causes profondes. Elle a utilisé son diplôme de médecine et son diplôme de psychologie pour créer un programme dont les résultats ont été prouvés. Le désir du Dr. Denning de corriger les causes sous-jacentes de nombreuses maladies chroniques a été le moteur de son intérêt pour la nutrition et la gestion du poids. Grâce à ses années d’expérience dans ce domaine, le Dr Denning a aidé des milliers de patients à perdre des milliers de kilos.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.