Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Au printemps, nourrissez votre foie

SANTÉ > Bien-être

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), « nourrir le principe vital » signifie suivre les changements des quatre saisons et réguler l’équilibre du yin et du yang dans le corps par le biais de l’alimentation, de la vie et du repos.

L’homme et toutes les choses du ciel et de la terre coexistent dans le même univers et fonctionnent selon les mêmes lois. Le ciel et l’homme sont liés, et le corps humain et toutes les choses sont influencés par le ciel et la terre en permanence.

Selon les théories de la médecine chinoise sur les soins de santé, il faut : « Nourrir le Yang au printemps et en été, le Yin en automne et en hiver ». « Nourrir le Yang » ici n’est pas seulement « tonifier le Yang ». Au contraire, au printemps, lorsque la terre renaît et prospère et que l’énergie Yang naturelle commence à s’épanouir, il est important de suivre la saison et de saisir les caractéristiques de la croissance printanière, de veiller à ce que l’énergie Yang continue de croître vigoureusement dans le corps.

L’énergie Yang du corps commence à augmenter après le début du printemps. Vous pouvez profiter de la montée de l’énergie du Yang et de l’accélération du métabolisme dans le corps pendant la saison printanière en adoptant des méthodes scientifiques de soin de santé. Vous pourrez alors obtenir deux fois plus d’effet avec deux fois moins d’effort.

Le printemps est une période où l’incidence d’effets négatifs tels que des maladies de la peau, des maladies cardiovasculaires, des maladies respiratoires, des maladies gastro-intestinales et de nombreuses autres maladies, est élevée. Par conséquent, les soins de santé au printemps sont particulièrement importants pour toutes les personnes, notamment les personnes d’âge moyen et les personnes âgées. Au printemps, pour rester en bonne santé, l’organisme doit s’adapter aux lois du climat et aux changements physiologiques, pour éviter tout problème.

Le printemps est une période où l’incidence d’effets négatifs tels que les maladies de la peau, des maladies cardiovasculaires, des maladies respiratoires et de nombreuses autres maladies, est élevée. (Image : silviarita / Pixabay)

La règle des 5 « non » :

1. Non humide

Il est recommandé d’ouvrir les fenêtres pour aérer les pièces, de garder les literies et les vêtements secs et respirants, et de porter plutôt des vêtements amples en coton pour éviter l’eczéma. En outre, il faut éviter de faire les exercices dans un endroit humide, et veiller à vous sécher rapidement après avoir transpiré.

2. Non acide

Le régime de printemps doit être « moins acide et plus sucré ». Si vous mangez des aliments acides au printemps, l’énergie de votre foie sera trop forte, parce que le foie est originellement hyperactif au printemps, et cette intense activité a tendance à endommager la rate et l’estomac. Évitez donc les aliments acides dans votre régime de printemps.

Les aliments acides incluent le mouton, la caille, les cacahuètes frites, les graines de melon frites, les poissons de mer, les crevettes et le crabe. Il est conseillé de consommer des produits sucrés et chauds pour nourrir la rate. Vous pouvez manger plus d’ignames, de pousses de bambou de printemps, d’épinards, de jujubes, de poireaux, etc. Vous pouvez également utiliser l’igname et la larmille (ou larmes de Job) à raison de 30 grammes de chaque, le millet à raison de 75 grammes, les graines de lotus à raison de 25 grammes, 10 jujubes cuites en bouillie et ajouter un peu de sucre comme aliment principal pour une consommation à long terme.

3. Non froid

Il est important de se tenir au chaud au printemps pour éviter l’invasion de vent-froid. En outre, du point de vue de la médecine chinoise, le printemps est la saison où tout se rétablit et se développe. Notre propre énergie Yang rayonne également vers l’extérieur. Afin d’éviter une trop grande fuite du Qi Yang, il ne faut pas abandonner prématurément les vêtements chauds, il faut se donner plus de temps pour ajuster l’équilibre Yin et Yang du corps, s’adapter aux nouvelles conditions climatiques, au début du printemps pour essayer de rendre le corps « non gelé, non froid ».

4. Non statique

Au printemps, l’énergie Yang commence à augmenter, et le corps humain devrait profiter de cette caractéristique naturelle pour se concentrer sur la nutrition du Yang. Les gens doivent sortir activement pour faire de l’exercice. Pour les personnes âgées, il est recommandé de sortir après le lever du soleil et de boire de l’eau chaude, du lait, de la soupe ou d’autres boissons chaudes avant l’exercice. Cette activité a pour but de vous apaiser.

Les personnes âgées doivent sortir pour faire de l’exercice après le lever du soleil et boire de l’eau chaude, du lait, de la soupe et d’autres boissons chaudes avant l’exercice. (Image : Jackie Matthews / Pixabay)

5. Non colérique

Le printemps correspond à la croissance de l’énergie Yang qui rend le foie hyperactif et génère des émotions telles que l’impatience. Il est donc important de faire preuve d’ouverture d’esprit et d’harmonie dans le corps et l’esprit. La dépression peut entraîner une stagnation du qi du foie, ce qui réduit également l’immunité et peut facilement conduire à une maladie mentale, une maladie du foie, une maladie cardiovasculaire, etc.

Au printemps, la santé doit se concentrer sur la nutrition du foie

Selon la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, les changements climatiques des quatre saisons de la nature correspondent aux changements du corps humain. Le printemps est la saison qui correspond au foie, l’un des cinq organes du corps humain, donc les soins de santé au printemps doivent se concentrer sur la nutrition du foie, en utilisant des méthodes de soins de santé appropriées de la médecine chinoise pour nourrir et protéger le foie, maintenir et renforcer l’équilibre du yin et du yang du corps, de manière à atteindre l’objectif de « l’équilibre dynamique du Yin et du Yang, l’esprit de guérison ».

1. Réguler les émotions

La clé pour nourrir le foie au printemps est de réguler les émotions, en maîtrisant et en régulant les sept émotions que sont le bonheur, la colère, l’inquiétude, la pensée, la tristesse, la peur et l’effroi. Si vous pensez trop et que vous vous inquiétez, cela affectera le flux du qi du foie, de sorte que le qi du corps sera déséquilibré. Le qi du yin et du yang, ainsi que la circulation sanguine et le fonctionnement des organes internes en seront affectés, ce qui pourra conduire à la maladie. Il est important de garder un esprit heureux et émotionnellement optimiste au printemps, afin que le foie et le sang puissent être régulés en douceur et jouer un rôle dans l’élimination des maladies et le renforcement du corps.

2. Se couvrir

Le début du printemps se caractérise par un temps d’abord chaud, puis froid, avec de fréquentes vagues de froid. Il est important de suivre les changements climatiques liés aux saisons pour prévenir le froid et maintenir le chaud, afin que l’énergie Yang ne soit pas réduite. Cette approche scientifique de protection contre le froid est propice au maintien de l’énergie Yang du corps, qui protège efficacement contre les assauts du froid, prévient les infections respiratoires au printemps et évite les accidents vasculaires cérébraux et les infarctus aigus du myocarde.

3. Manger des aliments à la saveur piquante et douce

Il est déconseillé de manger des aliments à saveur acide au printemps, lorsque l’énergie Yang est en train d’émerger. Comme la saveur acide pénètre dans le foie et possède un caractère astringent, elle ne favorise pas le développement du Qi Yang et le drainage du Qi de foie, et affecte la fonction de transport de la rate et de l’estomac. Il est conseillé de manger des aliments piquants et sucrés au printemps pour convenir à la croissance du Yang du foie.

En termes d’alimentation, vous devriez consommer des oignons verts, du gingembre, des poireaux et de l’ail, qui sont tous des aliments piquants qui nourrissent l’énergie printanière. Vous devriez également prendre suffisamment de vitamines. Le chou frisé, le chou cavalier, le brocoli et d’autres légumes frais crucifères sont non seulement riches en vitamine C, mais ont également des effets anticancéreux et antiviraux. Les carottes, les épinards et d’autres légumes jaune-vert sont riches en vitamine A et ont pour fonction de protéger et de renforcer la muqueuse des voies respiratoires supérieures et les cellules épithéliales des organes respiratoires, ce qui leur permet de résister à divers facteurs de maladie.

Les carottes, les épinards et d’autres légumes jaune-vert sont riches en vitamine A.(Image : RitaE / Pixabay)

4. Pratiquer des exercices

Tout est vibrant et florissant au printemps. En ce qui concerne le corps humain, le Yang du foie se développe et le qi et le sang circulent. À cette période, pour se conformer au rythme de printemps, il est recommandé de pratiquer des exercices, de sorte que le corps puisse se détendre, que le qi et le sang ne soient pas réprimés, que les diverses fonctions des organes internes atteignent leur potentiel maximum. Mais ne faites pas trop d’exercices, pour éviter de trop transpirer et de blesser le Yang, ce qui est contraire à l’objectif du printemps et de l’été, qui est de nourrir le Yang.

Traduit par Shao Yongze

Version en chinois : 春季养生先养肝 “4宜5不”要记住