Comment les émotions influent sur l’apprentissage en maternelle

Par Vision Times
Le 17/11/2020
Les conflits perçus par les enseignants entraîneraient une baisse en termes de motivation et d’aptitudes pré-académiques en mathématiques et en lecture chez les enfants de maternelle. Une nouvelle étude finlandaise le montre. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Les conflits perçus par les enseignants entraîneraient une baisse en termes de motivation et d’aptitudes pré-académiques en mathématiques et en lecture chez les enfants de maternelle. Une nouvelle étude finlandaise le montre. (Image : pixabay CC0 1.0)
 

Les conflits perçus par les enseignants entraîneraient une baisse de la motivation et des aptitudes pré académiques en mathématiques et en lecture chez les enfants de maternelle. Une nouvelle étude finlandaise le montre. La maternelle représente un contexte crucial dans lequel les enfants développent des compétences et des schémas d’apprentissage. Ces derniers constituent la base du développement de compétences importantes pour la réussite scolaire ultérieure.

Étant donné les effets durables des enseignements de la maternelle sur la scolarité ultérieure, il est important de comprendre les facteurs associés à l’apprentissage et à la motivation des enfants pendant cette période. La qualité de l’interaction entre les enseignants et les élèves s’est avérée importante en termes de résultats scolaires et socio-émotionnels.

Toutefois, une grande partie des travaux antérieurs dans ce domaine ont porté sur les enfants scolarisés dans les grandes classes de l’école primaire et ont été menés aux États-Unis. Le nombre d’études menées dans d’autres domaines et dans les maternelles en particulier s’est révélé moins important.

 

La qualité des relations entre enseignants et élèves de maternelle exerce une influence considérable sur la scolarité ultérieure des enfants. Les enseignants devraient en prendre conscience. Le résultat des études en témoigne. (Image : via pixabay / CC0 1.0)
La qualité des relations entre enseignants et élèves de maternelle exerce une influence considérable sur la scolarité ultérieure des enfants. Les enseignants devraient en prendre conscience. Le résultat des études en témoigne. (Image : pixabay CC0 1.0)
 

Des chercheurs de l’université de Jyväskylä, de l’université de Finlande orientale et de l’université new-yorkaise d’Abu Dhabi ont étudié les liens réciproques existant entre la qualité des relations enseignants-enfants et l’intérêt ainsi que les compétences pré-académiques des enfants en matière d’alphabétisation et de mathématiques en Finlande.

Le nombre de participants à l’enquête s’est élevé à 461 pour les enfants finlandais de maternelle (âgés de 6 ans ) et de 48 pour les enseignants. Cette étude fait partie de l’étude sur le stress des enseignants, menée par le professeur Marja-Kristiina Lerkkanen et le professeur associé Eija Pakarinen à l’université de Jyväskylä.

D’après les résultats des enquêtes, les conflits perçus par les enseignants entraîneraient une baisse de la motivation et des aptitudes pré académiques en mathématiques et en lecture chez les enfants de la maternelle. Lorsque les enfants vivent des conflits avec les enseignants, il se peut que les émotions négatives liées à ces conflits nuisent à la motivation des enfants et diminuent leur intérêt pour les tâches académiques.

Il se pourrait également que les enfants en proie aux conflits manquent de temps pour apprendre la lecture, l’écriture et les mathématiques, soit parce qu’ils sont démotivés, soit parce que les enseignants doivent consacrer plus de temps aux problèmes de discipline.

 

La qualité de l’interaction entre les enseignants et les apprenants joue un rôle déterminant dans divers résultats académiques et socio-émotionnels (Image : pixabay / CC0 1.0)
La qualité de l’interaction entre les enseignants et les apprenants joue un rôle déterminant dans divers résultats académiques et socio-émotionnels (Image : pixabay CC0 1.0)
 

La qualité des relations entre enseignants et élèves de maternelle exerce une influence considérable sur la scolarité ultérieure des enfants. Les enseignants devraient en prendre conscience. Le résultat des études en témoigne. Il serait important d’élaborer des programmes et des interventions préalables avant l’emploi et lors de l’emploi pour aider les enseignants à établir des relations favorables et sans conflit avec les enfants.

Les programmes de formation des enseignants peuvent également être utiles aux enseignants non seulement en ce qui concerne le contenu académique et les pratiques pédagogiques, mais aussi en ce qui concerne les stratégies qui permettent d’établir des relations de confiance avec les enfants. Le professeur Jaana Viljaranta, de l’Université de Finlande orientale, a déclaré : « Par opposition à la garderie, la maternelle introduit les enfants dans un environnement d’apprentissage plus structuré. Les expériences que les enfants acquièrent dans cet environnement peuvent avoir des conséquences à long terme sur le développement de leur motivation et de leurs compétences scolaires. Il est donc essentiel que nos enseignants soient conscients du pouvoir que leur interaction avec les enfants peut avoir, et qu’ils soient soutenus dans la recherche de moyens optimaux d’interaction avec chaque enfant, tout en tenant compte des forces et des besoins individuels ».


Fourni par : Université de Finlande orientale (Note : le contenu et la longueur des documents peuvent être modifiés).

Traduit par Marlène Deloumeaux

Version en anglais : Conflicts in Kindergarten Can Reduce Children’s Interest in Reading and Math