Le pouvoir guérisseur de l’oignon

Par Hermann Rohr
Le 18/08/2020
De nombreuses personnes ne jurent que par l’oignon, comme remède contre le rhume ou la grippe. La science a prouvé les incroyables vertus de l’oignon en tant que remède naturel pour de nombreuses pathologies. (Image :_Alicja_/ Pixabay)
De nombreuses personnes ne jurent que par l’oignon, comme remède contre le rhume ou la grippe. La science a prouvé les incroyables vertus de l’oignon en tant que remède naturel pour de nombreuses pathologies. (Image :_Alicja_Pixabay)
 

Il semble que l’oignon soit un puissant stimulant possèdant à la fois des propriétés nutritionnelles et curatives. En fait, plus les experts en apprennent sur l’oignon, plus ils réalisent que ses propriétés sont puissantes. Dans la médecine ayurvédique, l’oignon est utilisé depuis longtemps en cataplasme sur la poitrine ou les pieds pour soigner la toux, la grippe et la fièvre. Cette ancienne branche de la médecine indienne utilise même l’oignon pour soulager les douleurs chroniques et l’inflammation des articulations. De même, en « Occident » les homéopathes utilisent les propriétés de l’oignon pour combattre, entre autres, certains virus et diverses maladies.

Remède des populations autochtones indiennes

Les anciennes populations indigènes des Amériques connaissaient déjà les propriétés étonnantes de ce légume qui fait pleurer. Ils l’appréciaient pour ses propriétés curatives et l’utilisaient comme remède contre diverses maladies.

 

Certaines personnes mettent de l’oignon dans leurs chaussettes  comme remède contre le rhume ou la grippe. (Image : Hans Braxmeier / Pixabay)
Certaines personnes mettent de l’oignon dans leurs chaussettes  comme remède contre le rhume ou la grippe. (Image : Hans Braxmeier / Pixabay)
 

Plante médicinale de l’année 2015

Selon Wikipedia, l’oignon a même été choisi comme plante médicinale de l’année 2015. Il a été prouvé qu’il avait des propriétés antibactériennes, et la capacité de faire baisser la pression sanguine. Apparemment, il s’avère même efficace contre l’asthme. Ceci pourrait être dû au soufre qu’il contient. Mais ce n’est pas tout ce que cette merveilleuse plante peut nous offrir.

Que se passe-t-il lorsque vous mettez un oignon dans votre chaussette ?

La médecine populaire du moyen âge

Beaucoup de gens ne jurent que par l’oignon comme remède, et certains en mettent même dans leurs chaussettes pour soigner le rhume ou la grippe. Bien que les effets de cette pratique mystérieuse ne soient pas prouvés scientifiquement, nous sommes curieux de savoir pourquoi tant de gens s’émerveillent depuis si longtemps de cette pratique mystérieuse et pourquoi ils attribuent à l’oignon des effets curatifs ?

Eh bien, ce remède remonte aux années 1500. À l’époque, les gens pensaient que le fait de disposer des morceaux d’oignons crus autour de la maison pouvait vous protéger de la peste bubonique.

On pensait aussi que les maladies infectieuses se transmettaient d’une personne à l’autre par les miasmes, une forme nocive d’« air toxique ». Aujourd’hui, on ne parle plus de la théorie des miasmes, mais de la théorie de ce que nous appelons les germes.

La médecine traditionnelle chinoise

Selon la médecine traditionnelle chinoise et la réflexologie plantaire, les nerfs situés dans les pieds peuvent être stimulés par différents moyens, en interaction avec les organes et le bien-être du corps. Les nerfs du pied sont un point central pour la médecine orientale et ce, depuis des milliers d’années, car on pense qu’ils sont en lien avec les organes internes.

 

Remèdes traditionnels chinois. (Image : Flickr / CC 2.0>/a>)
Remèdes traditionnels chinois. (Image : FlickrCC 2.0>/a>)
 

Dans la médecine traditionnelle chinoise, l’acupression ou l’acupuncture ne sont pas les seuls moyens de stimuler les méridiens du corps, qui passent aussi par les pieds. Des herbes et des compléments végétaux peuvent également pénétrer dans les méridiens par le biais d’une relation de cause à effet.

La peau est plus qu'une simple couverture qui nous protège du monde extérieur. C’est aussi un organe qui respire et transpire et dont la fonction consiste à réguler la température du corps. Elle interagit avec l’environnement, pour ainsi dire. Il existe 6 méridiens qui traversent les pieds et sont en correspondance avec les organes internes comme la vessie, la vésicule biliaire, l’estomac, le foie, la rate et les reins.

Si l’on considère que les oignons sont riches en composés sulfuriques, qui leur confère leur odeur piquante, il n’est peut-être pas faux de penser que ces composés peuvent s’infiltrer dans le corps à travers la peau des pieds, et agir sur les méridiens qui passent par les pieds. En substance, cela peut produire l’effet souhaité et servir de remède en cas de toux ou de grippe.

Que dit la science ?

Il convient de noter que la science n’est pas le tout de la connaissance humaine. C’est un domaine de recherche sur le corps, la vie et l’univers. Beaucoup de choses considérées comme des faits crédibles par les profanes, parce qu’elles ont été validées par les scientifiques, ne sont que des théories établies par des « experts » qui apprennent et évoluent constamment eux-mêmes, au fur et à mesure que le corpus de la recherche scientifique s’élargit.

Souvent, les termes « la science dit » ou « selon la science », etc., sont utilisés comme un bâton pour réfuter la mythologie, les coutumes et les branches alternatives de la science qui remontent parfois à des milliers d’années au-delà de notre science.

Dans de nombreux cas, la science redécouvre ce que les soi-disant sciences et croyances anciennes décrivaient en utilisant un langage très riche. Même la science, avec ses preuves empiriques et ses « faits » évalués par des pairs, doit être envisagée avec réserve et ne pas être considérée comme une religion dogmatique.

 

Dans de nombreux cas, la science redécouvre ce que la science et les croyances anciennes décrivaient en utilisant un langage très riche. (Image : Maxpixel)
Dans de nombreux cas, la science redécouvre ce que la science et les croyances anciennes décrivaient en utilisant un langage très riche. (Image : Maxpixel)
 

Que dit la science sur les oignons et leurs propriétés curatives ?

Valeurs nutritionnelles

Selon la science, les oignons ont de nombreuses et riches propriétés nutritionnelles. D’après le Journal of Hypertension, il existe un lien entre la consommation d’oignons et une bonne santé cardiovasculaire. Le journal poursuit en disant que les légumes comme l’oignon et l’ail peuvent réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Une étude de 6 ans sur des patients atteints de diabète de type 2 a montré qu’ils couraient moins de risques de souffrir de maladies cardiaques s’ils consommaient régulièrement des oignons et d’autres légumes contenant de l’allium.

 

Oignons rouges. (Image : Lena Petersson / Pixabay)
Oignons rouges. (Image : Lena Petersson / Pixabay)
 

Tension artérielle

Selon une autre étude, les oignons se sont révélés être un excellent aliment de base  à ajouter à l’alimentation quotidienne. L’étude a montré que les antioxydants contenus dans les oignons ont un effet antihypertenseur. En d’autres termes, ils aident à réguler l’hypertension artérielle.  Apparemment, les résultats montrent que les oignons ont affecté les enzymes et les composés qui conduisent normalement à l’hypertension artérielle.

Propriétés anticoagulantes

La liste des bienfaits reconnus de l’oignon sur notre santé semble s’allonger encore et encore. Une étude affirme que l’oignon dépasse même l’ail dans la prévention des troubles de la coagulation sanguine qui peuvent conduire à des crises cardiaques ou des convulsions. D’autres études ont même montré que la combinaison d’oignons et d’ail crus peut empêcher les globules rouges de s’agglutiner.

Propriétés antimicrobiennes

Selon des recherches publiées en 2016, les nombreux avantages des oignons pour la santé pourraient découler du fait qu’ils possèdent des propriétés antimicrobiennes qui contribuent à éliminer divers types de germes et de bactéries.

Revenons à ce que les chercheurs ont découvert.

Apparemment, l’oignon rouge, l’oignon jaune et l’oignon blanc aident à éliminer diverses souches de bactéries, dont le Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline (MSSA). « Le MSSA, ou Staphylococcus aureus, est une bactérie commune que l’on trouve couramment sur la peau ou à l’intérieur des voies respiratoires ».

En 2018, l’International Journal of Biological Macromolecules a affirmé que l’oignon pourrait avoir une application potentielle dans l’industrie médicale en raison de sa riche action antioxydante et des polysaccharides aux effets antimicrobiens qu’il contient.

En résumé sur les oignons

Dans l’ensemble, l’oignon s’est avéré être un puissant antioxydant et une source de vitamines. Il a été prouvé qu’il possède des effets antimicrobiens qui pourraient même trouver des utilisations dans l’industrie médicale. L’oignon favorise une digestion saine et pourrait même aider à prévenir les diarrhées liées au Clostridium difficile, qui provoque une inflammation du côlon.

Ce merveilleux végétal constitue également une source naturelle d’inuline et d’oligofructose, qui « ont été utilisés dans de nombreux pays pour remplacer la graisse ou le sucre et réduire les calories d'aliments tels que la crème glacée, les produits laitiers, les confiseries et les produits de boulangerie ». « L’inuline et l’oligofructose ont des valeurs caloriques inférieures à celles des hydrates de carbone typiques en raison des liaisons β(2-1) qui relient les molécules de fructose ».

L’oignon peut même aider à réguler le taux de glucose dans le sang. Une étude a montré qu’une alimentation riche en oignons peut faire baisser le niveau de glucose. La raison en est que l’oignon permet de réduire la glycémie à jeun chez les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2.

Depuis des milliers d’années, l’homme utilise l’oignon pour prévenir et traiter les maladies.  Bien que la science n’ait pas entrepris de recherches concluantes sur les effets de l’oignon dans les chaussettes pour traiter la grippe ou la toux, les avantages mentionnés plus haut ne peuvent que nous conforter dans l’idée que l’oignon a un effet certain sur la santé.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : The Healing Power of Onions: Bacteria, Diabetes, Flu, and in Your Sock?