Liu Ji et le Tripode Cen

Par Vision Times
Le 07/04/2020
Le Kuanding Ding de la période du printemps et de l’automne. (Image : National Palace Museum)
Le Kuanding Ding de la période du printemps et de l’automne. (Image : National Palace Museum)
 

L’État de Lu abrite un immense trésor connu sous le nom de Tripode Cen. Le trépied est immense et magnifique, avec à sa surface un motif raffiné et esthétique. Le roi de Lu considérait le trépied comme l’objet le plus précieux du pays.

Une année, l’état de Qi lança une violente attaque contre le royaume de Lu et vainquit l’armée du roi. Le roi de Lu envoya une personne pour négocier la paix avec le roi de Qi. Celui-ci déclara : «La bonne foi du royaume de Lu peut être démontrée en offrant le Tripode Cen au royaume de Qi.» Le roi de Lu était anxieux. S’il ne donnait pas le trépied au roi de Qi, ce dernier refuserait de signer la paix avec le royaume de Lu. S’il acceptait sa demande, il perdrait son bien le plus précieux. Il se trouvait face à un dilemme et ne savait comment résoudre ce problème.

Un fonctionnaire eut une idée : «Votre Majesté, le roi de Qi n’a jamais vu le trépied. Pourquoi ne pas lui offrir un autre trépied que le Tripode Cen ? Ainsi, nous pourrions non seulement signer un accord de paix, mais aussi conserver l’artefact le plus précieux de notre pays». «Magnifique!» s’exclama le roi de Lu et il accepta aussitôt la suggestion.

 

Le Mao Gongding sous la dynastie des Zhou de l’Ouest, de la collection du Musée du Palais national. (Image : Jason22 / wikimedia / CC BY-SA 4.0)
Le Mao Gongding sous la dynastie des Zhou de l’Ouest, de la collection du Musée du Palais national. (Image : Jason22 / wikimedia / CC BY-SA 4.0)
 

Le roi de Lu envoya donc un autre trépied au roi de Qi. En l’observant attentivement, celui-ci trouva que, bien que la conception de ce trépied fût ingénieuse, il ne semblait pas aussi extraordinaire qu’on le laissait croire. De plus, il l’avait obtenu si facilement qu’il doutait qu’il s’agisse du Tripode Cen. Comment pouvait-il en vérifier l’authenticité ?

Un fonctionnaire lui suggéra : «J’ai entendu dire que Liu Ji (à savoir Liu Xiahui) est la personne la plus fiable du royaume de Lu, elle ne ment jamais. Nous pouvons l’inviter et lui demander la vérité à propos du trépied». Le roi de Qi accepta cette suggestion et envoya un messager pour informer le roi de Lu de ses intentions.

Le roi de Lu n’eut d’autre choix que d’inviter Liu Ji au palais royal. Il lui expliqua la situation et le supplia : «Pour garder le trésor le plus précieux du royaume de Lu, je vous supplie de mentir pour cette fois.»

 

L’âge du bronze en Chine a commencé à la fin de la dynastie Xia (XVIIe siècle avant J.-C.) et a duré environ 1 500 ans à travers plusieurs dynasties, de la priode Shang à celle des Zhou occidentaux et des Zhou orientaux. (Image : National Palace Museum)
L’âge du bronze en Chine a commencé à la fin de la dynastie Xia (XVIIe siècle avant J.-C.) et a duré environ 1 500 ans à travers plusieurs dynasties, de la priode Shang à celle des Zhou occidentaux et des Zhou orientaux. (Image : National Palace Museum)
 

Après avoir réfléchi pendant un certain temps, Liu Ji répondit avec sérieux : «Vous considérez le Tripode Cen comme la chose la plus importante, mais en ce qui me concerne, je suis convaincu que l’honnêteté est la chose la plus importante. C’est un principe fondamental que j’applique dans mes rapports avec les gens, et je m’y suis tenu toute ma vie. Vous voudriez maintenant que je détruise cette base fondamentale de l’être humain pour que vous puissiez conserver votre trésor. Je vous demande pardon. Je ne peux pas le faire». Après avoir écouté ces sages paroles, le roi de Lu réalisa qu’il ne servait à rien de discuter davantage. Il offrit donc le Tripode Cen au roi de Qi et signa avec lui un traité de paix.

Dans ce conflit d’intérêts, par delà la vie et la mort, Liu Ji a pu rester fidèle à ce qu’il considérait être la base d’un être humain : l’honnêteté, qui a une valeur inestimable. Ce véritable sage est un modèle de droiture.


Traduit par Swanne

Version en anglais : Liu Ji and the Tripod Cen