Press "Enter" to skip to content

Tradition. Un médecin guérit la pauvreté

CHINE ANCIENNE > Tradition

Une robe impériale de la dynastie Qing. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
 

Ye Tianshi était originaire du Royaume de Wu (aujourd’hui Suzhou) sous la dynastie Qing. Né dans une famille de médecins, son grand-père et son père étaient des médecins réputés.

Ye lisait beaucoup de livres médicaux depuis son enfance. Diligent et ayant appris auprès de 17 médecins spécialisés, il maîtrisait parfaitement la science médicale. Les patients venaient en masse de partout pour lui demander des soins.

Un jour, Ye sortit dans sa chaise à porteurs. Un villageois était agenouillé au bord de la route, demandant à être soigné. Ye s’arrêta et lui posa un diagnostic immédiat. Ye lui dit : « Votre pouls est tout à fait normal, qu’est-ce qui vous fait penser que vous êtes malade ? »

Le villageois lui répondit : « vous êtes un médecin si célèbre, je pense que vous pouvez reconnaître toutes sortes de maladies étranges. En fait, je souffre de la pauvreté ! Peut-on en guérir ? »

Un villageois était agenouillé au bord de la route, demandant à être soigné.  (Image : Epoch Times / CC0 1.0)
Un villageois était agenouillé au bord de la route, demandant à être soigné. (Image : wikimedia / Domaine public)
 

Ye dit avec un sourire : « ce n’est pas difficile à résoudre. Venez chercher une ordonnance dans la soirée, et votre maladie sera guérie dès que vous aurez pris le médicament que je vais vous prescrire ».

Le soir, le villageois alla chercher l’ordonnance. Ye lui demanda alors de ramasser les noyaux d’olive jetés dans les rues de la ville, de les mettre en terre, et lorsque les jeunes pousses deviendraient robustes, de le prévenir. Ensuite, Ye lui dirait quoi faire.

Le villageois fit ce que Ye lui demandait, et bientôt les jeunes pousses devinrent vigoureuses. Le villageois retourna voir Ye et lui fit part des résultats obtenus. Ye lui dit : « aujourd’hui, des gens viendront récupérer les jeunes pousses. Ensuite, vous pourrez les vendre à profit, ni trop cher ni trop bon marché ».

Ye demanda au villageois de ramasser les noyaux d’olive jetés dans les rues de la ville, de les mettre en terre, et lorsque les jeunes pousses deviendraient robustes, de le lui faire savoir. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Ye demanda au villageois de ramasser les noyaux d’olive jetés dans les rues de la ville, de les mettre en terre, et lorsque les jeunes pousses deviendraient robustes, de le lui faire savoir. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Dès lors, Ye utilisa les jeunes plants d’oliviers comme adjuvant dans ses ordonnances à base de plantes. Les patients se précipitaient pour acheter les jeunes plants, et bientôt le villageois se mit à gagner beaucoup d’argent et devint riche. Pour remercier le docteur Ye de son aide, les villageois lui rendirent visite et lui offrirent des cadeaux.

Ye demanda au villageois : « vos symptômes de maladie dus à la pauvreté ont-ils été guéris ? » Le villageois répondit : « avec votre pouvoir, il ont été complètement guéris .» L’histoire s’est répandue dans le Royaume de Wu.

Rédacteur Camille A.

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.