Press "Enter" to skip to content

Tradition. Découvrir la sagesse à travers une histoire de poires

CHINE ANCIENNE > Tradition

Une inspirante histoire de poires montre comment transformer les revers en opportunité. (Image : Prawny / Pixabay)

À la fin de la dynastie Qing, il y avait un magasin de pâtes de fruits aux poires très prospère dans le district de Zhabei à Shanghai. Une enseigne avec les mots « Les cieux savent » était accrochée à la porte. L’histoire suivante raconte l’origine de cette prospérité.

En face du magasin de pâtes de fruits à la poire se trouvait un magasin de fruits appartenant à une famille du nom de Yu. Au cours de la huitième année de Guangxu, Mr Yu acheta 50 paniers de poires dans la  ville de Laiyang, province du Shandong. En raison du temps nécessaire pour transporter ces paniers de poires depuis le Shandong, les peaux des poires se flétrirent et les fruits commencèrent à pourrir avant d’arriver à leur destination finale. Peu importe comment Mr Yu fit sécher les poires pourries au soleil et les pela, personne ne voulut en acheter.

En face du magasin de Mr Yu, il y avait une petite boutique où vivait un couple

Ils n’avaient pas de quoi se nourrir. Voyant Mr Yu jeter toutes ces poires pourries, le couple les récupéra, les pela, jetant les parties pourries. Les fruits étaient savoureux, alors le couple décida de couper en morceaux les parties des poires en bon état et de vendre chaque morceau pour cinq yuans. L’entreprise commença à bien marcher.

Le couple se rendit au magasin de fruits de Mr Yu pour acheter toutes les poires pourries. Mr Yu pensait que ces poires pourries étaient sans valeur et que c’était une opportunité de les vendre à bon marché. Après avoir coupé les poires, le couple décida de les faire confire avec du sucre dans un grand bocal. Ce faisant, ils devinrent encore plus délicieux et se vendirent encore mieux sur le marché. Plus tard, le couple acheta partout des poires pourries, les utilisant pour fabriquer du jus de poire, puis des pâtes de fruits.

L’impératrice douairière Cixi rend hommage au couple

Comme il n’y avait plus de poires à manger au printemps, les gens achetèrent les pâtes de fruits aux poires, et elles devinrent bientôt célèbres dans le sud. Au cours de la deuxième année, un envoyé de la cour impériale se rendit dans le district de Zhabei à Shanghai et acheta des pâtes de fruits. Il leur trouva un goût aigre-doux si délicieux qu’il décida de les ramener à Pékin et de les offrir à l’impératrice douairière Cixi.

Le petit magasin devint un grand magasin prospère et célèbre pour la qualité de ses pâtes de fruits aux poires. (Image : Peinture de l’époque de la dynastie Qing / Musée National du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0)
Le petit magasin devint un grand magasin prospère et célèbre pour la qualité de ses pâtes de fruits aux poires. (Image : Peinture de l’époque de la dynastie Qing / Musée National du Palais de Taiwan / @CC BY 4.0)

L’impératrice douairière Cixi qui souffrait d’une toux persistante trouva les pâtes de fruit savoureuses et sentit que sa toux s’était apaisée après les avoir mangées. Elle demanda alors qu’un hommage soit rendu au couple à l’origine des pâtes de fruits. À dater de ce jour, le commerce devint florissant et le couple ouvrit officiellement un magasin de confiserie de pâtes de fruits aux poires. Après avoir secrètement mené son enquête, Mr Yu, le propriétaire du magasin de fruits, comprit que ces pâtes de fruits provenaient des poires pourries. Il en fut jaloux, mais ne le montra pas ouvertement, de peur d’offenser l’Empereur.

« Les cieux savent »

Un soir, Mr Yu écrivit sur un morceau de papier les mots « Les cieux savent » et l’afficha sur la porte du magasin du couple. Le lendemain, en lisant les trois mots, le couple fut très surpris, pensant que quelqu’un cherchait à leur causer des problèmes.

Le mari déclara en souriant : « Je cherchais  justement  un nom pour notre magasin. Aujourd’hui, quelqu’un a affiché ce papier à notre porte. C’est extraordinaire. L’Empereur, qui représente les cieux, a même mangé nos pâtes de fruits aux poires. Le magasin devrait porter le nom de " Les cieux savent ". Je vais donner ce nom à notre magasin ! » Il fabriqua une énorme enseigne et les gens qui vinrent ensuite
comprirent en la voyant que l’empereur et la reine mère adoraient les pâtes de fruits aux poires. En conséquence, l’entreprise connut un succès encore plus grand.

La tentative de Mr Yu destinée à faire du tort au couple avait échoué. Elle avait au contraire  rendu les affaires de la boutique de pâte de fruits plus prospère, et les mots  répétés par d’autres, le rendirent encore plus jaloux. Il  dessina alors sur le mur de la boutique, une tortue, avec la tête rentrée, et écrivit le mot : « Honteux ».

Quand une histoire de poire révèle la sagesse

Le lendemain, le couple fut une nouvelle fois surpris, puis ils dirent en même temps : « Utilisons la tortue comme emblème. » Les pâtes de fruits aux poires peuvent soulager la toux et prolonger la vie, et la tortue est un symbole de longévité. Depuis, la marque avec la tortue devint célèbre à Shanghai.

Mr Yu, le propriétaire du magasin de fruits était un homme intelligent. Il a fait preuve d’une grande imagination, mais a manqué de prévoyance et d’ouverture d’esprit. Dans le but de générer un petit gain, il a utilisé des principes contraires à l’éthique et finalement, il a ruiné ses idées créatives et a été vaincu.

Le couple du magasin de pâtes de fruits a au contraire fait preuve d’une grande sagesse. Peu importe à quel point le propriétaire du magasin de fruits a été méchant ou provocateur, ce couple est resté impassible et a gardé un cœur généreux et gentil.

Qu’est-ce que la sagesse ?  Etre capable de considérer chaque revers ou complot comme une opportunité. Même si quelqu’un vous maltraite, vous  humilie ou vous écrase sous son pied, vous pouvez toujours avec de la gaieté « attraper les lacets quand le pied se soulève ». C’est la sagesse ! C’est une grande sagesse, la plus haute sagesse !

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.