Press "Enter" to skip to content

Tradition. Comment découvrir un voleur en le déstabilisant

CHINE ANCIENNE > Tradition

Le voleur a été capturé, non en augmentant la sécurité mais du fait de ses propres habitudes (image : vision times.com)

Au cours du règne de l’empereur Qianlongau XVIIIe siècle, un voleur passait son temps à dérober les trésors du palais. Le voleur arrivait à entrer et sortir du palais sans laisser de trace malgré les hautes murailles, les douves profondes et la présence des gardes du palais.

Les capacités du voleur ninquiétaient pas beaucoup lempereur jusquà ce quun jour, Qianlong découvre que son sceau de jade avait disparu de la Salle d'étude impériale. Cela le rendit furieux. Il ordonna une fouille approfondie, sans oublier de retourner ne serait-ce qu’une seule pierre.

Trois jours plus tard, le sceau de jade réapparut mystérieusement sur la table de Qianlong. Qianlong paniqua, en se disant : « Ce voleur se déplace si librement aussi bien à lintérieur quà lextérieur du palais. Que faire si la prochaine fois, il veut ma tête ? » Il appela immédiatement ses ministres afin de discuter de la manière dattraper le voleur.

Le ministre Heshen déclara quil avait un plan infaillible. « Dabord, déployer trois mille gardes supplémentaires pour que le voleur ne puisse pas passer à travers. Deuxièmement, augmentez la surveillance du palais pour empêcher quiconque de préparer toutes activités malveillantes. Troisièmement, toutes les personnes qui entrent et sortent doivent être fouillées. Si vous suivez ces instructions, le voleur ne pourra pas séchapper. »

Qianlong accepta, mais le voleur n’était toujours pas attrapé et les vols continuaient, une autre réunion fût donc organisée. Cette fois, lempereur demanda à Yong Liu : « Monsieur Liu, vous avez toujours été un homme plein de ressources. Avez-vous une idée ? »

Liu répondit : « Votre Majesté, cette affaire peut être résolue avec ces trois mesures. Dabord, retirez tous les gardes supplémentaires. Deuxièmement, enlevez toutes les serrures de la salle du trésor. Troisièmement, ouvrez tous les coffres du trésor. Ceci fait, nous attraperons certainement le voleur. »

Qianlong était perplexe : « Ministre Liu, vous êtes habituellement si intelligent. Comment un plan aussi ridicule peut-il fonctionner ? » Liu sourit : « Votre Majesté, essayez je vous prie et vous verrez. » Qianlong ordonna que le plan soit suivi, et en dix jours on attrapa le voleur.

Le ministre Liu expliqua : « Le voleur avait des années dexpérience qui lui ont appris à se faufiler, à éviter les gardes, à se rendre à la porte, à ouvrir rapidement la serrure, à prendre le trésor et à séchapper rapidement. Tant que ces étapes successives sont effectuées avec précision et exactitude, le trésor peut être volé même si le palais est parfaitement sécurisé. Cependant, cette fois, quand le voleur est entré, il ny avait pas de gardes supplémentaires, pas de serrures sur les portes, et tous les coffres du trésor étaient ouverts. Le scénario a provoqué une situation sans précédent, alors il a paniqué. »

En fait, nos propres vies sont pleines de ce genre de situations. Nos succès préservent les habitudes qui nous ont apporté ce succès, mais une fois que la situation change, on peut être facilement complaisant envers ces vieilles habitudes et échouer en nous trouvant face à de nouvelles circonstances.

Ce nest pas un plan de sécurité infaillible qui a permis d’attraper le voleur. Ce nest pas un haut mur, un fossé profond, ou le nombre de gardes, mais ce sont les expériences antérieures du voleur qui ont causé sa perte.

Rédacteur Constance Ladoux