Press "Enter" to skip to content

Histoire. Les neuf chaudrons tripodes forgés sous la dynastie Xia

CHINE ANCIENNE > Histoire

Depuis que l’Assemblée de Tushan a établi le système du tribut, le tribut en bronze des neuf États a augmenté d’année en année. Pour commémorer cet événement historique, l’empereur Yu le Grand a décidé de forger neuf chaudrons tripodes, ou neuf Ding (鼎) en chinois, à partir du bronze qu’il avait reçu et d’en faire le symbole des neuf États. Les neuf chaudrons tripodes sont ainsi devenus le trésor national du Royaume Xia(2100 – 1600 av. J.-C.).

Neuf États, neuf chaudrons tripodes en bronze

Suite à la mise en place du système de tribut à Tushan, des États vassaux envoyaient leurs chariots remplis de tributs à la dynastie Xia à Yangcheng, la capitale, en parcourant des milliers de kilomètres de chemin construit par Yu le Grand (2123 - 2025 av. J.-C.).

Parmi les tributs, il y avait des biens de valeurs, des produits de terroir, des trésors, des objets insolites ou des monnaies. Le plus précieux d’entre eux était le métal doré produit par les neuf États, à savoir le bronze. Avec le progrès de la technologie et l’amélioration du niveau de vie, la quantité de bronze offerte par les neuf États n’a cessé d’augmenter d’année en année.

Yu le Grand a donc décidé de commémorer l’Assemblée Tushan, un événement historique, en forgeant neuf chaudrons tripodes avec le bronze qu’il avait reçu de la part des seigneurs des neuf États et des chefs de tribus vivant aux alentours du Royaume Xia.

Sous l’ordre du roi, les artisans expérimentés, issus des familles qui fabriquaient des chaudrons tripodes depuis des générations, ont installé des ateliers à la montagne Jingshan, en périphérie de la capitale, pour fondre du bronze et forger neuf chaudrons tripodes.

Les neuf chaudrons tripodes forgés sous la dynastie Xia
Les neuf Etats à l’époque de Yu le Grand. (Image : wikimedia / User:Shibo77 / Domaine public)

Cinq ans après sa prise de pouvoir, Yu le Grand a terminé sa visite des différents États et comtés. Lorsqu’il est revenu à la capitale, les neufs chaudrons tripodes étaient prêts et nommés d’après le nom des neuf États : Jizhou Ding, Yanzhou Ding, Qingzhou Ding, Xuzhou Ding, Yangzhou Ding, Jingzhou Ding, Yuzhou Ding, Liangzhou Ding et Yongzhou Ding. Et chaque chaudron tripode aurait pesé 1000 « Jun » (15 000 kilos).

Les chaudrons tripodes, symbole du pouvoir régalien

Les images des neuf États gravées sur les robustes chaudrons tripodes sont comme les neufs États en miniature. La concentration des neuf chaudrons tripodes dans la capitale de Xia symbolise la centralisation du pouvoir royal. Les neuf chaudrons symbolisaient les neuf États avec celui de Yuzhou au milieu, signifiant que l’État de Yuzhou était l’État central. Et le fait que les neuf chaudrons étaient rassemblés à la capital Yangcheng indiquait que Yu le Grand, le roi de la dynastie Xia, était le chef des neuf États et que le pays était désormais unifié.

Ces neuf chaudrons sont également un symbole du mandat céleste pour les rois. Partout où se trouvaient les chaudrons, le pouvoir du roi était là, ainsi que le mandat du Ciel. Ils se sont déplacés suivant la transmission du pouvoir du roi ou du changement de capitale. La dynastie Xia ayant déplacé sa capitale à plusieurs reprises, les neuf chaudrons ont été déplacés d’Anyi à Yangcheng, Yangzhai et Zhenxun. Tout au long des dynasties Xia, Shang et Zhou, les neuf chaudrons étaient considérés comme des symboles de l’autorité suprême du monarque.

Les chaudrons tripodes et la spiritualité

Ils étaient également décorés de magnifiques gravures en relief représentant les célèbres montagnes et rivières afin d’aider les gens à mémoriser la topographie de leur propre pays et éviter de se perdre dans les montagnes. Les autres motifs avaient pour but de montrer aux habitants de ces États les divins et les perfides, de leur apprendre à respecter les divins et à se protéger contre le mal, les fantômes et les monstres nuisibles.

Les neuf chaudrons tripodes sont liés à la vertu de chaque dynastie. Lorsque Xia était dotée de beaucoup de vertu, la fabrication de ces neuf chaudrons tripodes a apporté l’harmonie au sein de la société, la connexion entre le ciel et l’homme et la bénédiction du ciel. Il est dit que les décorations sur les neuf chaudrons tripodes ont été sculptés avec la puissance des cieux, apportant la stabilité à la société et le bien-être à tout le peuple. Alors que vers la fin de la dynastie Xia, lorsque Jie, le dernier roi est devenu un tyran, les neuf chaudrons tripodes ont montré des phénomènes anormaux.

Les neuf chaudrons tripodes forgés sous la dynastie Xia
Un chaudron tripode en bronze. (Image : wikimedia / Domaine public)

Après la dynastie Xia, les neuf chaudrons tripodes ont été transportés à la capitale de la dynastie Shang (1600 – 1046 av. J. -C.) de Hao Yi, et lorsque Zhou, le dernier roi de la dynastie Shang (1075 - 1046 av. J. -C.) n’avait plus de vertu, les chaudrons tripodes sont passés entre les mains de la dynastie Zhou (1045 – 256 av. J. -C.).

La dynastie Zhou se considérait comme successeur de la dynastie Xia et avait un grand respect pour les neuf chaudrons tripodes. Ayant détruit la dynastie Shang, le roi Wu de Zhou a exposé les neuf chaudrons tripodes. Lorsque le roi Cheng de Zhou est monté sur le trône, son ministre Zhougong lui a construit la capitale Luoyi. Il a transporté respectueusement les neuf chaudrons tripodes vers la nouvelle capitale, où le roi Cheng a présidé un grand rituel et les a installés dans le temple impérial. À la fin de la dynastie Zhou, les neuf chaudrons ont disparu lorsque la vertu du monarque s’est épuisée.

Rédacteur Si Xuan

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.