La Chine prévoit de réglementer la consommation alimentaire

Par Chris Cheng
Le 31/12/2020
La Chine pourrait bientôt limiter la quantité de nourriture offerte lors de banquets. (Image : 해연 임 / Pixabay)
La Chine pourrait bientôt limiter la quantité de nourriture offerte lors de banquets. (Image : 해연 임 / Pixabay)


Proposition de règlement

Le 22 décembre 2020, l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine a présenté un projet de loi visant à lutter contre le gaspillage alimentaire. Le gaspillage alimentaire en Chine est évalué à 18 millions de tonnes de nourriture par an, ce qui est suffisant pour nourrir 30 à 50 millions de personnes - l’équivalent des populations de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande réunies.

Le projet de loi vise à réduire le volume de nourriture offerte lors d’événements publics tels que les mariages et les banquets. Le projet de loi de 32 pages propose que les traiteurs utilisent la surveillance technologique pour contrôler la consommation excessive de nourriture des convives. Des amendes pouvant aller jusqu’à 12500 euros seront appliquées à tout diffuseur de propagande encourageant la surconsommation .

La Chine et les pénuries alimentaires

La politique économique du « Grand Bond en avant » lancée par Mao Zedong et mis en œuvre de 1958 à 1962, a plongé la Chine dans le chaos, menant à la « Grande Famine » responsable de la mort de dizaines de millions de chinois.

Le nouveau gouvernement communiste de l’époque a mis en place des politiques erronées visant à collectiviser l’agriculture et industrialiser le pays. Ces mesures ont conduit à une pénurie de nourriture, laissant le pays dans l’incapacité de nourrir ses citoyens. Dans les années 1950, le régime chinois a lancé un programme d’émission de coupons échangeables contre de la nourriture et d’autres biens.

Avec l’industrialisation, le pays a vu son économie commencer à prospérer et l’utilisation des coupons a progressivement diminué dans les années 1980, pour finalement prendre fin en 1993. La nouvelle richesse du pays a entraîné des changements dans la consommation alimentaire de ses citoyens.

Les événements récents ont perturbé l’approvisionnement alimentaire

En 2019, la propagation de la peste porcine africaine en Chine a causé la mort de 140 millions de porcs, soit 40 % de la population porcine. Cette perte a provoqué une énorme flambée des prix et de nombreux Chinois ont dû réduire leur consommation de porc. La crise a fait grimper le prix du porc de 135 % en février de cette année.

L’épidémie de coronavirus a perturbé la vie des gens dans le monde entier. Le virus du PCC (Parti communiste chinois) a également mis en danger la chaîne d’approvisionnement alimentaire de la Chine, avec la fermeture des restaurants et le confinement s’étalant sur plusieurs mois. Le fait de ne pas pouvoir honorer les commandes, ainsi que les perturbations dans les livraisons ont entraîné la pourriture des cultures dans les champs et privé les agriculteurs des revenus nécessaires à l’achat de semences et d’engrais.

Les multiples inondations survenues pendant la période végétative de 2020 ont encore aggravé le problème, le fleuve Yangtze ayant débordé, ruinant les récoltes et mettant en péril l’approvisionnement alimentaire de la Chine.

La réglementation selon Xi Jinping

Avant même que les événements de 2020 ne mettent la sécurité alimentaire sous pression, le président chinois Xi Jinping a commencé à considérer le gaspillage alimentaire comme un sujet de préoccupation. En août 2013, la campagne « Clean Your Plate » (Nettoyez votre assiette) a été lancée dans le but de limiter la consommation alimentaire au niveau individuel et de sensibiliser les consommateurs à être plus conscients de la surconsommation et du gaspillage.

 

Xi Jinping limitera-t-il la nourriture lors de son banquet avec les dirigeants étrangers ? (Image : The Russian Presidential Press and Information Office via Wikimedia / CC BY 4.0)
Xi Jinping limitera-t-il la nourriture lors de son banquet avec les dirigeants étrangers ? (Image : The Russian Presidential Press and Information Office via Wikimedia / CC BY 4.0)
 

À la suite de cette campagne, les responsables de Shanghai ont encouragé les citoyens à dénoncer tout gaspillage de nourriture. Dans la province de Heilongjiang, des caméras de surveillance auraient été installées par le gouvernement du district, dans le cadre d’un « système d’exposition au gaspillage de nourriture » afin de surveiller les travailleurs susceptibles de gaspiller de la nourriture. Les images des travailleurs surpris à jeter des restes de nourriture à trois reprises auraient été diffusées sur les écrans de télévision dans les cantines, dans le but de leur faire honte.

Consommation alimentaire et mukbang

La campagne « Clean Your Plate » a ciblé des phénomènes du genre mukbang, connu pour ses excès. Venu de Corée du Sud, le mukbang consiste à consommer des quantités massives de nourriture en se filmant devant son ordinateur tout en interagissant avec le public. Il est très populaire auprès des internautes.

La campagne « Clean Your Plate » a mis fin à cette pratique en Chine, qui, si elle devait perdurer, ferait l’objet d’une amende de 12500 euros avec la nouvelle loi sur la réglementation alimentaire.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : China Plans to Regulate Food Consumption