Press "Enter" to skip to content

Monde. Xi Jinping et Vladimir Poutine vont tenir une réunion virtuelle visant à renforcer les relations sino-russes

ACTUALITÉ > Monde

Alors que la pression diplomatique continue de s’intensifier aux États-Unis et dans d’autres pays occidentaux, le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine doivent tenir une réunion virtuelle en vue de renforcer les relations sino-russes, aujourd’hui 15 décembre.

Cette rencontre, annoncée par le ministère chinois des affaires étrangères, sera la deuxième discussion entre les deux dirigeants cette année et a été qualifiée de « démonstration d’unité » par les analystes. Après avoir été exclus du sommet sur la démocratie organisée par l’administration Joe Biden au début du mois, Pékin et Moscou veulent montrer leur entente contre Washington et les pressions étrangères.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, n’a pas révélé l’ordre du jour des discussions entre les deux présidents, mais a déclaré que les détails seraient communiqués après la fin de la réunion.

« Lors de la réunion, les deux chefs d’État feront un bilan complet des relations et de la coopération entre la Chine et la Russie dans divers domaines cette année et feront des plans de haut niveau pour le développement des liens bilatéraux l’année prochaine », a déclaré Wang Wenbin lors d’une conférence de presse quotidienne.

La réunion intervient après qu’un certain nombre de pays occidentaux aient opté pour un boycott diplomatique des prochains Jeux olympiques d’hiver en Chine, en suivant l’exemple des États-Unis.

L’administration Biden a justifié ce boycott en soulignant les graves violations des droits de l’homme commises par le Parti communiste chinois (PCC) à l’encontre des prisonniers de conscience et des nombreux musulmans ouïghours détenus dans des camps de concentration dans l’ouest de la Chine.

Les États-Unis et d’autres pays envoient traditionnellement des délégations de haut niveau à chaque édition des Jeux olympiques. Pour les Jeux olympiques d’été qui se sont déroulés à Tokyo cette année, la première dame Jill Biden a entrepris son premier voyage international en solo à la tête d’un contingent américain, tandis que le second gentleman Doug Emhoff a également conduit une délégation aux Jeux paralympiques en août.

Vladimir Poutine a accepté l’invitation de Pékin à se rendre à la cérémonie d’ouverture des Jeux, prévue en février de l’année prochaine. Cette annonce fait de lui le premier dirigeant mondial à confirmer qu’il assistera en personne à la cérémonie.

« L’objectif est de renforcer l’importance du sommet en personne, afin que les deux parties ne se contentent pas d’une simple poignée de main, mais qu’elles offrent un spectacle complet démontrant la solide amélioration des liens entre la Chine et la Russie sous l’égide de Xi Jinping et de Vladimir Poutine », a déclaré Alexander Gabuev, chercheur principal au Centre Carnegie de Moscou.

Li Yonghui, professeur spécialisé dans la Russie et l’Asie centrale à l’université de l’Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré que la rencontre avait une importance géopolitique et montrerait à l’Occident que les deux pays partagent de nombreux points communs.

« Les deux pays doivent produire une déclaration à l’issue de la réunion des hauts dirigeants qui démontre la position commune sur de nombreuses questions internationales », a déclaré Li Yonghui.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.