Press "Enter" to skip to content

Monde. Washington : sécurité renforcée avant l’investiture de Joe Biden

ACTUALITÉ > Monde

Le Pentagone mobilise jusqu’à 15 000 soldats de la Garde nationale pour protéger l’investiture du président élu Joe Biden le 20 janvier, dans la crainte de nouvelles violences. (Image : David Mark / Pixabay)
 

Alors que le jour de l’investiture de Joe Biden approche, Washington D.C. assiste à une rapide montée en puissance militaire. L’attaque du Capitole a alarmé les agences de sécurité qui ne négligent aucun détail pour s’assurer que rien d’inattendu ne se produise. Le Pentagone va déployer jusqu’à 20 000 soldats de la Garde nationale dans les rues. Ils apporteront leur soutien à la police du Capitole et au département de la police métropolitaine, qui disposent d’une puissance combinée de 6 000 agents. C’est plus de cinq fois les effectifs militaires que l’Amérique a actuellement stationnés en Irak et en Afghanistan.

Avant le 6 janvier (le jour de l’attaque), les autorités fédérales et municipales avaient cherché à limiter l’implication militaire le jour de l’investiture. Mais la situation est différente aujourd’hui. Les gardes nationaux qui protègent le Capitole ont été autorisés par le Pentagone à porter des armes létales afin de pouvoir répondre efficacement aux menaces. Plusieurs routes ont été temporairement fermées, pour être rouvertes après le jour de l’inauguration. Certaines photos circulant en ligne montrent des troupes de la Garde nationale se reposant près du bâtiment du Capitole.

« Cette zone du Capitole a été désignée comme aire de repos pour les membres de la Garde nationale lorsqu’ils sont en service mais entre deux tours de garde. Pour être clair, ce n’est pas l’endroit où ils se logent lorsqu’ils ne sont pas en service. Être présent est la première étape pour assurer la sécurité de nos citoyens et du Capitole de notre nation. Notre personnel de sécurité travaille par roulement et se repose quand il le peut pendant que d’autres montent la garde... Les membres de la Garde nationale sont en position de répondre aux exigences des autorités civiles soutenues, jusqu’à et y compris l’équipement de protectio, et être armés si nécessaire... La sécurité du public est notre première priorité », a déclaré la Garde nationale dans un communiqué. Les gardes ont été armés conformément à une demande faite par les autorités fédérales et approuvée par le secrétaire de l’armée américaine.

 

Le président Donald Trump et la première dame Melania, le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, plantent un arbre à la Maison Blanche au début de la première visite officielle du leader français à Washington, le 23 avril 2018. (Image : wikimedia / Steven L. Herman / Domaine public)
Le président Donald Trump et la première dame Melania, le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, plantent un arbre à la Maison Blanche au début de la première visite officielle du leader français à Washington, le 23 avril 2018. (Image : wikimedia / Steven L. Herman / Domaine public)
 

Le président Trump a annoncé qu’il n’assisterait pas à l’inauguration de Joe Biden. Il quittera Washington tôt le matin du 20 janvier, juste avant que Joe Biden ne prête serment. Bien que les plans d’adieux du président n’aient pas été annoncés, des rapports suggèrent qu’une cérémonie de départ de Donald Trump aura lieu à la base commune Andrews, avec un tapis rouge et une salve de 21 coups de feu. Il devrait rester en Floride pour planifier son futur parcours politique. Les anciens présidents Barack Obama, Bill Clinton et George W Bush assisteront à la cérémonie d’assermentation.

En ce qui concerne le financement de la cérémonie d’investiture, les grandes sociétés et les grandes technologies font apparemment la queue, prêtes à dépenser des sommes considérables. Parmi les principaux donateurs figurent Google, Microsoft, Boeing, Comcast, Qualcomm, Verizon, Anthem Inc. et bien d’autres encore. Le nombre exact de donateurs n’est pas connu et ne doit être révélé que 90 jours après l’inauguration.

Entre-temps, la maire de Washington, Muriel Bowser, a conseillé aux gens de ne pas assister personnellement à l’inauguration présidentielle. « Nous sommes tous concentrés sur la préparation de la prochaine inauguration présidentielle. Nos objectifs actuels sont d’encourager les Américains à participer virtuellement et de protéger le district de Columbia contre une répétition de la violente insurrection qui a eu lieu au Capitole et sur ses terrains le 6 janvier », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse. L’équipe de transition de M. Biden a également exhorté les gens à ne pas se rassembler pour l’événement. L’administration prévoit d’installer une exposition d’art sur le National Mall qui présentera des milliers de drapeaux américains ainsi que les drapeaux de tous les États et territoires.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Heavy Troop Buildup in Washington, DC Ahead of Biden’s Inauguration