Press "Enter" to skip to content

Monde. Procès d’impeachment : Donald Trump est acquitté par le Sénat

ACTUALITÉ > Monde

L’ancien président américain a salué sa victoire et promis de continuer à défendre « la grandeur de l’Amérique »

 

Le procès d’impeachment de Donald Trump au Sénat américain le 12 janvier 2021. (Image : Capture d’écran / @senate.gov)
 

Le Sénat américain a voté samedi 13 février l’acquittement de l’ancien président Donald Trump, accusé d’« incitation à l’insurrection » à la suite des violences au Capitole le 6 janvier. Ce deuxième procès en destitution de Donald Trump entamé mardi s’achève au bout de cinq jours par un second acquittement.

Seuls 57 sénateurs contre 43 ont voté l’inculpation de l’ancien président américain pour le délit d’« incitation délibérée à la violence contre le gouvernement des Etats-Unis ». Une majorité de deux tiers, soit 67 voix sur 100, était requise pour destituer l’ancien président.

Sept sénateurs républicains se sont joints aux 50 démocrates pour déclarer Donald Trump « coupable » de son rôle supposé dans l’assaut du Capitole. Le républicain Mitt Romney, seul élu de son parti à avoir voté pour destituer Donald Trump l’an dernier, a été suivi cette fois-ci par Richard Burr, Bill Cassidy, Susan Collins, Lisa Murkowski, Ben Sasse et Pat Toomey.

Les démocrates n’ont pas réussi à rassembler assez d’élus républicains pour que Donald Trump soit reconnu coupable et rendu inéligible pour un autre scrutin présidentiel à l’avenir.

Donald Trump a réagi au vote du Sénat, en saluant sa victoire dans une déclaration publiée par le Bureau de l’ancien président.

 

La déclaration de Donald Trump, 45e Président des Etats-Unis, suite à son acquittement le 13 février 2021 dans le procès d’impeachment. (Image : Capture d’écran / Tweeter)
La déclaration de Donald Trump, 45e Président des Etats-Unis, suite à son acquittement
le 13 février 2021 dans le procès d’impeachment. (Image : Capture d’écran / Tweeter)
 

« MAGA ne fait que commencer »

« Notre mouvement magnifique historique et patriotique, Make America Great Again, ne fait que commencer », a déclaré Donald Trump.

Dans son communiqué, il a pris date pour l’avenir : « Dans les mois qui viennent, j’aurai beaucoup de choses à partager avec vous et j’ai hâte de continuer notre incroyable aventure pour réaliser la grandeur de l’Amérique pour l’ensemble de notre peuple ».« Il n’y a rien que nous ne puissions accomplir ensemble », a-t-il assuré. « Nous avons tellement de travail devant nous, et bientôt nous émergerons avec une vision pour un avenir américain brillant, radieux et sans limites ».

Donald Trump a remercié son équipe juridique pour leur travail « en faveur de la justice et de la défense de la vérité ». Il a aussi exprimé ses « remerciements les plus profonds » aux républicains du Sénat qui « ont fièrement défendu la Constitution » et « les principes juridiques sacrés au cœur de notre pays ».

« Je tiens également à exprimer ma gratitude aux millions de citoyens décents, travailleurs, respectueux des lois, aimant Dieu et le pays qui ont courageusement soutenu ces principes importants en ces temps très difficiles et éprouvants », a déclaré Donald Trump.

« La plus grande chasse aux sorcières de l’histoire du pays »

Donald Trump a également dénoncé ce qu’il a décrit comme la « dernière phase de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire de notre pays ». « Aucun président n’a jamais vécu quelque chose de semblable », a-t-il constaté, en rappelant que « près de 75 millions de personnes, le nombre le plus élevé jamais connu pour un président en exercice, qui ont voté pour nous » sont aussi concernés.

Il a accusé les démocrates d’avoir utilisé une rhétorique autour des manifestations, l’ancien président américain appelant ses supporteurs à manifester « pacifiquement et patriotiquement » devant le Congrès, un argument que son équipe juridique a fait valoir dans le cadre de sa défense.

« C’est un triste commentaire sur notre époque qu’un parti politique américain se voit accorder un laissez-passer gratuit pour dénigrer l’état de droit, diffamer les forces de l’ordre, acclamer les foules, excuser les émeutiers et transformer la justice en un outil de vengeance politique et persécuter, mettre sur liste noire, annuler et supprimer toutes les personnes et tous les points de vue avec lesquels ils ne sont pas d’accord », a réagi Donald Trump.

« J’ai toujours été, et je serai toujours, un défenseur de l’état de droit inébranlable, des héros de l’application de la loi et du droit des Américains de débattre pacifiquement et honorablement des questions du jour sans malice et sans haine », a écrit le 45e président des Etats-Unis.

Il a terminé sa déclaration par le traditionnel « Que Dieu vous bénisse tous et que Dieu bénisse pour toujours les États-Unis d’Amérique ».