Press "Enter" to skip to content

Monde. Prétendu financement chinois à l’université d’Alabama

ACTUALITÉ > Monde

Le département de l’éducation enquête

L’Université de l’Alabama photographiée en 2017. (Image : Jim Bauer / Flickr / CC BY-ND 2.0)

Le 22 décembre, le Département de l’éducation a envoyé une lettre à l’Université d’Alabama demandant des informations sur tous ses contrats, dons ou accords de donation avec des entreprises et institutions financées par la Chine.

Parmi les entreprises et organisations figurant sur la liste du ministère de l’éducation figurent Huawei Technologies, l’Université technologique de Chengdu et l’Université de Jilin.

La lettre du ministère à l’Université de Chengdu fait référence à la loi sur l’enseignement supérieur de 1965, qui stipule que les établissements d’enseignement supérieur sont tenus de signaler tout don ou contrat « provenant d’une source étrangère, ou lié à celle-ci ».

Ce développement intervient alors que des liens potentiels entre l’Institut de virologie de Wuhan et l’Université d’Alabama ont été signalés.

L’université s’est penchée sur la question en examinant « tous les documents institutionnels connexes possibles afin de déterminer la base de la référence » et n’a trouvé « aucun lien entre l’Université d’Alabama et l’Institut de virologie de Wuhan, et aucune raison pour que l’Université d’Alabama soit répertoriée sur le site web », selon leur réponse par e-mail au journal Epoch Times, qui avait signalé les liens présumés.

Les responsables de l’Université d’Alabama ont contacté l’Institut de virologie de Wuhan pour demander pourquoi l’Université d’Alabama était listée sur leur site web, et ont demandé que la référence soit retirée, mais l’Institut de virologie de Wuhan n’a jamais répondu.

Selon une enquête récente du ministère de l’éducation, les universités américaines auraient omis de signaler 6,5 milliards de dollars de dons ainsi que des contacts avec l’étranger.

Les chiffres historiques du ministère et les chiffres récents en ligne ont également révélé que sur les 19,6 milliards de dollars de dons et de contrats étrangers déclarés par les universités entre 2014 et 2020, près de 1,5 milliard de dollars provenaient de Chine, plus de 1,1 milliard de dollars d’Arabie saoudite et un peu moins de 3,1 milliards de dollars du Qatar.

La plupart de ces fonds sont allés aux universités les plus grandes et les plus prestigieuses des États-Unis, qui ont également reçu des milliards de dollars par le biais d’une foule d’intermédiaires étrangers, selon le rapport du 20 octobre 2020.

Rédacteur Swanne Vi

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.