Press "Enter" to skip to content

Monde. Pourquoi le Japon a l’un des meilleurs systèmes de soins au monde ?

ACTUALITÉ > Monde

Il est bien connu que les Japonais ont l'un des taux d'espérance de vie les plus élevés au monde. Et cela est dû en grande partie à l'excellent système de soins de santé que le pays a mis en place. Tout, depuis l'assurance médicale, les protocoles hospitaliers et les honoraires des médecins, a été soigneusement systématisé pour s'assurer que les citoyens obtiennent les soins médicaux les moins chers, les plus rapides et les plus efficaces.

Le Japon est bien connu pour sa longue espérance de vie. C'est en grande partie dû à son système de soins. (Image : Wikimedia CC0 1.0)

Une étude Bloomberg a classé le Japon au quatrième rang pour ce qui est d'obtenir le meilleur rapport qualité-prix lorsqu'il s'agit de dépenses en soins de santé. Le coût des soins de santé par habitant pour le pays a été calculé à seulement 4 752 $US par personne, comparativement à 8 895 $US par personne aux États-Unis. Mais malgré des dépenses de santé beaucoup plus élevées, les citoyens américains ont vécu presque 5 ans de moins que les Japonais.

Se concentrer sur les citoyens

Les gens critiquent depuis longtemps le gouvernement américain pour avoir trop mis l'accent sur les profits des entreprises de soins de santé au détriment de ses citoyens. En revanche, le gouvernement japonais a été admiré pour avoir créé le système de santé du pays en mettant fortement l'accent sur le bien-être de sa population.

Le Japon est en mesure d'y parvenir en interdisant aux compagnies d'assurance de faire des profits excessifs, en acceptant les lacunes dans les soins de santé et en fixant des limites strictes quant au montant des honoraires que les médecins peuvent facturer.

Le Japon est en mesure d'y parvenir en interdisant aux compagnies d'assurance de faire des profits excessifs, en acceptant les lacunes dans les soins de santé et en fixant des limites strictes quant au montant des honoraires que les médecins peuvent demander. (Image: pixabay / CC0 1.0)
Le Japon est en mesure d'y parvenir en interdisant aux compagnies d'assurance de faire des profits excessifs, en acceptant les lacunes dans les soins de santé et en fixant des limites strictes quant au montant des honoraires que les médecins peuvent demander. (Image: pixabay / CC0 1.0)

"La plupart des médecins japonais gagnent beaucoup moins d'argent que leurs homologues américains. Les coûts administratifs sont quatre fois moins élevés qu'aux États-Unis, en partie parce que les compagnies d'assurance ne fixent pas les taux de traitement ou refusent les demandes d'indemnisation. Selon la loi, ils ne peuvent pas faire des profits ou faire de la publicité pour attirer des clients à faible risque et à haut profit", rapporte un article du Washington Post.

Aucun citoyen japonais ne se voit refuser la couverture médicale simplement parce qu'il souffre d'une condition préexistante. Et les gens ne font pas faillite en essayant d'obtenir un bon traitement pour le membre malade de leur famille.

Coûts des soins de santé

Selon la loi, tout le monde au Japon est tenu de prendre une assurance médicale. Le pays compte plus de 3 500 prestataires d'assurance maladie et huit systèmes d'assurance maladie, qui sont généralement divisés en deux : les régimes nationaux d'assurance maladie et les programmes d'assurance maladie des employés.

La plupart des citoyens japonais sont couverts par l'assurance maladie publique, qui couvre jusqu'à 70 % de leurs frais médicaux. Les 30 % restants devraient être couverts par les patients eux-mêmes.  Cependant, si le coût des soins médicaux est trop élevé, le gouvernement peut payer jusqu'à 90 % du coût. Et en ce qui concerne les personnes âgées, elles ne doivent payer que 10 % des frais médicaux par défaut, à condition qu'elles soient couvertes par le programme d'assurance des personnes âgées.

La plupart des citoyens japonais sont couverts par l'assurance maladie publique, qui couvre jusqu'à 70 % de leurs frais médicaux. (Image: wikimedia / CC0 1.0)
La plupart des citoyens japonais sont couverts par l'assurance maladie publique, qui couvre jusqu'à 70 % de leurs frais médicaux. (Image: wikimedia / CC0 1.0)

Les frais médicaux d'un citoyen sont calculés en tenant compte de son âge et de son revenu. Et même si un patient n'est pas assuré, il peut être exempté des frais s'il a un très faible revenu. Les régimes d'assurance du gouvernement couvrent de multiples domaines comme les soins hospitaliers, les médicaments, la physiothérapie, les soins mentaux, etc.

Étant donné que près de 90 % des coûts des soins de santé des personnes âgées sont pris en charge par l'État, on peut soutenir que le Japon est le meilleur endroit pour vieillir. Cependant, cela a également entraîné un énorme fardeau pour le gouvernement. En 2014, un Japonais sur trois avait plus de 60 ans et environ un huitième avait plus de 75 ans.  Les primes d'assurance augmentent rapidement, ce qui alourdit le fardeau du gouvernement. C'est pourquoi de nombreux experts estiment que l'excellent système de soins de santé qui existe pour les personnes âgées au Japon ne durera peut-être pas longtemps.