Press "Enter" to skip to content

Monde. Le décès de Hank Aaron légende du baseball, est-il lié au vaccin ?

ACTUALITÉ > Monde

Le 5 janvier, Hank Aaron, 86 ans, a reçu la première injection du vaccin Moderna contre la Covid-19. (Image : wikimedia / Senior Airman Eugene Oliver / Domaine public)
 

Hank Aaron, légende du baseball, est décédé vendredi 22 janvier à l’âge de 86 ans. En 1987, il a dépassé Babe Ruth, détenteur du titre de 714 coups de circuit (homeruns), et a conservé la couronne jusqu’à ce que Barry Bonds l’éclipse en 2007. Il occupe la deuxième position sur la liste des leaders du Career Home Run.

Selon CNN, les Atlanta Braves ont déclaré qu’Hank Aaron était « décédé dans son sommeil », la cause officielle de son décès n’a pas été révélée.

Le 5 janvier, Hank Aaron, 86 ans, a reçu la première injection du vaccin Moderna contre la Covid-19. Selon Associated Press, Hank espérait « envoyer un message à d’autres Afro-Américains pour leur dire que les vaccins sont sûrs ».

Hank Aaron aurait déclaré que se faire vacciner « me fait sentir merveilleusement bien » et que « je n’ai aucun scrupule à le faire, vous savez, je suis assez fier de moi pour avoir fait quelque chose comme ça... C’est juste une petite chose qui peut aider des millions de personnes dans ce pays ».

 

Hank Aaron, joueur de baseball et membre bien-aimé de la communauté, jouait pour les Atlanta Braves et était connu comme le roi des home-run du baseball. (Image : wikimedia / Unknown authorUnknown author / Domaine public)
Hank Aaron, joueur de baseball et membre bien-aimé de la communauté,
jouait pour les Atlanta Braves et était connu comme le roi des home-run du
baseball. (Image : wikimedia / Unknown authorUnknown author / Domaine public)
 

En décembre, VOX a fait état du lancement d’une campagne mondiale utilisant les « influençeurs » pour inciter le public à se faire vacciner, après que de multiples sondages aient indiqué que seulement 40 % des gens étaient prêts à se faire vacciner dès que possible.

« Les personnes influentes peuvent être très utiles pour sensibiliser le public aux avantages des vaccins et plaider en faveur de leur acceptation », a déclaré Tarik Jašarević, porte-parole de l’OMS, dans un courriel adressé à VOX Recode.

Le 18 janvier, le Dr Erica S. Pan, épidémiologiste de l’État de Californie, a publié une déclaration  appelant à l’arrêt d’un lot de vaccins Moderna en raison de « possibles réactions allergiques qui font l’objet d’une enquête » après que plusieurs personnes aient souffert de graves réactions allergiques après l’injection.

L’avocat américain Robert F. Kennedy Jr., spécialiste des droits et de l’environnement, a déclaré dans un article publié sur son site Internet, The Defender, que « les défenseurs de la santé publique s’inquiètent du fait que la grande majorité des lésions et des décès ne seront pas signalés au Vaccine Adverse Events Reporting System (VAERS), le système de surveillance volontaire notoirement défaillant géré par le ministère américain de la santé et des services sociaux (HHS) ».

Une étude réalisée en 2001 par le Département de la santé et des services humains a révélé que « moins de 1% des effets indésirables des vaccins sont signalés ». Au 23 janvier, le rapport WONDER du Center for Disease Control (CDC) indique que le VAERS (Vaccine Adverse Events Reporting System) fait état de 170 événements mettant la vie en danger, 121 décès et 65 cas d’invalidité permanente en relation avec toutes les formes de vaccin anti-Covid-19.

Selon le CDC, les premiers vaccins contre les nouveaux coronavirus, dont la distribution a été autorisée aux Etats-Unis, sont un « nouveau type de vaccin pour protéger contre les maladies infectieuses » connu sous le nom de vaccins à ARNm (ARN messager).

Alors qu’un vaccin conventionnel consiste à injecter un virus affaibli ou inactif dans l’organisme pour générer une réponse immunitaire, les vaccins à ARNm du nouveau coronavirus insèrent l’ARN messager dans les cellules de votre corps, ce qui amène vos propres cellules à générer la protéine de pointe du virus SRAS-CoV-2. Les protéines de pointe sont la partie du virus qui donne au Coronavirus son apparence distincte de « couronne », que le virus utilise pour se lier aux cellules humaines et y pénétrer, les transformant en une usine de réplication virale et de particules semblables à des virus.

Le site web du CDC poursuit : « La cellule affiche le morceau de protéine sur sa surface. Notre système immunitaire reconnaît que la protéine n’y a pas sa place et commence à construire une réponse immunitaire et à fabriquer des anticorps, comme ce qui se passe lors d’une infection naturelle contre Covid-19 » et affirme « La cellule se décompose et se débarrasse de l’ARNm peu après avoir terminé les instructions ».

En novembre, Moderna a annoncé lors de ses propres essais préliminaires de phase 3 que « l’efficacité du vaccin anti Covid-19 est de 94,1%, l’efficacité du vaccin contre Covid-19 grave est de 100% ». Cependant, son communiqué de presse n’a pas fourni de données pour appuyer cette conclusion.

Selon le site web éducatif The History of Vaccines, créé par le Collège des médecins de Philadelphie, « Le développement d’un vaccin est un processus long et complexe, qui dure souvent de 10 à 15 ans et qui implique une combinaison d’implication publique et privée ». Pourtant, selon le propre calendrier de développement du vaccin établi par Moderna, l’ARNm utilisé dans le vaccin a été achevé seulement 25 jours après que le virus SRAS-CoV-2 ait été séquencé par les responsables du Parti communiste chinois le 11 janvier 2020.

Moderna a envoyé son premier lot à l’Institut national de la santé (NIH) le 24 février 2020 pour l’étude clinique de phase 1 du NIH, le premier participant ayant été dosé en mars 2020. Moins de neuf mois plus tard, le 18 décembre 2020, la Food and Drug Administration (FDA) a délivré à Moderna une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) pour distribuer son vaccin aux Américains de plus de 18 ans.

Selon la FDA, « Pour déterminer s’il faut délivrer une EUA pour un produit, la FDA évalue les preuves disponibles pour déterminer si le produit peut être efficace et évalue également tout risque connu ou potentiel et tout bénéfice connu ou potentiel. Si le produit répond à la norme d’efficacité et que l’évaluation bénéfice-risque est favorable, le produit est mis à disposition pendant la période d’urgence ».

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Home Run Hero Hank Aaron Died 18 Days After Receiving Moderna COVID-19 Vaccine