Press "Enter" to skip to content

Monde. Élections Pennsylvanie : un recours déposé à la Cour suprême

ACTUALITÉ > Monde

Le député républicain Mike Kelly demande à la cour suprême de bloquer la certification des résultats de l’élection en Pennsylvanie

Mike Kelly, membre du Congrès de Pennsylvanie, a déposé une plainte auprès de la Cour suprême des États-Unis pour contester les résultats de l’élection présidentielle dans l’État de Keystone. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Les républicains ont engagé une action en justice auprès de la Cour suprême des États-Unis pour faire annuler les résultats de l’élection en Pennsylvanie. Le membre du Congrès de Pennsylvanie Mike Kelly et le candidat au Congrès Sean Parnell ont déposé une demande d’injonction pour empêcher les responsables des élections en Pennsylvanie, Kathy Boockvar et Tom Wolf de certifier les résultats de l’élection présidentielle de 2020.

Mike Kelly avait auparavant intenté un procès à la Cour suprême de Pennsylvanie en faisant valoir que la loi 77 était inconstitutionnelle. La loi 77, adoptée en 2019, permet le vote par correspondance sans excuse valable. Le procès faisait valoir que les bulletins de vote par correspondance soumis en vertu de la loi 77 devraient être rejetés ou que les législateurs de l’État devraient être autorisés à choisir leurs électeurs présidentiels.

Cependant, la Cour suprême de Pennsylvanie a rejeté l’action en justice en déclarant que les plaignants n’avaient pas déposé leur plainte dans les délais, car la loi 77 a été adoptée l’année dernière.

Tom Wolf et Kathy Boockvar ont déjà certifié les élections de l’État, déclarant Joe Biden vainqueur par 80 555 voix. Kathy Boockvar a accusé Mike Kelly de n’avoir auparavant soulevé les questions relatives à l’État que devant la cour de l’État de Pennsylvanie, et que ce n’est que maintenant qu’il fait appel des questions relatives à la loi fédérale devant la Cour suprême des États-Unis.

Les législateurs ont demandé la tenue d’une assemblée spéciale pour discuter de la fraude électorale. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Les législateurs ont demandé la tenue d’une assemblée spéciale pour discuter de la fraude électorale. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Sean Parnell, cependant, ne voit aucun problème à cette nuance. « Nous pensons que la loi 77 est certainement une question d’État, mais nous pensons qu’elle contient des questions fédérales très importantes... Nous envisageons de faire appel devant la Cour suprême sur ces questions fédérales », a déclaré Sean Parnell à Breitbart.

Le sénateur Ted Cruz a soutenu l’appel car il estime que la Pennsylvanie a apporté des modifications illégales aux règles de vote en plein coeur des élections. Il a déclaré que normalement la Cour suprême des États-Unis se tiendrait à l’écart des litiges électoraux, mais « ce ne sont pas des moments ordinaires ».

Des millions d’Américains pensent que l’élection présidentielle a été truquée. En conséquence, le pays est de plus en plus divisé chaque jour. Ted Cruz soutient qu’une résolution est nécessaire de toute urgence pour restaurer la confiance dans la démocratie américaine.

Convocation d’une session spéciale

Les législateurs de Pennsylvanie ont demandé au gouverneur Tom Wolf de convoquer une assemblée spéciale pour discuter de la question de la fraude électorale. Une trentaine de législatures d’État ont soutenu cette initiative et ont énuméré 15 questions auxquelles il faut répondre. Les législateurs ont noté qu’une session complète serait nécessaire pour examiner toutes les allégations.

« Nous vous demandons d’exercer votre autorité constitutionnelle pour convoquer immédiatement l’Assemblée générale en session spéciale afin de permettre à l’Assemblée générale de prêter serment à ses membres et d’organiser... En raison des activités électorales extraordinaires qui ont lieu, il est nécessaire que l’Assemblée générale prête serment et s’organise immédiatement afin d’être activement engagée dans la surveillance continue de cette élection pour assurer l’intégrité du processus », peut-on lire dans la lettre des législateurs. Voici quelques-unes des demandes :

  • Des informations sur la manière dont les bulletins de vote ont été livrés au Centre de convention de Pennsylvanie les 3 et 4 novembre, y compris les registres des camions de livraison.
  • Les registres des tabulateurs de votes qui montrent quand les votes ont été enregistrés à Philadelphie pendant la semaine électorale.
  • Une explication du sous-traitant de l’USPS (la poste américaine) qui a attesté avoir transporté plus de 100 000 bulletins de vote par correspondance ou de vote à distance de New York en Pennsylvanie dans des « circonstances inhabituelles ».

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.