Press "Enter" to skip to content

Monde. Covid-19 nouvelles restrictions

ACTUALITÉ > Monde

Il y a plus de 169 387 cas de coronavirus de Wuhan recensés dans le monde, avec au moins 6 513 décès. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les restrictions mondiales augmentent au fur et à mesure que les nouvelles infections se multiplient

Ce que nous savons

  • On recense plus de 169 387 cas dans le monde avec au moins 6 513 décès
  • L’Allemagne ferme ses frontières qu’elle partage avec cinq autres pays
  • Les autorités américaines déconseillent les rassemblements de plus de 50 personnes (mise à jour : 10 personnes)
  • Les marchés boursiers s’effondrent malgré l’action des banques centrales
     

Des pays ont fermé leurs frontières, des villes comme New York, Los Angeles, Paris et Madrid ont fermé des bars et des restaurants, davantage d’écoles ont fermé leurs salles de classe et des centaines de millions de personnes ont fermé leurs portes les unes après les autres, alors que les autorités prenaient des mesures de plus en plus drastiques pour ralentir la propagation du coronavirus de Wuhan.

Chine

Les conséquences des mesures sévères prises par la Chine pour stopper le virus - limitant la circulation d’environ 700 millions de personnes à un moment donné - sont apparues lundi lorsque le gouvernement a publié des données économiques montrant que la production industrielle a chuté à son niveau le plus bas depuis des décennies et que le chômage a augmenté à son taux le plus élevé jamais enregistré, en février.

Alors que les répercussions économiques de la situation en Chine se font encore sentir, le nombre total de cas à l’extérieur du pays a pour la première fois dépassé celui à l’intérieur.

 

Les conséquences des mesures drastiques prises par la Chine pour stopper le virus - en limitant la circulation d’environ 700 millions de personnes à un moment donné. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Les conséquences des mesures drastiques prises par la Chine pour stopper le virus - en limitant la circulation d’environ 700 millions de personnes à un moment donné. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

États-Unis

La Réserve fédérale, cherchant à stabiliser les marchés financiers, a réduit les taux d’intérêt à près de zéro et a déclaré qu’elle achèterait des centaines de milliards de dollars de dette publique américaine. Mais les actions mondiales ont quand même chuté lundi.

Alors que le virus continue de se propager aux États-Unis, la vie publique est de plus en plus fermée. Les Centers for Disease Control and Prevention recommandent désormais d’interdire les rassemblements de plus de 50 personnes (mise à jour : 10 personnes) pour les huit prochaines semaines.

Et comme il a été demandé aux Américains de s’isoler, les États-Unis ont intensifié leurs plans pour s’isoler du monde, les voyageurs de Grande-Bretagne et d’Irlande rejoignant lundi la liste des autres pays européens interdits d’entrée sur le territoire.

Mais alors même qu’un «patchwork» de nouvelles restrictions était mis en place à travers le pays - avec différents états et localités traçant leur propre chemin – la crainte que les hôpitaux ne soient bientôt débordés a surgi.

Europe

Au sein de l’Europe, les pays ferment leurs frontières. La République tchèque, Chypre, le Danemark, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne et la Slovaquie ont tous fermé leurs frontières aux étrangers. Et l’Allemagne, moteur économique de l’Europe, a déclaré qu’elle fermerait partiellement ses frontières avec cinq pays voisins.

Cependant, le nombre de nouveaux cas continue d’augmenter en Europe, et l’on craint de plus en plus que les systèmes de santé espagnol et français ne soient bientôt confrontés à une situation aussi désastreuse que celle en Italie, où les médecins ont dû prendre des décisions difficiles quant à se prononcer sur quels patients traiter.

Dans toute l’Europe, la production de ventilateurs pour assistance respiratoire est en train de s’accélérer, les dirigeants demandant le même type d’effort que pour produire des munitions en temps de guerre.

Le gouvernement espagnol a averti lundi qu’il prolongerait probablement l’état d’urgence et maintiendrait le confinement  au-delà de la période initiale de 15 jours.

 

Au sein de l’Europe, les pays ferment leurs fontières. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Au sein de l’Europe, les pays ferment leurs frontières. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

En France

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible 
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés 
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé 
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières 
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.
     

L’attestation nécessaire pour circuler est disponible en cliquant sur ce lien. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, vous pouvez la reproduire sur papier libre.

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende allant de 38 à 135 euros.

Bourse

Wall Street a encore plongé lundi, malgré les mesures d’urgence prises par la Réserve fédérale pendant le week-end, pour soutenir l’économie en facilitant l’accès aux marchés et à Main Street.

Le chaos est apparu un peu plus de 12 heures après que la Réserve fédérale américaine (Fed) ait déclenché une série de mesures en réponse à la crise, réduisant ses taux à presque zéro, dimanche soir, injectant des liquidités dans les Treasauries, et annonçant des efforts coordonnés avec les banques centrales du monde entier pour assurer la liquidité alors que la pandémie de coronavirus affecte l’économie mondiale.

Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Wuhan Coronavirus Update: Global Restrictions Rise Along as New Infections Increase