Press "Enter" to skip to content

Chine. Des manifestations chinoises massives contre la politique zéro Covid secouent les marchés boursiers et énergétiques mondiaux

ACTUALITÉ > Chine

Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera

Un incendie à Urumqi, dans le Xinjiang, a déclenché une rare manifestation dans les grandes villes chinoises contre la politique du zéro Covid et a freiné les prévisions de croissance dans le pays. Le 28 novembre, les marchés boursiers mondiaux ont tremblé et les prix du pétrole et des matières premières ont chuté.

Les marchés boursiers et énergétiques mondiaux ont chuté

L'agence de presse britannique Reuters a fait état d’une rare flambée de protestations contre la politique de zéro Covid dans les grandes villes chinoises, dont Shanghai et Pékin, le week-end dernier. Des rues de plusieurs villes chinoises aux plusieurs dizaines de campus universitaires, les manifestants ont fait preuve d’un niveau de protestation civile jamais vu depuis 2012, où les protestations nationalistes contre le Japon s’étaient produites dans toute la Chine.

Les marchés boursiers mondiaux ont chuté et les matières premières ont été largement vendues le 28 novembre, alors que des manifestations d’une rare ampleur organisées dans les grandes villes chinoises contre la politique stricte de zéro Covid ont conduit à de faibles prévisions de croissance en Chine, la deuxième plus grande économie du monde.

Le MSCI, l’indice le plus large des actions de la région Asie-Pacifique en dehors du Japon, a chuté de 1,2 % après un effondrement des actions chinoises, tandis que l’indice de référence STOXX en Europe était en baisse de 0,9 % dans les premiers échanges. L’indice de référence des actions australiennes a clôturé en baisse de 0,42 % et le Nikkei 225 japonais a perdu 0,4 %. Les marchés américains ont semblé suivre la tendance baissière lundi, avec un recul de 0,8 % des contrats à terme sur le S&P 500.

Les inquiétudes concernant la croissance de la Chine ont également entraîné des revers sur d’autres marchés de matières premières, avec pour conséquence la chute des prix du cuivre et d’autres métaux.

Les marchés mondiaux de l’énergie, qui sont très sensibles à la demande chinoise, ont également réagi, avec une chute des prix du pétrole. Le prix du pétrole brut Brent a baissé de 3,1 % à 81,05 dollars le baril, le 28 novembre à 09h50 GMT. A 12h00 GMT, le Brent a baissé de 2,71 dollars à 80,92 dollars le baril. Les prix sont tombés à 80,61 USD plus tôt dans la session, le plus bas niveau depuis le 4 janvier. Le prix du pétrole brut US West Texas Intermediate a baissé de 2,31 dollars pour atteindre 73,97 dollars.

Economiste : la Chine doit apprendre à vivre avec la Covid-19

Le 25 novembre, la banque centrale chinoise a annoncé une réduction de 25 points de base du ratio de réserves obligatoires (RRR), dans un contexte d’inquiétude concernant la politique de zéro Covid de Pékin, qui permettra de libérer environ 70 milliards de dollars de liquidités pour soutenir l’économie chinoise chancelante.

George Boubouras, directeur exécutif de K2 Asset Management, a dit qu’il était clair que les mesures de confinement très sévères prises par les autorités de Pékin affectaient les consommateurs chinois et l’environnement commercial depuis un certain temps, et que la réduction continue des prévisions du produit national brut (PNB) de la Chine se poursuivait depuis plus d’un an, avec de nouvelles baisses à venir. Le marché n’aime pas l’incertitude et les investisseurs attendent une déclaration des autorités de Pékin sur les mesures de prévention pour le zéro Covid.

Robert Subbaraman, économiste en chef chez Nomura Asia Pacific Holdings Co., Ltd, a déclaré que la réponse de la Chine à l’épidémie de Covid-19 a été trop lente et que l’augmentation du nombre de cas confirmés de Covid-19 a provoqué davantage de protestations et de troubles sociaux, ce qui a encore affaibli les prévisions de croissance économique. Pour lui, la situation en Chine est très instable et les autorités de Pékin doivent apprendre à vivre avec la Covid-19.

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.