Press "Enter" to skip to content

Chine. Les inondations dans la Ville de Zhengzhou : une nouvelle malédiction de Jackie Chan ?

ACTUALITÉ > Chine

L’artiste pro-communiste de Hong Kong, Jackie Chan, n’est pas seulement un « tueur des marques » dont il est ambassadeur mais serait-il aussi un « prophète » ? Lors du gala du festival du printemps, début 2020, Jackie Chan a chanté « Ask my country where the disease is » juste avant la pandémie. À l’heure où la province du Henan est inondée par les eaux, certains internautes de Hong Kong ont été surpris de découvrir que Jackie Chan avait chanté « Roar the Yellow River » lors de la célébration du Parti communiste du 1er juillet. Les internautes ont jugé le titre de la chanson trop funeste et la « malédiction de Jackie Chan » très juste.

Le 21 juillet, lorsque la nouvelle des inondations à Zhengzhou, dans la province chinoise du Henan, se répandait, un internaute de Hong Kong a publié sur le forum Lian Deng un reportage daté du 29 juin 2021 et intitulé Le 100ème anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC) , avec Jackie Chan chantant « Rugir sur le fleuve jaune ».

Le rapport indique que le soir du 28 juin, un spectacle nommé la Grande Marche a été organisé au stade national à Pékin pour célébrer le 100ème anniversaire de la fondation du PCC. Xi Jinping, le secrétaire général du PCC et des chefs d’État tels que Li Keqiang, Li Zhanshu et Wang Yang ont assisté au spectacle. Environ une demi-heure après le début du spectacle, la star de cinéma de Hong Kong, Jackie Chan et d’autres artistes ont interprété le refrain « Roar the Yellow River » dans le « Programme 5 ».

Dans la vidéo, on voit Jackie Chan vêtu d’un col mao blanc, chantant avec un groupe de chanteurs chinois, tandis qu’un grand écran derrière eux montre le fleuve Jaune dynamique qui gronde. Le média pro-communiste de Hong Kong, Hong Kong 01, a décrit le chœur comme « une démonstration patriotique des sept émotions ».

Jackie Chan a une histoire « d’ambassadeur du pire », ce qui signifie que les marques qu’il représente font souvent faillite. Il est même considéré comme « tueur de marques ». Peu après que Jackie Chan a chanté Roar the Yellow River lors de la fête, des inondations ont éclaté dans toute la Chine, ce qui a laissé dire aux internautes que la chanson était « trop visionnaire ». Certains ont dit que le titre de la chanson était « si malchanceux, il faut beaucoup d’eau pour rugir ». D’autres ont dit : « Pour une fois, nous avons trouvé le coupable ».

Un certain nombre d’internautes ont également rappelé qu’en janvier 2020, l’épidémie du coronavirus était hors de contrôle à Wuhan. À l’époque, la télévision centrale chinoise (CCTV) a diffusé le gala de la fête du Printemps comme d’habitude et Jackie Chan a chanté sur scène « S’il vous plaît, dites-moi où se trouve la maladie dans mon pays », mais la chanson s’avère être une prédiction très précise car très vite la pandémie a éclaté. Lorsque Jackie Chan a posté une vidéo sur Weibo en avril 2020, approuvant la diplomatie du PCC pour les masques, de nombreux chinois ont dit avoir « frémi », affirmant que « chaque mot qu’il a prononcé était un désastre ! ».

Ce n’est pas une coïncidence si la plupart des actifs de China Evergrande ont été gelés récemment et si le cours de son action a chuté à une valeur de marché de 70 milliards de dollars. Le 20 juillet, le magazine Economic Digest de Hong Kong a publié sur Facebook un message moqueur intitulé « La véritable raison du plongeon d’Evergrande a été découverte… pourquoi est-ce encore toi, Monsieur Chan », montrant que Jackie Chan avait soutenu la marque Evergrande Ice Spring.

Le post énumère également ses « malédictions réussies », notamment son soutien au shampoing Bawang, accusé de provoquer le cancer et dont le cours de l’action a chuté, son soutien à la voiture Caddy, qui s’est mal vendue et a été rapidement abandonnée et son soutien aux boulettes de pâte Si Nian en Chine, qui contenaient des bactéries et ont été retirées des rayons…

Certains utilisateurs ont posté ci-dessous des photos de Jackie Chan et de Jack Ma d’Alibaba, récemment piraté, tandis que d’autres énuméraient d’autres évènements de l’histoire de Jackie Chan : « Jackie Chan a approuvé le VCD Edo, mais le patron d’Edo a été emprisonné, il a approuvé le Coca-Cola Fen Huang, mais le Coca-Cola Fen Huang a disparu, il a approuvé Caddy, mais seulement 900 unités ont été vendues dans tout le pays, il a approuvé le climatiseur Gree qui a été poursuivi malgré sa marque mondialement connue, Jackie Chan a approuvé Mitsubishi qui a fait l’objet d’une enquête du ministère japonais des Transports nationaux pour un rappel, il a approuvé la compagnie aérienne Hong Kong Airlines, qui a été confrontée à une crise de la dette de 5,7 milliards de dollars hongkongais… »

Les internautes ont déclaré : « Le baiser de la mort », « Un fléau », « C’est vrai que c’est un super-héros de la noirceur », « La malédiction Jackie Chan ne sera que tardive mais pas absente » et « il faut savoir que le mal existe ». La principale raison de l’aversion des Hongkongais pour Jackie Chan est qu’il se plie souvent au Parti communiste chinois et le défend. Le 8 juillet, Jackie Chan a pris la parole lors d’un séminaire organisé à Pékin par l’Association nationale des critiques de cinéma pour tirer les leçons du discours de Xi Jinping à l’occasion de l’anniversaire du PCC, déclarant qu’il enviait les membres du Parti communiste chinois et affirmant : « Je veux être membre du Parti ! »

A cause de sa réputation de tueur des marques, certains ont déclaré avoir mal compris le véritable rôle de Jackie Chan. Certains internautes ont ironisé : « Les marques soutenues par Jackie Chan sont toutes mortes et j’ai bien peur que cela se réalise encore cette fois-ci (quand Jackie Chan sera membre du PCC). »

Rédacteur Yi Ming

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.