La communauté Hmong et ses traditions du Nouvel An

Vision Times
Le 14/11/2019
Cette année, le Nouvel An Hmong sera célébré entre le 29 novembre et le 1er décembre. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Cette année, le Nouvel An Hmong sera célébré entre le 29 novembre et le 1er décembre. (Image: Capture d'écran / YouTube)
 

Les Hmong sont un peuple d’Asie, originaire des régions de l’Est et du Sud-Est de la Chine. À l’occasion de leur Nouvel An, ils organisent une grande fête, dont la célébration pour cette année se situe entre le 29 novembre et le 1er décembre 2019. En plus de célébrer un nouveau départ, la  fête se veut également un hommage aux ancêtres et aux esprits de la communauté.

Les festivités du Nouvel An

À l’occasion de cette célébration, les Hmong se parent de costumes traditionnels. Ils se réunissent en famille et entre amis, les festivités incluent la danse et la musique traditionnelles, les arts martiaux, mais aussi des plats traditionnels car la nourriture y occupe une place importante… Traditionnellement, les célébrations durent une dizaine de jours, mais ce temps a été raccourci dans certaines communautés Hmong en raison des exigences du temps de travail moderne.

Aujourd’hui, le Nouvel An Hmong ne dure que 3 jours, au cours desquels sont servis 10 plats par jour, soit un total de 30 plats. Les jeunes membres de la communauté ont beaucoup de respect pour les personnes âgées et à cette occasion, ils effectuent un rituel de demande de bénédictions des anciens, de la maison et du clan. Au cours de la célébration, les âmes errantes des ancêtres de la famille sont rappelées pour s’unir à la famille. En outre si un chaman est dans la maison, les esprits guérisseurs de She-Yee sont également honorés et libérés pour errer sur la terre, jusqu’à ce qu’ils soient rappelés juste après leNouvel An.

Le jeu de lancer de balles de « pov pob » est très apprécié pendant les célébrations.
 

Le jeu de lancer de balles ou «pov pob» est trés apprécié pendant les célébrations. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Le jeu de lancer de balles ou « pov pob » est trés apprécié pendant les célébrations. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les garçons et les filles sont séparés en deux lignes se faisant face. Le lancer entre un garçon et une fille se poursuit jusqu’à ce que l’un d’eux laisse tomber la balle, le joueur qui a laissé tomber la balle doit donner un ornement ou un objet à l’autre joueur. Les ornements sont récupérés en chantant des chansons d’amour au joueur opposé. Lancer la balle à quelqu’un du même clan est strictement interdit. Alors que les communautés Hmong dans leur pays natal observent les célébrations de manière traditionnelle, ceux qui ont émigré dans d’autres parties du monde, comme les États-Unis, ont apporté quelques changements aux célébrations.

Kabao Xiong, président de l’Association Hmong de Washington, a déclaré à Northwest Folklife « de nombreuses célébrations du Nouvel An ne durent maintenant que de un à trois jours. Le Nouvel An le plus ancien ici aux États-Unis se déroule à Fresno, en Californie, et dure 7 jours. Au fil des ans et des générations, j’ai vu la nourriture, les vêtements traditionnels Hmong, les divertissements, la musique et la danse évoluer ».

Une communauté persécutée

La communauté Hmong a été persécutée dans son pays natal par les gouvernements au pouvoir, pour diverses raisons. Au Vietnam, les Hmong ont été accusés d’avoir aidé les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Après que les États-Unis eurent perdu la guerre, les communautés Hmong qui avaient été identifiées comme ayant fait alliance avec l’Amérique ont été sévèrement persécutées. Il en a été de même au Laos.


Au Vietnam les Hmong ont été accusés d'avoir aidé les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Au Vietnam les Hmong ont été accusés d'avoir aidé les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les Hmongs qui se convertissent au christianisme sont également persécutés par leurs gouvernements, qui considèrent les religions étrangères comme impérialistes par nature. Des exécutions extrajudiciaires, des emprisonnements, des tortures, etc. ont été infligés à des croyants catholiques et protestants. La Commission américaine sur la liberté religieuse internationale a documenté plusieurs cas de persécution religieuse à l’encontre de la communauté Hmong.

Les États-Unis ont permis à des milliers de Hmongs d’émigrer en Amérique pour échapper aux persécutions. Parmi les plus de 250 000 Hmongs d’Amérique, la majorité vit dans les États de Californie, du Wisconsin et du Minnesota. Certains Hmongs ont également émigré au Canada, l’Ontario étant la destination privilégiée.
 

Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : What Do You Know About the Hmong Community and Their Upcoming New Year?